PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM

Invité
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4452
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Jeu 25 Déc 2014 - 18:22

On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais...

Au delà des importations (de France en particulier), il y avait déjà une production vinicole nord américaine depuis longtemps à l'époque de la guerre de sécession.

Voici un lien très instructif à ce sujet:

A HISTORY OF THE AMERICAN WINE INDUSTRY 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Autres lectures : 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Histoire

La naissance de la viticulture aux Etats-Unis remonte au XVIème siècle. Côté est, ce sont les huguenots français qui furent les premiers à introduire des vignes aux environs de Jacksonville. En Californie, c’est le missionnaire franciscain Junipero Serra qui fonde la première exploitation viticole près de San Diego en 1769.

A savoir : Thomas Jefferson, président des USA de 1801 à 1809 et amateur de vins, dépensa 7597 dollars en vins et tenta de nombreuses expériences œnologiques dans son domaine en Virginie où il planta 287 pieds de vignes de 24 variétés différentes.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3147
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Ven 26 Déc 2014 - 9:16

YES ! interressant.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3147
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Ven 26 Déc 2014 - 9:27

ON en trouve assez facilement,maintenant. Les bons cavistes en ont,en général ils sont produits dans la région de NAPPA VALLEY.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4452
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Ven 26 Déc 2014 - 9:39

Un autre lien pour les vins contemporains cette fois :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4452
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Lun 9 Fév 2015 - 16:53

Le vin en Nouvelle France - Ile d'Orléans - Ile de Bacchus - Québec 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Nous avons rédigé la présente section afin de mieux vous familiariser avec la terminologie propre à l’univers de la culture et de la transformation des pommes et des raisins de notre hémisphère nord. Vous y trouverez aussi une perspective historique, débutant avec la découverte de la Nouvelle-France en 1534, jusqu’à notre réalité d’aujourd’hui, en rapport avec nos activités pomi-viticoles à St-Paul-d’Abbotsford, en Montérégie.
 
 
LA VIGNE, DÈS LE DÉBUT DE LA COLONIE
   

La culture de la vigne se pratique depuis les débuts de la Nouvelle-France, à petite échelle certes, mais avec une expansion soudaine dans le dernier quart du XIXe siècle, et surtout, depuis le début des années 1980. Jacques Cartier fut le premier à constater, et à noter dans son carnet de voyage, que la vigne pousse sur le territoire qu’il était en train d’explorer. En 1535, à son passage à l’île d’Orléans, la vigne sauvage Vitis riparia y est présente en abondance. Il baptise donc l’île : L’Isle de Bacchus. Tel que révélé dans un certain texte de l’époque (Boucher, 1664), il est dit que cette vigne donne par contre un vin un peu âcre, qui tache beaucoup, devenant toutefois meilleur après un an de vieillissement. ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]) Par la suite, Samuel de Champlain plante, dès 1608, des vignes de France Vitis vinifera qui ont beaucoup de difficultés à résister au climat de nos hivers. L’idée de cultiver des vignes à vin avec pour but d’en faire la transformation perdure tout de même puisque les religieux, principalement les Sulpiciens et les Jésuites, voient au développement de la viticulture en plantant plusieurs variétés de raisins en provenance de l’Europe. D’autre part, les gens du peuple font du vin et des boissons avec le raisin sauvage et les autres petits fruits d’ici. À l’époque, les aubergistes, les religieux et les gens fortunés importent beaucoup de vins de France et d’Espagne. En 1739 par exemple, la Nouvelle-France importe l’équivalent de 775,166 bouteilles de vin pour une population de 24 260 adultes (plus de 15 ans d’âge), ce qui équivaut à 32 litres par personne annuellement. À titre comparatif, en 1992, Statistique Canada évaluait la consommation moyenne de vin des Québécois à 14 litres par personne annuellement (Lafrance, 1992). La consommation per capita au Québec seulement a sûrement doublé depuis.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3147
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Mar 10 Fév 2015 - 16:39

Il parait que le premier homme ivre c'était NOE. d'après la bible avant le déluge la terre était protégée des rayons du soleil par une espèce de voile.Avec tout l'eau qui est tombée ce voile n'existait plus.Quand Noé refit son premier pinard après le déluge il ne ce doutait pas que les rayons directs du soleil avaient alcoolisé le raisins,d'où sa première biture.A valoir de que de droit.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
nevada smith

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 63
Localisation : Candiac, Province de québec, Canada

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Mer 11 Fév 2015 - 1:37

Pour les vins américains nous aimons particulièrement les produits de Coppola, eh oui LE Francis Ford Coppola.
Surtout sa collection Diamond
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le cépage le plus répandu parmi les vins américains, et aussi le plus acheté par ceux qui débutent dans la dégustation de vin est le Cabernet Sauvignon. À notre goût , les ricains le chargent trop en fruits et sucre.
Nous préférons des cépages comme le Merlot, le Zinfandel ou le Syrah.

Un autre producteur californien que nous aimons aussi est Fetzer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bien sûr tous les goûts sont dans la nature et chacun doit trouver son plaisir dans le vin.
Les avis que j'ai donnés nous sont personnels à ma femme et moi et n'ont aucune prétention.

À votre santé amis du forum

Cheers

Nevada..

Mon préféré
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
LAWMAN

avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 65
Localisation : COLMAR

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Mer 11 Fév 2015 - 18:53

Il faut ajouter que planter des vignes et faire du vin était une priorité pour les français et les espagnols en Amérique partout où ils développaient une colonie, même modeste.

Question:
Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3147
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Mer 11 Fév 2015 - 19:07

Parce que les soldats et les officiers avaient soifs et que l'eau était rare....

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
LAWMAN

avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 65
Localisation : COLMAR

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Mer 11 Fév 2015 - 21:09

Mac Lean a écrit:
Parce que les soldats et les officiers avaient soifs et que l'eau était rare....


Bin non...faut voir ce que les français et les espagnols avaient en commun...study
Revenir en haut Aller en bas
two medicine man

avatar

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/11/2010
Age : 54
Localisation : mohon(56)

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Mer 11 Fév 2015 - 22:06


La religion ?????????


à plus

_________________
[[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Que vouloir de plus
Revenir en haut Aller en bas
LAWMAN

avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 65
Localisation : COLMAR

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Jeu 12 Fév 2015 - 11:51

two medicine man a écrit:

La religion ?????????


à plus


Gagné !!!

Fallait produire du vin de messe. C'est peut-être étonnant pour certains mais tout à fait réel. On peut par exemple suivre les essais souvent infructueux dans le pays des Illinois au XVIIème siècle. Le vin en bouteille était difficile à transporter et tenait beaucoup moins bien que de nos jours.
Revenir en haut Aller en bas
two medicine man

avatar

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/11/2010
Age : 54
Localisation : mohon(56)

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Jeu 12 Fév 2015 - 15:18

Comme quoi il n'y a pas que du mauvais dans certaines religions " buvez, ceci est le sang du

Christ" et " touchez pas c'est mon c.."


à plus

_________________
[[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Que vouloir de plus
Revenir en haut Aller en bas
Johnnie Reb

avatar

Messages : 1232
Date d'inscription : 17/05/2012
Age : 71
Localisation : Alsace (68)

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Jeu 12 Fév 2015 - 16:00

AMEN frère TMM
Revenir en haut Aller en bas
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4452
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Dim 22 Fév 2015 - 11:20

la production de vin dans les différents Etats et territoires de l'Union (Chiffres tirés du Recensement de 1860)


GallonsHectolitres
Ohio568 61721 525
Californie246 5189 332
Kentucky179 9486 812
Indiana102 8953 895
New York61 4072 324
Caroline N54 0642 046
Illinois50 6901 919
Connecticut46 7831 771
Virginie40 8081 545
Pennsylvanie38 6211 462
Missouri27 8271 053
Georgie27 6461 046
Caroline S24 964945
New Jersey21 083798
Massachusetts20 915791
Alabama18 267691
Michigan14 427546
Texas14 199537
Tennessee13 566513
New Hampshire9 401356
Territoire New Mexico8 260313
Mississippi7 262275
Wisconsin6 278237
Iowa3 369127
Maryland3 222122
Maine3 164120
Vermont2 923111
Louisiane2 912110
Oregon2 60398
Arkansas1 00438
Delaware68326
Territoire Nebraska67125
Kansas58322
Rhode Island50719
Minnesota41216
Floride33613
Territoire Washington1797
District Columbia1184
Territoire Utah602
Territoire Dakota00
Territoire Nevada00

1 627 19261 592


par comparaison, à cette époque la France produit entre 46 et 50 millions d'hectolitres par an
et en 1859, elle a exporté un total de 2'519'039 hectolitres et en 1860 2'020'786 hectoliTres

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3147
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Dim 22 Fév 2015 - 14:26

Personnellement j'aurais habité dans l' OHIO ,à cause du ravitaillement Wink mais au jours d'aujourd'hui plutôt la Californie
pour la même raison. Wink Wink

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
LAWMAN

avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 65
Localisation : COLMAR

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Dim 22 Fév 2015 - 17:54

Mac Lean a écrit:
Personnellement j'aurais habité dans l' OHIO ,à cause du ravitaillement Wink mais au jours d'aujourd'hui plutôt la Californie
pour la même raison. Wink  Wink


L'Arizona c'est juste à côté et beaucoup plus "western"...




Un petit Quizz : ...comment les Vikings appelaient-ils l'Amérique ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4452
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Dim 22 Fév 2015 - 18:12

Justement, le vinland.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3147
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Mer 25 Fév 2015 - 16:32

Des Vikings en Amérique ? Pourquoi pas des Romains ? Pour des Alsaciens je savais, du moment qu'il y du Pinard

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
two medicine man

avatar

Messages : 2717
Date d'inscription : 24/11/2010
Age : 54
Localisation : mohon(56)

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Mer 25 Fév 2015 - 17:11


Parce que les Romains faisaient naufrage avant d'arriver aaaaaah les galères COSTA ..........


à plus

_________________
[[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Que vouloir de plus
Revenir en haut Aller en bas
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4452
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Dim 26 Nov 2017 - 11:29

Les Vikings ont-ils découvert l'Amérique en premier ?


La découverte au Canada de ce qui pourrait constituer le deuxième site viking en Amérique relance les spéculations sur leur parcours dans le Nouveau Monde.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est-il véritablement le premier découvreur de l'Amériques ? Une équipe d'archéologues dirigée par l'Américaine Sarah Parcak a mis au jour au sud-ouest de l'île canadienne de Terre-Neuve des vestiges qui pourraient bien avoir été un bâtiment érigé par les navigateurs scandinaves, ont-ils annoncé vendredi. Soit 500 ans avant Colomb.
Jusqu'à présent, la présence Viking en Amérique n'avait été confirmée qu'à l'extrême nord de Terre-Neuve, à l'anse aux Meadows. Les fondations de huit bâtiments, ainsi que des artefacts, avaient été découverts dans les années 1960 à l'emplacement de ce qui, selon les archéologues, avait constitué un village habité par ces Européens entre 900 et 1050.

À l'aide de relevés satellites, Sarah Parcak a identifié le site de Pointe Rosée, à 500 km au sud de l'anse aux Meadows, puis y a mené deux semaines de fouilles en juin dernier. Outre un foyer destiné à une forge, les fouilles ont permis de découvrir des traces de charbon de bois et neuf kilogrammes de scories, c'est-à-dire des résidus de fer transformé à partir de tourbe, un procédé bien connu des Vikings, qui n'étaient pas de grands mineurs.

Un lieu fréquenté entre 800 et 1300

En utilisant la datation au carbone 14, l'équipe de Sarah Parcak a conclu que le lieu découvert a été fréquenté entre 800 et 1300, soit lorsque les navigateurs scandinaves sillonnaient l'Atlantique Nord. "C'est très excitant, on savait que l'anse aux Meadows, ça leur servait à faire une escale pour explorer plus loin. Cette découverte donne espoir de trouver un site occupé plus longtemps et de manière plus significative", a indiqué Karyn Bellamy-Dagneau, une historienne canadienne spécialiste du Moyen Âge scandinave.
Dans les "Sagas", ces textes semi-légendaires narrant les épopées des Vikings, les Scandinaves évoquent une terre luxuriante baptisée "Vinland", sise au-delà du Groenland qu'ils avaient déjà colonisé. Pointe Rosée relance donc les spéculations des chercheurs : jusqu'où les Vikings ont-ils navigué ? La péninsule de Pointe Rosée se situe à la pointe méridionale de Terre-Neuve, là où les eaux du golfe du Saint-Laurent rencontrent celles de l'Atlantique Nord. Elle constitue donc un bon avant-poste pour explorer le Saint-Laurent ou le littoral américain, relève Karyn Bellamy-Dagneau.

Début des recherches

Les côtes du Maine ne sont par exemple qu'à quelques heures de traversée : c'est dans cet  État américain qu'une pièce en cuivre datant du XIe siècle a été retrouvée il y a quelques années. L'emplacement de Pointe Rosée correspond aux usages des Vikings car "ils avaient besoin d'un endroit accessible facilement depuis la plage et offrant un bon point de vue. Ce lieu est donc situé parfaitement : vous pouvez voir vers le nord, l'ouest et le sud", a déclaré Sarah Parcak au magazine National Geographic qui a financé une partie de ses recherches.
"Nous n'en sommes qu'au début des recherches. Jusqu'à présent, aucune preuve ne démontre que ce sont des Vikings qui ont fréquenté ce lieu", confie Shannon Lewis-Simpson, archéologue à l'Université Memorial de Terre-Neuve, rappelant qu'il a fallu huit années de fouilles pour tirer les conclusions sur l'anse aux Meadows. "Enthousiaste" au sujet des travaux de Sarah Parcak, elle rappelle que dans cette île canadienne, "personne n'a jamais enterré l'idée qu'un autre site viking pourrait être découvert". L'ensemble de ces découvertes a fait l'objet d'un documentaire qui sera diffusé à partir de lundi par la chaîne publique américaine PBS et la britannique[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4452
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   Dim 26 Nov 2017 - 11:31

Pour en revenir au Whisky :

Le Whisky qui a gagné le Far West
 
Reid Mitenbuler est un écrivain basé à Washington, DC. Il travaille actuellement sur un livre sur le bourbon.
 
Malgré toutes les images à l'ancienne qui ornent les bouteilles de whisky d'aujourd'hui, les buffles et les distilleries mortes qui ressemblent à des généraux de la Guerre de Sécession, la plupart des grandes marques actuelles ne sont pas très proches ds cow-boys du Far West. Et vice versa: les buveurs de whisky d'aujourd'hui ne reconnaîtraient probablement pas le whisky frontalier. Et c'est une bonne chose, parce que ça a probablement été horrible.
Les bouteilles contenant Jim Beam, Mark's Maker, Wild Turkey et Buffalo Trace enveloppent l'époque d'une nostalgie affectueuse avec des étiquettes qui rappellent les affiches "Wanted: Dead or Alive". Bulleit Bourbon inscrit les mots «Frontier Whiskey» sur sa bouteille, même si la marque, sous sa forme moderne, existe à peine depuis un peu plus d'une décennie. En fait, toutes ces marques ont été créées bien après la conquête de l'Ouest, et ont probablement aussi un meilleur goût que la plupart des offres d'il y a 150 ans.
Alors qu'est-ce qu'ils buvaient à l'époque? Certains surnoms de whisky populaires de l'époque offrent un aperçu: obusier de montagne, vernis de cercueil, chaîne-éclair, strychnine, et autres - qui ne semble pas très appétissant. Les cowboys n'ont jamais eu la réputation d'être des connaisseurs très sophistiqués. Le whisky qu'ils buvaient était simplement un carburant pour les nombreux autres passe-temps des saloons, quels qu'ils soient.
À la fin des années 1800, la qualité et la saveur des whiskies variaient grandement. Il y avait peu de règlements sur la façon dont les choses devraient être faites. De plus, les règles relatives aux marques et au copyright étaient laxistes. Pas beaucoup empêché quelqu'un d'appeler un produit "pur Kentucky Bourbon Whiskey, âgé de 10 ans", même si chaque mot sur l'étiquette était un mensonge et le produit avait un goût de kérosène. À l'époque, il était difficile de savoir exactement ce que vous achetiez.
Dans les décennies qui ont suivi la guerre de Sécession, les distilleries fabriquant ce que nous appelons aujourd'hui le bourbon ne fournissaient qu'environ 10% du marché du whisky. Le reste du whisky a été fabriqué par des distilleries géantes qui produisaient des alcools essentiellement neutres: un produit distillé à une telle hauteur qu'il manquait de goût et était presque identique d'une distillerie à l'autre.
Ces spiritueux étaient ensuite vendus à des « ajusteurs » qui les «amélioraient» en les redistillant et en les mélangeant avec d'autres arômes et couleurs, de sorte qu'ils ressemblaient à du whisky. Les productions ont été vendus à des grossistes, qui ont acheté des spiritueux en vrac et créé leurs propres marques de whisky en mélangeant tout ce qui était à portée de main. Ces grossistes étaient probablement responsables du vieillissement qui a été fait.
Une partie du whisky qui se dirigeait vers l'ouest aurait commencé comme du bourbon, mais quelque part le long du trajet jusqu'au saloon, il était souvent mélangé avec de l'eau, des alcools neutres et d'autres ingrédients pour augmenter l'offre et augmenter les profits. Certains produits étiquetés comme bourbon étaient en réalité distillés à partir d'une variété de mélasse de qualité inférieure, et les additifs pouvaient inclure du sucre brûlé, de la glycérine, du jus de pruneau et de l'acide sulfurique. (Ce dernier est ce que le Joker des bandes dessinées de Batman pulvérise de la fleur portée sur son revers.)
L'industrie du whisky était truffée de ce genre de comportement tordu et il a fallu des années d'opposition de la part des réformateurs à l'intérieur et à l'extérieur de l'industrie pour introduire des normes de qualité. En 1906, la Loi sur les aliments et drogues du président Theodore Roosevelt a ajouté des règlements pour le whisky ainsi que pour de nombreux aliments. Au sein de l'industrie du whisky, des distilleurs comme le colonel Edmund Haynes Taylor, Jr. et George Garvin Brown, poussèrent pour des normes de qualité qui, en 1897, contribuèrent à la mise en bouteille de la loi Bottled-in-Bond. La qualité du whisky-in-Bond, exigeant que tout le contenu de la bouteille soit fabriqué à un endroit et que l'étiquette identifie correctement le fabricant.
Mais pour en revenir aux bouteilles d'aujourd'hui, il n'est pas étonnant que les distilleries modernes veuillent capitaliser sur l'imagerie romantique de la frontière, avec ses promesses de nouveaux départs. Ces symboles sont beaucoup plus sexy et excitants que les scientifiques en blouse blanche, les bureaucrates réformateurs, et oui, même les dirigeants du marketing.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..   

Revenir en haut Aller en bas
 
On ne parle souvent que de whisky, bourbons et autres gnôles divers mais..
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le meilleur whisky du monde serait japonais
» Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants
» Dobrii Den n_n ( ou comment faire croire qu'on parle russe --' )
» La dinde au whisky
» Les actualités du whisky

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM :: HISTOIRE DE L OUEST :: LA VIE dans la VIEILLE AMERIQUE-
Sauter vers: