PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM

Invité
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le général JEB Stuart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Le général JEB Stuart   Jeu 13 Déc 2012 - 10:12

En préparation... ça va venir

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 16 Déc 2012 - 5:11

James Ewell Brown Stuart, jeune général de l'armée confédérée qui comme Robert Lee (dont il était l'ami des fils) n'était pas pro-esclavagiste mais fidèle avant tout à sa Virginie natale.


Major Général James Ewell Brown Stuart "Jeb".


Avant la guerre:
- Né: 06 fév 1833 comté de Patrick (Virginie).
- Il épouse la fille du futur major général de l'Union Philip Saint George Cooke.
- Sorti de West Point en 1854, sert dans le 1er régiment de cavalerie, guerre contre les Séminoles, 22 avril 1861 capitaine, démissionne le 14 mai 1861.

Pendant la guerre:
- 14 mai 1861 lieutenant-colonel dans la milice de Virginie.
- 24 mai 1861 capitaine de cavalerie.
- 16 juill 1861 colonel et chef du 1 régiment de cavalerie de Virginie à la Première bataille de Bull Run.
- 24 sept 1861 brigadier général.
- 28 juill 1862 1 brigade de cavalerie du 3èm corps de l'armée de Virginie du Nord à Seven Days.
- 25 juill 1862 major général.  
- 28 juill 1862-03 mai 1863 (lors de Chancellorsville) division de cavalerie du 2 corps de l'armée de Virginie du Nord à la Deuxième bataille de Bull Run et à Antietam et à  Fredericksburg et à Chancellorsville.
- 06 mai 1863 il reprend sa division, qui devient le 09 sept 1863 division de cavalerie du 3 corps de l'armée de Virginie du Nord à Brandy et à Gettysburg.
- 09 sept 1863 -11 mai 1864 corps de cavalerie de l'armée de Virginie du Nord à Richmond et à Yellow Tavern où il est mortellement blessé.
- Mort: 12 mai 1864 Yellow Tavern (Virginie).




Voici, pour introduction, un bref résumé que l'on trouve sur wikipédia, modifié par moi :

James Ewell Brown Stuart, dit Jeb Stuart, (né le 6 février 1833 et mort le 12 mai 1864) est un militaire américain, originaire de Virginie. Durant la guerre de Sécession, il devint général de cavalerie dans l'Armée des États confédérés et fut tué au combat lors de la campagne de la Wilderness.

Jeb Stuart est né en 1833 dans une plantation du sud de la Virginie. Son père, Archibald Stuart était un avocat et un politicien. Ses études achevées, Stuart intégra en 1850 l'académie militaire de West Point, laquelle était à cette époque dirigée par Robert Edward Lee. Durant sa jeunesse, Stuart semble s'être vivement intéressé à l'Histoire ainsi qu'aux mathématiques.

Au sein de la cavalerie de l'US Army, Jeb Stuart fut principalement affecté dans le sud-ouest des États-Unis, où il eut l'occasion de participer à des guerres contre les Amérindiens ainsi qu'aux troubles qui agitèrent le Kansas peu avant la guerre civile. En 1859, Stuart participa également à la répression d'une insurrection anti-esclavagiste menée par John Brown dans la ville de Harpers Ferry. Il fut nommé Capitaine de l'armée de États-Unis au début de l'année 1861 et démissionna peu de temps après pour rejoindre la Virginie qui venait de faire sécession.

Il se fit remarquer dès le début du conflit au cours de la bataille de bataille de Manassas (Bull Run pour les Nordistes) lorsqu'il parvint à contrer une offensive par une charge du 1er régiment de cavalerie de Virginie. Une fois la bataille terminée, le colonel Stuart et ses hommes participèrent à la poursuite des Nordistes fuyant sur les routes vers Washington.

Par la suite, Stuart étant rapidement devenu général, participa à la majorité des actions du théâtre de l'est (en particulier la campagne de la péninsule et à Antietam). En décembre 1862, Stuart, ses cavaliers et son artillerie tractée s'illustrèrent au cours de la défense de Fredericksburg.

C'est toutefois en dehors des principaux champs de bataille que Stuart commença à acquérir sa renommée. Alors même que le général nordiste Pope tentait sans succès d'envahir la Virginie, Stuart mena plusieurs raids de cavalerie sur ses arrières, semant le désordre dans les lignes d'approvisionnement tout en ne perdant que relativement peu d'hommes. Ainsi, lors d'une action menée derrière la rivière Rappahannock fin 1862, on estime que Stuart mis hors combat près de 230 soldats fédéraux tout en ayant à déplorer que 27 pertes chez ses cavaliers. Un autre raid mené au cours de l'automne permit à Stuart de monter jusqu'en Pennsylvanie, d'où il revint avec plus d'un millier de chevaux en n'ayant perdu que deux hommes.

Les succès de Stuart illustrent tout à fait ce que fut l'évolution du rôle de la cavalerie au cours du XIXe siècle. Cette arme, devenue trop vulnérable face aux fusils de plus en plus perfectionnés et précis, quitta les grands champs de bataille pour se voir confier des tâches de reconnaissance, de mystification ou de pillage.

Si ces opérations spectaculaires du début de la guerre firent beaucoup pour remonter le moral sudiste et donnèrent aux cavaliers confédérés un certain ascendant psychologique sur leurs adversaires, on peut toutefois songer qu'elles n'eurent aucun impact décisif sur l'issue des campagnes. Cette situation changea néanmoins radicalement avec la nomination du général Lee au poste de commandant des armées confédérées de l'est. Ce dernier fit en effet de Stuart une pièce maîtresse dans l'élaboration de ses plans défensifs et surtout offensifs. Ainsi, ce fut un raid audacieux de Stuart en juin 1862 qui permit à Lee de découvrir quel était le flanc le plus exposé du général McClellan. L'offensive ainsi préparée (la bataille de Sept Jours) parvint tant bien que mal à sauver la capitale de la confédération, succès largement dû au talent d'éclaireur de Stuart et de sa cavalerie. Lee ne tarda guère à récompenser l'habileté de son subordonné puisque celui-ci fut promu au rang de major général et pris la place de "Stonewall" Jackson, l'un des commandants les plus prestigieux du sud après que celui-ci fut tué lors de la bataille de Chancellorsville.
Le général Robert Lee, commandant de l'armée de Virginie, eu souvent recours à la cavalerie de Stuart pour reconnaître les positions ennemies.

L'année 1863 marqua pourtant la fin de la suprématie de la cavalerie confédérée sur celle de l'Union. Réorganisée et surtout mieux équipée, cette dernière tint la dragée haute aux cavaliers de Stuart en juin lors d'un accrochage sanglant à Brandy Station. Stuart parvint bien à repartir en expédition vers le nord quelques semaines plus tard mais ce fut alors l'armée de Lee, privée de ses yeux en pleine invasion du nord qui se retrouva dans une situation délicate. Les cavaliers épuisés de Jeb Stuart ne parvinrent à rejoindre le reste de l'armée qu'à Gettysburg et ne purent y jouer qu'un rôle bien mince en perturbant Meade lorsqu'il tenta de poursuivre les rebelles en déroute.

Jeb Stuart fut finalement tué le 12 mai 1864 à la tête de ses cavaliers par ceux du général Philip Sheridan, symbole même de la terrible cavalerie rénovée de l'Union. Le fringuant cavalier sudiste reçut une blessure mortelle à Yellow Tavern, durant la campagne de la Willderness en tentant de protéger le maigre ravitaillement destinée à l'armée de Lee.

De son vivant, le major général Stuart fut tout aussi célèbre pour ses talents de militaire que pour son remarquable accoutrement (dans une armée où, il est vrai, la mise des soldats défiait régulièrement le concept même d'uniforme). Les témoins le décrivent en effet comme ayant été souvent vêtu d'une longue cape, de gants lui couvrant tous les avant-bras et de bottes lui parvenant jusqu'à mi-cuisse. Les photographies le montrent également paré d'un chapeau orné d'une plume d'autruche.

Les Britanniques donnèrent au char léger M3, alors en dotation dans l'armée anglaise, le surnom de Stuart en hommage à James Ewell Brown Stuart.


En plus complet : http://en.wikipedia.org/wiki/J.E.B._Stuart

_________________


Dernière édition par Général Lawrence Sisco le Lun 9 Déc 2013 - 13:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 16 Déc 2012 - 5:27

Voici l'article de mcshan, une amie Québécoise mis en ligne sur le forum du ccf :

James Ewell Brown Stuart est né le 6 février 1833 à Laurel Hill à Patrick County (Virginie). Il était le 7e d'une famille de 10 enfants.

Son père Archibald, était un propriétaire d'esclaves et un avocat de profession. Homme politique bien connu dans sa communauté, il a siégé, à titre de Démocrate, dans les deux chambres de la Virginie et à la Chambre des Représentants des États-Unis. Il était un homme qui était connu pour aimer la vie.

Sa mère Elizabeth Letcher Pannill Stuart, était une femme religieuse et stricte. Elle avait même fait jurer à ses fils de ne pas boire une goutte d'alcool. C'était aussi une femme qui avait un bon sens des affaires. C'était elle qui veillait à la bonne marche de la ferme familiale.

Son éducation
Pendant son enfance, le jeune James a été éduqué par sa mère et des tuteurs.

Il quitta la maison à l'âge de 12 ans pour fréquenter différentes écoles du Sud-Ouest de la Virginie. Très rapidement, il a manifesté une tendance pour les combats à mains nues. Malgré quelques périodes de paix, se battre était une habitude que Stuart avait de la misère à se défaire.

À l'âge de 15 ans, il étudia 2 ans (1848 à 1850) au Emory and Henry College à Wytheville (Virginie). Cette étape était importante pour le préparer à son admission à West Point.


West Point
Il fit son entrée à West Point en 1850 grâce à l'intervention de Thomas Hamlet Averett qui avait battu le père de Stuart aux élections de 1848. Ce fut le premier acte officiel de Averett.

Ses amis l'appelaient « Beauty » (Beauté). Les cadets avaient l'habitude de donner un surnom avec le sens inverse d'une caractéristique personnelle. Comme Stuart n'était pas beau pendant son adolescence, ses amis lui avaient donné ce surnom.

Son habitude pour le combat continua à West Point. Il tenait à faire sa place. Un cadet avait indiqué qu'il était « presque content quand un cadet le défiait au combat ».

Stuart excella sur les bancs de l'académie et gagna beaucoup de confiance en lui. Ayant amélioré sa façon d'interagir avec les autres, Stuart n'avait plus besoin de ses poings. À l'époque où Robert E. Lee était le surintendant de l'académie, Stuart était un habitué des Lee. Ami de Custis, il fréquentait souvent la famille. Sans compter qu'il démontrait un certain intérêt pour Mary, la fille aînée de Lee!(1)

Dans sa dernière année, en plus d'obtenir le rang de second capitaine, il a été un des 8 cadets désignés « officiers de cavalerie honoraires » en raison de ses qualités de cavalier.

Armée des Etats-Unis
Il gradua en 1854. Il termina 13e sur les 46 cadets de sa promotion. Il se classa 10e dans sa classe de tactiques de cavalerie. Même s'il avait apprécié l'ingénierie civile et qu'il se débrouillait bien en mathématiques, ses pauvres talents en dessin ont nui à ses études d'ingénierie. Il finit 29e dans cette discipline. Une tradition familiale veut qu'il ait fait par exprès de faire baisser ses notes dans sa dernière année pour éviter le service dans le Corps d'ingénieurs. Il préférait prendre du service avec le Mounted Rifles et il n'a pas été déçu de son choix. Au moment de quitter l'académie, il avait considéré de faire une carrière dans le droit mais se révisa.

En 1855, Stuart a été transféré au 1st Cavalry Regiment à Fort Leavenworth dans le territoire du Kansas. Promu premier lieutenant la même année, le destin lui réservait une autre surprise! C'est en cette même année qu'il fit la rencontre de Flora (1), la fille du colonel Philip St. George Cooke (commandant du 2nd U.S. Dragoon Regiment).

Pendant la revue des troupes à Fort Leavenworth, les talents équestres de Miss Flora Cooke avaient impressionné le jeune lieutenant Stuart dès leur première rencontre. Il avait été intrigué par cette femme qui montait un cheval très fringant. Très rapidement, les deux jeunes gens se sont mis à faire de longues randonnées le soir ensemble. Stuart apprécia très rapidement Flora.

Bien que Flora ne fût pas considérée comme une jolie fille, Stuart a succombé à son charme. Il n'a pas tardé à lui demander sa main. Avant de quitter le fort Leavenworth en direction de la frontière du Kansas, Stuart demanda la main de Flora au colonel. Ils se sont fiancés en septembre, deux mois après leur rencontre! Avec l'humour qu'on lui connaît, Stuart avait écrit en paraphrasant Jules César, "Veni, Vidi, Victus sum" (Je suis venu, J'ai vu, J'ai vaincu). Après quelques mois de fréquentation, ils se marièrent.

Un gros mariage était prévu mais la mort du père de Stuart, le 20 septembre, a changé les plans. Le mariage, célébré à Fort Riley le 14 novembre, fut petit et limité aux témoins de la famille. Pour l'occasion, Flora portait la robe blanche qu'elle avait portée à sa graduation. Ils passèrent leur lune de miel à Wytheville (Virginie) visitant la famille Stuart. Ils vécurent par la suite au Kansas.

Enfin, le couple eut trois enfants. Le 15 septembre 1857, Flora donna naissance à une fille qui porta le même prénom qu'elle. La petite mourut à l'âge de 5 ans. Le 26 juin 1860, elle donna à Stuart un fils nommé Philip St. George Cooke Stuart, il devint capitaine dans l’armée des Etats-Unis dans les années 1880. Enfin, le couple eut une deuxième fille, Virginia Pelham, le 9 Oct 1863.

Avant la guerre de Sécession, pendant ses temps libres à Fort Riley, Jeb Stuart travaillait sur des inventions destinées aux cavaliers. Il espérait que ses inventions amélioreraient sa situation financière :

La première invention, le « Stout Brass Hook », était un crochet qui permettait d'attacher et d'enlever plus facilement le sabre et le fourreau de la ceinture pour l'attacher au cheval. (1) Cette invention devait permettre au cavalier de se démonter plus facilement s'il avait à se battre à pied.


La deuxième invention, le «Suart's Lightening Horse Hitcher », était une fixation en métal attachée au licol. Elle permettrait d'attacher ou de dételer un cheval presque instantanément. Le mécanisme devait sauver plusieurs minutes précieuses en prévision d'une bataille.

En octobre 1859, Stuart était à Washington. Il désirait obtenir des brevets pour ses inventions, les vendre à l'armée et prendre des arrangements pour les faire fabriquer et distribuer. Le Secrétariat de la guerre lui donna un congé de 6 mois pour améliorer le design de ses inventions et pour en négocier la vente. Finalement, Stuart fit affaire avec Knorr, Nece and co de Philadelphie pour la fabrication de son crochet.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 16 Déc 2012 - 5:32

Une traduction que j'ai fait l'été dernier, synthèse de trois articles américains sur les circonstances de la mort de Stuart .

Sources :
http://en.wikipedia.org/wiki/J.E.B._Stuart
http://en.wikipedia.org/wiki/Battle_of_Yellow_Tavern
http://www.mdgorman.com/Written_Accounts/Periodicals/deathofjeb.htm
(dans cet article, il y a une bourde sur l'age de Stuart lors de son décès)



La mort du Major général Stuart

(Synthèse et traduction de 3 sources différentes)

Le général James Ewell Brown STUART est décédé le 12 mai 1864 des suites d’une blessure reçue la veille vers 16h à la bataille de Yellow Tavern en défendant Richmond de la menace des troupes de Sheridan. Il avait formé une ligne de tirailleurs près de la taverne jaune, quand, voyant qu’une brigade s'apprêtait à charger sur sa gauche, le général Stuart avec son staff et quelques hommes, se précipita vers les lignes ennemies. Vers 16h, les Yankees déferlèrent sur le général et sa petite escorte. Douze coups de feu ont été tirés à courte distance, les Yankees avaient évidemment reconnu Stuart. Le général fondit sur eux avec la bravoure naturelle qui l'avait toujours caractérisé, et déchargea ses six coups de revolver sur les assaillants. Le dernier des douze coups de feu tirés sur lui toucha le général.
C’est John A. Huff, soldat du 5e régiment de cavalerie du Michigan qui porta ce coup fatal. Celui-ci, âgé de 48 ans, ancien tireur d'élite, fit feu sur J.E.B. Stuart à une distance de moins de 10 mètres et le blessa mortellement d'une balle de pistolet au flanc gauche. Stuart se maintint en scelle et regagna ses lignes ou il tomba de cheval. Aidé par ses soldats, il fut transporté à Richmond dans une ambulance. En pleine possession de ses facultés mentales il fut déposé à la résidence du docteur Brewer, son beau-frère, sur la rue Grace à 19h40 ce mercredi 11 mai 1864.
Etaient présents Messiers Brewer, Garnett, Gibson, et Fontaine, du personnel du général, Messieurs Peterkin et Keller et un cercle de compagnons de combat et d’amis frappés par le chagrin. Nous apprenons par les médecins présents autour du général que son état au cours de la journée a été très variable, avec des moments de délire et des moments de conscience.

Jeudi 12 mai, vers midi, le président Davis se rendit à son chevet, et passa une quinzaine de minutes dans la chambre de son chef préféré. Le Président, lui prenant la main, dit: «Général, comment vous sentez-vous?". Il répondit: « Serein, mais prêt à mourir, si Dieu et mon pays pense que j'ai accompli mon destin et fait mon devoir.". Comme le soir approchait le délire du général s’est accru.
Un message télégraphique avait été envoyé à sa femme, qui était dans le pays, avec l'injonction de faire toute hâte, car le général a été grièvement blessé. Certaines personnes, en pensant bien faire et épargner la douleur à son épouse, ont modifié le télégramme en "légèrement blessé". Le recevant ainsi rassurant, elle ne s’est pas outre-ment pressée.

Comme la soirée avançait, la douleur s’est aggravé à l’approche de la mort mais le général était calme, et appliquait lui-même sur la plaie la glace destinée à le soulager. Au cours de la soirée, il a demandé au Dr Brewer combien de temps il pensait qu'il pouvait vivre, et si il était possible pour lui de survivre jusqu’au lendemain. Le docteur, sachant qu'il n'avait pas envie de se laisser abuser par de faux espoirs, lui a dit franchement que la mort s'approchait rapidement. Le général hocha la tête et dit: «Je suis résigné, si c'est la volonté de Dieu, mais je voudrais voir ma femme." Plusieurs fois, il se réveilla et lui demanda si elle était arrivée.


_________________


Dernière édition par Général Leroy A. Stone le Lun 24 Déc 2012 - 14:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 16 Déc 2012 - 5:34

A 19h30, il était évident pour les médecins que la mort était imminente et on lui demanda s’il avait des dernières volontés à faire savoir. Le général, avec un esprit parfaitement clair répartit ses affaires de la façon suivante :
- Pour Mme la général Lee il a ordonné que ses éperons d'or lui soient remis comme un souvenir et pour l’amour et de l'estime qu’il avait pour son mari.
- Pour son état-major, il a donné ses chevaux. A l'un des membres de son personnel, qui était un homme lourd il dit, "Vous feriez mieux de prendre le plus grand cheval, il vous transportera mieux"
- Pour son jeune fils, sa glorieuse épée.

Il demanda au révérend Peterkin, de l'Église épiscopale, et dont il était un membre exemplaire, de chanter l'hymne «Rock of ages cleft for me». http://www.youtube.com/watch?v=MM_e88ydpfs
Il se joignit à toutes les voix autant que sa force le lui permettait. Il les a ensuite rejoint dans la prière. Au docteur, il dit encore: «Je vais partir vite maintenant, je suis résignée; la volonté de Dieu est faite". Ainsi mourut le général JEB Stuart le jeudi 12 mai 1864 vers 20h30, il avait 31 ans.
Le Docteur Brewer, le beau-frère du général Stuart, nous a fourni quelques détails de la manière dont le général succomba à sa blessure. La cause immédiate du décès était la mortification de l'estomac, induite par l'écoulement du sang par les reins et les intestins dans la cavité de l'estomac.

Sa femme arriva, vers dix heures le jeudi soir, une heure et demi après le décès, et a été bien sûr plongé dans le plus grand chagrin par l'annonce du décès de son mari peu de temps avant son arrivée.

Le service funéraire du général Stuart eut lieu à l’église épiscopale Saint James à l’angle des rues Marshall et de la Cinquième. Le révérend Peterkin, dirigea la cérémonie.
Le cortège atteint l'église, vers cinq heures, sans musique ni escorte militaire. L'église était déjà bondée de citoyens. Le cercueil métallique contenant la dépouille a été porté dans l'église par le général de brigade John H. Winder, le général George W. Randolph, le général Joseph R. Anderson, le brigadier général Lawton et le Commodore Forrest.
Parmi la congrégation est apparu le président Davis, le général Bragg, le général Ransom ainsi que d'autres fonctionnaires, civils et militaires présents à Richmond. Une partie du service funéraire, selon l'église épiscopale, a été lu par le révérend Peterkin, aidé par d'autres ministres du culte. La cérémonie fut conclue par le chant et la prière.
Un corbillard décoré de plumes noires et tiré par quatre chevaux blancs attendait devant l’église. L'orgue distillait sa musique lente, solennelle, quand on portait le corps vers son dernier transport. Un cortège se formait têtes découvertes. Plusieurs voitures du cortège ont été occupées par les membres du staff du général et des parents.
De l'église, le cortège s'est rendu au Hollywood Cemetery, où les restes furent déposés dans un caveau, la dernière partie du service lu par le Révérend Minnigerode, de l'église Saint-Paul, et le corps du héros mort a été fermé au regard des hommes.
Le général était connu pour être, outre un grand soldat, un homme jovial toujours à l’écoute et cordial avec ses subordonnés.


_________________


Dernière édition par Général Leroy A. Stone le Lun 24 Déc 2012 - 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 16 Déc 2012 - 5:48

Stuart à West Point, surnommé beauty, il s'est arrangé par la suite... Wink



En 1855 (à 22 ans)





Officier de l’armée des États-Unis


_________________


Dernière édition par Général Lawrence Sisco le Dim 25 Aoû 2013 - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 16 Déc 2012 - 5:53

Général de l'armée confédérée











Avec son épouse Flora


_________________


Dernière édition par Général Leroy A. Stone le Ven 4 Jan 2013 - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 16 Déc 2012 - 5:59

Les effets de Stuart au muséum de la confédération, Richmond, Virginie.










_________________


Dernière édition par Général Leroy A. Stone le Dim 16 Déc 2012 - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 16 Déc 2012 - 6:02















Sans doute le ou un des derniers écrit de Stuart, missive adressée au général Lee.






_________________


Dernière édition par Général Leroy A. Stone le Dim 16 Déc 2012 - 6:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 16 Déc 2012 - 6:14

Peintures...
















_________________


Dernière édition par Général Leroy A. Stone le Lun 24 Déc 2012 - 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 16 Déc 2012 - 6:24











_________________


Dernière édition par Général Leroy A. Stone le Lun 24 Déc 2012 - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 16 Déc 2012 - 6:26

Dans "Gods and Générals"


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 16 Déc 2012 - 6:28

Aujourd'hui




_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Johnnie Reb

avatar

Messages : 1232
Date d'inscription : 17/05/2012
Age : 70
Localisation : Alsace (68)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 16 Déc 2012 - 15:03

Deuxième grand merci. Beau travail Général.
Revenir en haut Aller en bas
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3101
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 69
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 16 Déc 2012 - 17:23

Super Post General Leroy,merci et bravo,Mac.

_________________
www.macleanstory.fr  
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Lun 17 Déc 2012 - 12:42

Merci les amis.

Voici le ceinturon du général Stuart, il avait conservé sa boucle de l'U S Army...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Lun 17 Déc 2012 - 12:51

Pour l’anecdote, voici le "Bowie" que Stuart pris à James John Brown en 1859 à Harper's ferry, il le garda en souvenir.
Ce couteau de fabrication britannique est conservé à la Virginia Historical Society.

http://bowieknifefightsfighters.blogspot.fr/2010/11/john-browns-bowie-knife…




_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Lun 17 Déc 2012 - 12:54

La tombe du général Stuart.





On remarque que son épouse Flora lui survécu 59 ans !


Hollywood cemetery Richmond Virginia beaucoup de personnalités importantes y sont inhumées :

"Hollywood Cemetery is a large, sprawling cemetery located at 412 South Cherry Street in Richmond, Virginia. Characterized by rolling hills and winding paths overlooking the James River, it is the resting place of two United States Presidents, James Monroe and John Tyler, as well as the only Confederate States President, Jefferson Davis. It is also the resting place of 25 Confederate generals, more than any other cemetery in the country. Included are George Pickett and J.E.B. Stuart."

http://hollywoodcemetery.org/
http://en.wikipedia.org/wiki/Hollywood_Cemetery_(Richmond,_Virginia)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
two medicine man

avatar

Messages : 2566
Date d'inscription : 24/11/2010
Age : 53
Localisation : mohon(56)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Lun 17 Déc 2012 - 14:36


Beaux reportages général

à plus
Revenir en haut Aller en bas
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Lun 24 Déc 2012 - 12:19

Anecdote by The Spy

J.E.B Stuart et Stonewall Jackson, les deux potes.



Le général Stuart arriva très tard cette nuit-là au bivouac de "Stonewall" Jackson. Trouvant tout le monde endormi, décida lui aussi de se reposer quelques instants. Une place était libre à côté du lit de camp du général Jackson ; c'est là qu'il s'allongea.
Comme la nuit était fraîche, Stuart tira (sans doute inconsciemment) à lui les couvertures de Jackson, allant même jusqu'à lui piquer une bonne partie des draps.
Lorsqu'il se réveilla, Stuart fut stupéfié de constater qu'il s'était retrouvé entièrement habillé dans le lit de Jackson. Peu de temps après, alors qu'il sortait de la tente la tête encore dans le gaz, il fut chaleureusement salué par l'occupant légitime du-dit plumard

- "Général Stuart, vous savez que je suis toujours très heureux de vous voir ici. Vous pourriez mieux choisir vos heures d'apparitions, mais c'est cependant toujours un plaisir de vous accueillir. Mais, de grâce général, vous ne devez pas vous glisser sous mes draps avec vos bottes et me grimper dessus toute la nuit comme si j'étais un cheval de bataille !"


Un autre que Stuart se serait retrouvé en cour martiale directement!

La nuit pourrit (pour rester poli) que le pauvre Jackson a dû passer, on notera cependant la noblesse du geste de Stonewall, qui aura laissé son pote dormir peinard à l'issue (sans doute) d'un N-ième raid nocturne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Ven 4 Jan 2013 - 14:23

Version colorisée


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Lun 14 Jan 2013 - 9:12


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 23 Juin 2013 - 10:46

Sur le site trouver une tombe

JEB :
http://www.findagrave.com/cgi-bin/fg.cgi?page=pv&GRid=986

Flora :
http://www.findagrave.com/cgi-bin/fg.cgi?page=gr&GRid=6927972

Les enfants :
http://www.findagrave.com/cgi-bin/fg.cgi?page=gr&GRid=22827972
http://www.findagrave.com/cgi-bin/fg.cgi?page=gr&GRid=49359815

Chose intéressante concernant le fils, il devint capitaine dans l'US Army et eu 6 enfants. Il est enterré au cimetière d'Arlington.



JEB Stuart II

Birth: Jun. 26, 1860
Fort Riley
Geary County
Kansas, USA
Death: Nov. 28, 1930
Istokpoga
Highlands County
Florida, USA

James Ewell Brown Stuart is the son of the famous Confederate Major General J.E.B. Stuart, war strategist in the Civil War and Flora Cooke Stuart (daughter of Gen. Phillip St. George Cooke and Rachel Wilt Hertzog). He wasn't even four years old when his father died.

He married Josephine "Joe" Phillips, 21 Jun 1886 at St. John's Episcopal Church, Hampton, Virginia. Josephine Phillips is the daughter of Col. Joseph Phillips and Mary Ann Marrow Phillips.

They had 6 known children:
JEB,III, 1887 - 1888
Mary Marrow Stuart, 28 May 1889
Flora Stuart, 16 Jun 1890
Jo Phillips Stuart, 9 Aug 1892
JEB Stuart, III, 8 Jul 1897 and
Elizabeth Letcher Stuart, 5 Sep 1901 
 
Family links: 
 Parents:
  James Ewell Brown Stuart (1833 - 1864)
  Flora Cooke Stuart (1836 - 1923)
 
 Spouse:
  Jo Phillips Stuart (1862 - 1932)
 
 Children:
  Little "Jeb" Stuart (1887 - 1888)*
  Marrow Stuart Smith (1889 - 1985)*
  Jo Phillips Stuart Grover (1892 - 1966)*
  James Ewell Brown Stuart (1897 - 1990)*
  Elizabeth Letcher Stuart James (1901 - 1982)*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 23 Juin 2013 - 10:48

J.E.B. Stuart’s Yellow Tavern memorial 
Monument near the site of Confederate Major General JEB Stuart's mortal wounding. 
Situated along a section of the Telegraph Road in Richmond Virginia near the former site of the Yellow Tavern. 
The monument's inscriptions read:   
"Upon this field, Maj. Genl. J. E. B. Stuart Commanding Confederate Cavalry A. N. Va. Received his mortal wound May 11, 1864.   
This stone is erected by some of his comrades to commemorate his virtues.   
He was fearless and faithful, pure and powerful, tender and true.   
He saved Richmond but he gave his life. 

 

 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4348
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   Dim 23 Juin 2013 - 10:51

WELCOME TO LAUREL HILL
THE BIRTHPLACE OF MAJOR GENERAL J.E.B. STUART C.S.A.


http://www.jebstuart.org/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le général JEB Stuart   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le général JEB Stuart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Stuart Whitman
» stuart surblindé en Italie
» Gloria Stuart fête ses 100 ans (Rose âgée)
» Stuart Little
» [Harrison, Stuart] Le Festin De L'Orque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM :: HISTOIRE DE L OUEST :: MILITAIRES ET ARMEES-
Sauter vers: