PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM

Invité
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'armement des Indiens d'Amérique du Nord

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'armement des Indiens d'Amérique du Nord   Mer 22 Aoû 2012 - 17:05

L'armement des Indiens d'Amérique du Nord


L'arc


A l'époque des guerres indiennes, les Indiens d'Amérique du Nord utilisaient couramment un arc droit dont la force était d'environ 15 kilos.
Les arcs étaient fabriqués en bois, généralement à partir de l'hickory, et étaient parfois renforcés par des bandes en nerf de bison lesquelles étaient généralement ligaturées.
Les cordes pouvaient être constituées de fibres végétales tressées ou de boyau de loup ou de coyote.

Les flèches, relativement courtes, étaient en bois. Elles étaient pourvues d'une pointe en bois durcie au feu, ou en pierre taillée et polie, ou en os, ou encore en métal.

Les carquois, destinés à protéger l'arc et sa corde de l'humidité, étaient réalisés en peau. Généreusement décorés de perles, peintures et lanières diverses, ces objets sont aujourd'hui très recherchés et très représentatifs de leurs tribus d'origine.

Malgré l'apparition des armes à feu, l'arc resta l'arme de chasse préférée des Indiens. Celui-ci présentait l'avantage, en cas de raté, de ne pas voir le gibier s'enfuir à la suite d'une détonation.

Arme puissante, l'arc indien permettait, à une dizaine de mètres, de transpercer un bison de part en part. En cas de rencontre avec un os, la pointe se logeait profondémenent dans celui-ci. Une vertèbre de bison, conservée à l'American Indian Museum de New York, est à ce sujet très révélatrice.



Un exemple d'arc indien...


et de flèche





Arme classique du corps-à-corps, le tomahawk pouvait, selon l'époque et la région d'origine, prendre la forme d'un casse-tête réalisé en bâton noueux, d'une massue en bois dotée d'un bloc de pierre à son extrêmité, d'une hachette, ou même d'une hachette combinée avec un fourneai à pipe...

L'arme originelle fut bien sûr le casse-tête en bâton qui, par la suite, se vit adjoindre une masse en pierre à l'extrêmité.
Au contact des Européens, l'arme évolua vers la hachette à bout de fer. Les fers munis d'un fourneau à pipe furent aussi acquis aux marchands européens qui tradiquaient le troc avec les Indiens.
On retrouve parfois certains fers en forme de fleur de lys ce qui laisse supposer une fabrication française, peut-être prévue pour le Canada ou la Louisiane.

Le tomahawk servait à assomer l'adversaire mais aussi à le scalper lorsque le temps manquait pour pratiquer l'"opération" dans les règles de l'art.

Les motifs de décoration des tomahawks sont nombreux : manches ornés de peaux de bêtes, adjonction de perles ou de plumes, peintures diverses...






Le couteau


Outil et arme de première nécessité, le couteau était réalisé en pierre ou en os taillé et poli. Pour en éviter la perte, on le transportait dans un étui profond ne laissant dépasser que l'extrémité du manche.

Après l'arrivée des Blancs, les Indiens confectionnèrent des couteaux en fer à partir de lames de sabre ou fabriquèrent eux-mêmes des lames métalliques grâce à un équipement métallurgique rudimentaire.
Le troc permit aux Indiens d'acquérir des couteaux de qualité. Le modèle le plus connu fut certainement le couteau à écorcher de type "Russell".

Outre son rôle d'outil à la chasse ou au campement, le couteau fut bien évidemment utilisé à la guerre pour le corps-à-corps ainsi que pour scalper les adversaires morts ou vivants.
Pour ce faire, une entaille circulaire partant du front et passant juste au-dessus des oreilles était pratiquée au couteau. Saisissant ensuite la peau du cuir chevelu entre ses dents, l'Indien l'arrachait d'un coup sec, en un seul mouvement. Rares furent les victimes scalpées vivantes à avoir survécu à un tel traitement.

Le scalp, séché soigneusement, était ensuite décoré de dessins rituels racontant les circonstances de la prise par le guerrier.





La lance


Au combat, la lance fut essentiellement utilisée comme insigne de "grade" ou de ralliement. A cet usage, la hampe était décorée de fourrures, de tissus chamarrés, de plumes....

Les Indiens ne semblent pas avoir utilisé spécialement la lance en usage guerrier. Ils l'utilisèrent par contre à la chasse mais, dans cet usage, la lance était courte et d'aspect beaucoup plus utilitaire.

A l'instar des autres armes, les pointes en silex furent remplaçées, après l'arrivée des Blancs, par des pointes en fer d'une taille relativement longue.




Les armes à feu


Les Indiens d'Amérique du Nord firent connaissance avec les armes à feu lors des incursions espagnoles dans cette partie du monde au XVI ème siècle. Ainsi, en 1539, Fernando de Soto explora la côte ouest de la Floride. L'année suivante, à la tête d'une forte expédition, Francisco Vasquez de Coronado partit à la recherche des mystérieuses "Sept Cités d'Or". A son retour au Mexique, deux ans plus, il n'avait pas trouvé d'or mais avait exploré la Californie, l'Arizona, le Nouveau Mexique, le Texas, l'Oklahoma, une partie du Kansas, le Rio Grande et le Grand Canyon du Colorado.
A la suite de ces deux explorations, l'Espagne ne s'intéressa plus aux territoires du Nord et la frontière hispanique se fixa définitivement à hauteur de Santa Fe en 1599.

En 1609, les troupes françaises de Champlain tuèrent deux chefs iroquois à coup d'arquebuse.
Lors des guerres du Canada, les Français dotèrent leurs alliés Hurons et Algonquins de fusils à silex qui servirent contre les Britanniques et leurs alliés Iroquois. Jusqu'à la chute de Québec en 1759, les Français fournirent ainsi de nombreuses armes aux peuplades locales.

Les Indiens purent acheter des fusils auprès des comptoirs coloniaux au prix de 20 peaux de castor pour un fusil à silex.
Toutefois, les prix pratiqués faisaient de l'arme à feu un produit de luxe souvent négligé au profit d'objets plus utiles : couteaux, tissus, ustensiles de cuisine, pointes de flèches,...

Le fusil à silex fut longtemps le seul modèle demandé, autant par habitude que pour son aspect pratique. L'approvisionnement du chasseur pouvait se limiter à quelques silex, à de la poudre et quelques balles.
La diffusion des armes à percussion, qui nécessitaient la mise en place d'une capsule de fulminate avant chaque tir, resta longtemps très restreinte. L'avantage technique de ce nouveau type de mise à feu n'apparut jamais évident aux Indiens.

Vers 1810, le gouvernement US suivit l'exemple de firmes privées en fabricant à l'arsenal de Springfield 1.200 "mousquets indiens". Ces armes n'eurent aucun succès car seuls les modèles traditionnels étaient demandés.
Les Indiens préférèrent toujours les armes à canon court, du genre mousquet de cavalerie ou carabine. Souvent, ils n'hésitèrent pas à raccourcir les fûts et canons de leurs armes tout en décorant ces dernières d'ornements en cuivre. Pour répondre à ces goûts, les fusils de traite furent vendus avec des garnitures en laiton et s'ornèrent de contre-platines en forme de serpent ou de dragon...

En raison de leurs performances, les fusils rayés furent très demandés par les Indiens.

Un même engouement suivit l'apparition des fusils à chargement par la culasse. Ces modèles permettaient de pouvoir tirer et recharger en restant couché alors que les modèles à silex ou à percussion nécessitait de se redresser, au moins à genoux, pour réintroduire poudre et balle dans le canon.
A la faveur de la guerre de Sécession et des grandes migrations blanches vers l'Ouest, les Indiens purent se doter de nombreux fusils à chargement par la culasse, souvent du type Sharps , ainsi que de revolvers à percussion.
Vers 1876, une arme à chargement par la culasse valait une vingtaine de peaux de bison ou plusieurs chevaux. Une arme à répétition valait largement le triple.

Les Indiens acquirent leurs premiers fusils à répétion lors d'embuscades. Ainsi, deux fusils Henry furent récupérés par eux lors de l'affaire du Fetterman Massacre. L'approvisionnement en munitions resta toujours problématique aussi l'utilisation des armes les plus modernes par les Indiens resta-t'elle exceptionnelle.

Les Indiens pratiquèrent le rechargement des cartouches métalliques de façon artisanale. les étuis retrouvés sur les lieux des combats prouvèrent cette activité.

Lors du combat à cheval, les Indiens mirent au point une étrange méthode de rechargement des fusils à silex. Les balles étaient dans la bouche du cavalier, la poudre dans une poire portée en bandoulière. Le chargement se faisait en versant la poudre dans le canon, en crachant la balle dans celui-ci et en donnant un coup sec contre la cuisse pour faire descendre le projectile sur la charge. L'avantage était qu'il n'y avait aucunement besoin d'une baguette. Toutefois, il fallait veiller à tirer sans laisser la balle quitter sa position de chargement sous peine d'éclatement du canon !

Un panorama de l'armement des Indiens, en ce qui concerne les armes à feu, peut être fait en se basant sur l'inventaire dressé par l'armée US lors de la reddition des Cheyennes et des Sioux en 1877 :
- 284 fusils dont : - 160 fusils à un coup à chargement par la bouche,
- 85 fusils à chargement par la culasse
- 39 fusils à répétition (dont 12 d'un modèle Winchester)
- 123 revolvers dont : - 122 à percussion
- 1 à cartouches métalliques.
Selon les critères de l'armée US, toutes ces armes étaient dans un état interdisant toute utilisation militaire.

Lors de la célèbre bataille de Little Big Horn, l'armement dut être similaire. Les douilles de cartouches retrouvées sur le terrain proviennent en majorité de fusils Sharp et, beaucoup plus rarement, d'armes Henry ou Winchester 1866. Les cadres survivants de la colonne Custer affirmèrent que les Indiens étaient tous armés des nouveaux modèles Winchester 1873. Il s'agissait là d'une justification mensongère. Aucune douille de Winchester 73 ne fut retrouvé à Little Big Horn.
La carabine de Sitting Bull était une Winchester 1866 portant le N° de série 124375. Elle est aujourd'hui conservée au Smithsonian Institute.

Revenir en haut Aller en bas
chatto

avatar

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 50
Localisation : 01(region de lyon)

MessageSujet: Re: L'armement des Indiens d'Amérique du Nord   Jeu 23 Aoû 2012 - 16:35

tres bon sujet,merci tidgi,je rajouterais au niveau des couteaux,qu ils avaient aussi simplement des couteaux de type "cuisine",qu ils arrivaient a avoir au niveaux du troc,chez les apaches par exemple,ils ne les décoraient pas ,ils se contentaient de leur fabriqué un fourreau en peau,ils ne mettaient pas de perlages,et pour les carquois,pareil en peau de cerf,et au pire ils leurs arrivaient de faire des peinture dessus,et meme sur l arc Wink

_________________
la ou sont mes pieds,je suis a ma place...
Revenir en haut Aller en bas
http://passion-de-louest.forumgratuit.org
chatto

avatar

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 50
Localisation : 01(region de lyon)

MessageSujet: Re: L'armement des Indiens d'Amérique du Nord   Jeu 23 Aoû 2012 - 16:40

voila un exemple apache:


_________________
la ou sont mes pieds,je suis a ma place...
Revenir en haut Aller en bas
http://passion-de-louest.forumgratuit.org
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3148
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: L'armement des Indiens d'Amérique du Nord   Jeu 23 Aoû 2012 - 18:13

beau sujet tidgi,merci..Pour ce qui est de la différence de déco ,je pense que chacun faisait avec ce qu'il avait,ce qui fait la specificité de chaque nation indienne.

_________________
www.macleanstory.fr  
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'armement des Indiens d'Amérique du Nord   Ven 24 Aoû 2012 - 8:04

oui, c'est d'ailleurs en partie pour cela qu'il est difficile de se prononcer pour certains artefacts sur une tribu précise ou encore sa datation. Les métissages et trocs divers et variés ont pas mal perturbés des données originales propre a chaque tribu. On peut aussi rappeler que beaucoup de photos d'époque perturbent aussi la réalité, car pour les "photo studio", il arrivait que le photographe demande au sujet de porter des habits d'ethnies différentes (ex, Sitting Bull posant avec une magnifique ceinture des grands lacs).

[img][/img]

Néanmoins, des distinctions parfaitement visibles étaient propres a chaque tribus, leur permettant notamment de se différencier des autres comme certaines coupes de cheveux (voir par ex la coiffure traditionnelle d'un crow ou d'un Pawnee, par ex), les styles de décoration et de couleurs (voir un pareflèche de style cheyenne contre un arapaho ou sioux), les types de perlages.......
Plus vaste est la différence entre régions : un Haida ou Tlingit n'a pas spécialement de point commun avec un navajo ou autre hidasta. C'est normal : en France, le costume breton n'a pas grand chose a voir avec le basque...

Je préciserais aussi que pour les cordes d'arc - en ce qui concerne les plaines - les tendons dorsaux de bison ou de cerf/wapiti étaient très appréciés.

Voici le lien du Splendid Heritage, que du beau... (n'hésitez pas a zoomer !)
http://www.splendidheritage.com/nindex.html


Dernière édition par TLM le Ven 24 Aoû 2012 - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
chatto

avatar

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 50
Localisation : 01(region de lyon)

MessageSujet: Re: L'armement des Indiens d'Amérique du Nord   Ven 24 Aoû 2012 - 12:09

merci tlm,mais quel lien??,tres belle photo Wink

_________________
la ou sont mes pieds,je suis a ma place...
Revenir en haut Aller en bas
http://passion-de-louest.forumgratuit.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'armement des Indiens d'Amérique du Nord   Ven 24 Aoû 2012 - 12:24

Rolling Eyes désolé ! post mis a jour...

tu as des carquois apache justement, Chatto. il faut selectionner ce que tu veux par catégorie, ensuite tu clique sur "display" et en dessous tu as les vignettes des objets. Tu n'as plus qu'a cliquer pour accéder a sa fiche descriptive, et quand tu re-clique sur un objet (dans sa fiche) a accède a un grand format d'image qui sont bien souvent de très bonne qualité ou tu peux zoomer.
Un très belle base de donnée pour l'inspiration !
Revenir en haut Aller en bas
chatto

avatar

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 50
Localisation : 01(region de lyon)

MessageSujet: Re: L'armement des Indiens d'Amérique du Nord   Ven 24 Aoû 2012 - 12:32

merci tlm,sur le site il n y a que du vrais,bravo Wink

_________________
la ou sont mes pieds,je suis a ma place...
Revenir en haut Aller en bas
http://passion-de-louest.forumgratuit.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'armement des Indiens d'Amérique du Nord   Ven 24 Aoû 2012 - 12:36

de rien, c'est vrai que ce site est magnifique. Je m'en sert pour des motifs de perlage.
De bonnes heures a passer devant ce patrimoine magnifique !
(la photo, c'est Sitting Bull avec William Frederick Cody dit Buffalo Bill, lors de leur tournée du Wild West Show.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'armement des Indiens d'Amérique du Nord   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'armement des Indiens d'Amérique du Nord
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'armement des Indiens d'Amérique du Nord
» Autour des Indiens d'Amérique : Jim Fergus et autres auteurs
» Les premiers hommes d'Amérique du Nord
» Guerres Indiennes en Amérique du Nord
» Les indiens d'Amérique du Nord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM :: HISTOIRE DE L OUEST :: INDIENS ET TRIBUS-
Sauter vers: