PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM

Invité
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 William Tecumseh Sherman 1820-1891

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: William Tecumseh Sherman 1820-1891   Lun 16 Jan 2012 - 5:10

William Tecumseh Sherman est né le 8 février 1820 à Lancaster dans l'Ohio.

Après la mort de son père en 1829, Sherman vécut dans la famille de Thomas Ewing (sénateur et deux fois Secrétaire d'Etat). En 1850, Sherman se marie avec la fille d'Ewing, Eleanor Boyle Ewing. Diplômé de West Point en 1840, il passa plusieurs années dans différentes garnisons du Sud, il servit pendant la Guerre du Mexique, puis stationna à St Louis et à la Nouvelle Orléans. Il démissionna de l'armée en 1853, il se retrouve banquier à San Francisco et à New-York de 1853 à 1857 puis avocat à Leavenworth dans le Kansas de 1858 à 1859, avant de devenir chef de l'académie militaire d'état à Alexandria ( actuellement Louisiana State University à Baton Rouge).

Guerre Civile
Quand la Louisiane fit sécession Sherman démissionna de l'académie militaire (janvier 1861) et en mai rejoignit l'armée des Etats-Unis comme colonel. Sherman commanda une brigade lors de la première bataille de Bull Run (en juillet) et en août il est nommé Brigadier general des volontaires et envoyé dans le Kentucky. Là, en octobre il succéda à Robert Anderson au commandement du Département du Cumberland, mais en novembre fut transféré au Département du Missouri.

Sherman se distingua à Shiloh en avril 1862 comme commandant de division et fut promu major general en mai. Il occupa Memphis en juillet et commanda le District de Memphis d'octobre à décembre 1862. Après sa défaîte à Chickasaw Bluffs, il participa à la capture de Arkansas Post en janvier 1863 et en juillet fut nommé brigadier general de l'armée régulière.

Quand Ulysses S. Grant assuma le commandement suprême dans l'Ouest, Sherman devint commandant de l'Armée du Tennessee en octobre1863. Il commandait l'aile gauche pour l'Union à Missionary Ridge lors de la campagne de Chattanooga en novembre, et détruisit les communications des Confédérés à Meridian dans le Missouri en février 1864.

Quand Grant devint commandant en chef, en mars Sherman lui succéda comme commandant suprême dans l'Ouest. Sa campagne d'Atlanta de mai à septembre 1864, se termina par la chute de la ville le 2 septembre. Les Confédérés essayèrent en vain de le faire reculer, et le 15 novembre Sherman mit le feu à une grande partie de la ville avant de commencer, le lendemain, avec 60.000 hommes, sa fameuse marche vers la mer. Sans ennemi pour lui barrer la route, il fut à Savannah en 24 jours, laissant derrière lui des terres ruinées et dévastées. Savannah tomba le 21 décembre.

En février 1865, Sherman commença sa marche vers le Nord pour prendre Robert E. Lee par derrière. Ainsi en Virginie les Confédérés ne pourraient plus recevoir d'aide. Son avance à travers la Caroline du Sud (l'État aux yeux des hommes de Sherman qui avait provoqué la guerre) fut plus lentemais cependant plus destructrice que la marche à travers la Georgie.

En Caroline du Nord, Joseph E. Johnston s'opposa à Sherman lors d'engagements à Averasboro et Bentonville, mais après avoir appris la reddition de Lee, il demanda la fin des combats. Sherman, comprenant le Sud et la dévastation dont il souffrit, mieux qu'aucun autre général de l'Union, lui offrit de généreuses conditions, mais Stanton, le Secrétaire à la Guerre, les répudia. Alors Johnston se rendit le 26 avril 1865 aux mêmes conditions que Lee.

Sherman vit plus clairement qu'aucun autre général de la Guerre Civile qu'une guerre moderne était complètement différente d'un conflit du XVIIIme siècle. En fait, il est souvent crédité d'avoir réinventer la guerre, en insistant sur les destructions d'infrastructures nécessaires pour supporter une armée ennemie plus que sur le massacre de ses soldats, et en établissant des règles de conflit qui sont encore d'actualité. Depuis la Guerre Civile qui fut une guerre entre des populations libres, Sherman maintint que s'est seulement en brisant le moral de l'ennemi, non combattant comme combattant, que la victoire peut être gagnée, d'où la marche à travers la Georgie et la Caroline du Sud. Sa fameuse déclaration “war...is all hell” éclaire ses sentiments.
Après la Guerre Civile
Après la guerre, Sherman fut promu lieutenant general en 1866 et succéda à Grant qui venait d'être élu Président general en 1869, comme commandant de l'Armée des Etats-Unis. Il fut Secrétaire à la Guerre par intérim pendant un mois en 1869.

Au commandement du district du Missouri, il déploya ses troupes pour protéger les ouvriers du Chemin de Fer Transcontinental des attaques indiennes. Il mit en place plusieurs avant-postes militaires dans la région, élargissant le pouvoir fédéral. Son opinion était qu'il fallait forcer les Indiens à rester dans les réserves, et que ceux qui restaient libres ne pouvaient être qu'inamicaux.

Membre de la commission de paix qui négocia le Traité de la Medecine Lodge en 1867, et du Traité de Fort Laramie en 1868, il put influencer partiellement l'attribution des territoires de chaque tribu, en les limitant.

Sherman en devenant le commandant-général de l'armée américaine en 1869, dirigea de là une série de campagnes afin de briser la résistance indienne. Il soutint le général Philip Sheridan dans ses attaques surprises en plein hiver, et parvint à envoyer tous les indiens dans les réserves. Sherman répéta la stratégie qu'il avait utilisé pendant la Guerre Civile en recherchant non seulement la défaîte des guerriers ennemis, mais également en détruisant les ressources qui permettaient à l'ennemi de prolonger sa guerre. En dépit de son dur traitement de combat des tribus Indiennes, Sherman sut également parler des agents du gouvernement qui traitaient les Inbdiens abusivement y compris dans les réserves.

"All Indians who are not on reservations are hostile and will remain so until killed off."


Sherman prit sa retraite de l'armée en 1884, il vécut à New-York City en citoyen paisible, où il mourut le 14 février1891.

Il est enterré au Cimetière de la Cavalerie à St Louis dans le Missouri.

Revenir en haut Aller en bas
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4393
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: William Tecumseh Sherman 1820-1891   Dim 24 Jan 2016 - 10:50

La marche à la mer par Jean-Pierre Rissoan  
http://www.jprissoan-histoirepolitique.com/articles/histoire-d-ailleurs/eta…

Sherman est connu pour sa célèbre "marche à la mer". De quoi s’agit-il ?

Victorieux sur le front occidental avec la prise de la voie navigable du Mississippi et la maîtrise de la mer du côté du Golfe du Mexique, les Nordistes restent bloqués sur le front Est au niveau de Richmond, entre les Appalaches et l’océan atlantique. Autrement dit, le Sud profond reste compact, intact, et les relations intérieures entre Confédérés restent possibles du Texas à l’Atlantique. La région du King Cotton demeure un bastion.
Ayant reçu un commandement dans l’État du Tennessee, c’est-à-dire à mi-chemin des deux extrémités du front, le général Sherman entreprend une percée pour casser en deux le bastion sudiste. Il va pénétrer dans le sud cotonnier sans pouvoir s’appuyer sur une base arrière, avec comme seule issue la fuite en avant pour rejoindre l’Atlantique, précisément le port de Savannah. De là, il remontera le littoral vers le Nord pour tenter de joindre les armées de Grant et, donc, prendre en tenaille l’armée du généralissime sudiste Lee.

C’est exactement ce qui va se passer. Mais à quel prix !

Rapidement, Sherman et ses hommes atteignent Atlanta. Il demande aux Sudistes d’évacuer la ville. Au maire qui lui signale que cela apportera "d’atroces souffrances" aux blessés et amputés, Sherman réplique que "la guerre est cruelle et qu’on ne peut l’adoucir. Autant essayer d’apitoyer la tempête ". L’incendie d’Atlanta, décision militaire, détruisit 90% du parc immobilier de la ville, 4.000 maisons d’habitation sur 4.500. Tous les ateliers, fonderies et manufactures de la ville furent démolis. Puis, du 16 novembre 1864 au 22 décembre, ce fut la marche à la mer.
"L’armée de Sherman descendit à la mer comme un feu de prairie, pillant quand elle ne brûlait pas, accumulant les ravages". Les 60.000 soldats s’étirèrent sur une bande de 60 miles et dévalèrent comme un immense bulldozer, fourrageant sur le pays, détruisant les ponts et voies ferrées, dévastant une bande de territoire longue de 300 miles. 
Un acteur des événements raconte : "nous détruisions tout ce que nous ne pouvions pas manger, brûlant leur coton et leur gin, renversant leurs tonneaux, incendiant leurs récoltes, tordants les rails de leurs chemins de fer, en un mot, leur rendant la vie infernale". Un officier sudiste ajoute, les Yankees ayant abattu un si grand nombre de bêtes, bovins, porcs, mulets et chevaux, que "toute la région est empestée par l’odeur des carcasses en putréfaction et l’air et la terre sont envahis par d’innombrables rapaces qui viennent se repaître des charognes". Bref, c’est la terre brûlée, ce que les Anglo-saxons dénomment "scorch-earth tactics". Pour le comble, ce que les fourrageurs ne prenaient pas était saisi par les traînards-maraudeurs et, s’ils restaient encore quelque chose, les déserteurs confédérés s’en emparaient.

Le 22 décembre 1864, Sherman prit Savannah et télégraphia à Lincoln qu’il lui offrait la ville "en cadeau de Noël".

   War is hell !

Sherman n’en était pas à son premier coup. En février 1864, combattant dans le Mississippi, il s’empare de la ville de Meridian. Très fier de ses exploits, il écrit à ses supérieurs : "la ville, avec ses dépôts, ses magasins, son arsenal, ses hôpitaux, ses bureaux, ses hôtels et ses cantonnements est complètement anéantie". Et cela après avoir dévasté le pays environnant, arraché des kilomètres de voies ferrées, pillé et incendié les propriétés sudistes. "War is hell" aimait-il à dire, "la guerre, c’est l’enfer". Surtout avec des gens comme lui. Il aura aussi cette parole terrible : "nous ne combattrons pas une armée ennemie, mais un peuple ennemi".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4393
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: William Tecumseh Sherman 1820-1891   Dim 24 Jan 2016 - 10:51


Sherman's Sentinels ~ Sherman's March To the Sea in 1864 burned Charleston to the ground.



Atlanta, Georgia. Sherman's men tearing up railroad track...on Sherman's March to the Sea. They would hear up the railroad beams over fires and wrap then around trees. They are still found on trees in the south to this very day.





After the monster Sherman burned our beautiful homes and towns here in the South, it took us awhile to rebuild our homes and our lives. Even after all these years, we Southerners find it hard to believe that "general" tecumseh was anything other than satan incarnate.


Après que le monstre Sherman ait brûlé nos belles maisons et villes ici dans le Sud, il nous a fallu un certain temps pour reconstruire nos maisons et nos vies. Même après toutes ces années, nous Sudistes, avons du mal à croire que «générale»  Tecumseh n’était rien d’autre que Satan incarné.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4393
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: William Tecumseh Sherman 1820-1891   Dim 24 Jan 2016 - 15:27

Mais rendons à Sherman ...


There is many a boy here today who looks on war as all glory, but, boys, it is all hell.
Il y a plus d'un garçon aujourd'hui qui ne voit en la guerre que gloire, mais, mes garçons, elle n'est qu'enfer.


You people of the South don't know what you are doing. This country will be drenched in blood, and God only knows how it will end. It is all folly, madness, a crime against civilization! You people speak so lightly of war; you don't know what you're talking about. War is a terrible thing!
Vous les gens du Sud ne savez pas ce que vous faites. Ce pays va être couvert de sang et Dieu seul sait comment cela finira. C'est pure folie, un crime contre la civilisation ! Vous parlez si légèrement de la guerre; vous ne savez pas de quoi vous parlez. La guerre est une chose terrible !


 I still think it is to be a long war – very long – much longer than any Politician thinks.
Je pense toujours que ce sera une longue guerre - très longue - plus longue qu'aucun politicien ne l'envisage.


You cannot qualify war in harsher terms than I will. War is cruelty, and you cannot refine it; and those who brought war into our country deserve all the curses and maledictions a people can pour out. I know I had no hand in making this war, and I know I will make more sacrifices to-day than any of you to secure peace. But you cannot have peace and a division of our country. If the United States submits to a division now, it will not stop, but will go on until we reap the fate of Mexico, which is eternal war.[...] I want peace, and believe it can only be reached through union and war, and I will ever conduct war with a view to perfect and early success. But, my dear sirs, when peace does come, you may call on me for anything. Then will I share with you the last cracker, and watch with you to shield your homes and families against danger from every quarter.
Vous ne pouvez qualifier la guerre en termes plus sévères que je ne le ferais. La guerre est cruauté, et vous ne pouvez la raffiner ; et ceux qui ont amené la guerre à notre pays méritent toutes les imprécations et les malédictions qu'un peuple puisse verser. Je sais que je ne suis pas responsable de cette guerre, et je sais que je vais faire plus de sacrifices jour après jour qu'aucun d'entre vous pour assurer la paix. Mais vous ne pouvez avoir la paix et un pays divisé. Si les États-Unis acceptent maintenant une division, ça ne s'arrêtera pas, mais ira jusqu'à ce que nous partagions le sort du Mexique, qui est éternellement en guerre. […] Je veux la paix, et pense qu'elle ne peut être atteinte que par l'union et la guerre, et je conduirai toujours cette guerre en vue d'un succès parfait et rapide. Mais, mes chers messieurs, quand la paix viendra, vous pourrez faire appel à moi en toute chose. Alors je partagerai avec vous mon dernier biscuit, et veillerai avec vigilance sur vos foyers et vos familles contre tous les dangers d'où qu'ils viennent.


 I confess, without shame, I am sick and tired of fighting—its glory is all moonshine; even success the most brilliant is over dead and mangled bodies, with the anguish and lamentations of distant families, appealing to me for sons, husbands and fathers ... tis only those who have never heard a shot, never heard the shriek and groans of the wounded and lacerated ... that cry aloud for more blood, more vengeance, more desolation.
J'avoue, sans honte, que je suis malade et fatigué de combattre; la gloire n'est que balivernes ; même le plus brillant succès n'est fait que de corps mutilés ou morts, avec l'angoisse et les lamentations des familles, me réclamant leurs fils, maris et pères … il n'y a que ceux qui n'ont jamais entendu un coup de feu, jamais entendu le hurlement et les gémissements des hommes blessés et déchirés … qui vocifèrent pour plus de sang, plus de vengeance, plus de désolation.


D'autres citations de Sherman : 

https://fr.wikiquote.org/wiki/William_Tecumseh_Sherman

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: William Tecumseh Sherman 1820-1891   

Revenir en haut Aller en bas
 
William Tecumseh Sherman 1820-1891
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sherman égyptien M4A4 ?
» Sherman DD 4/7th Dragoons guards, juin 1944
» M4 sherman et Latil M7T1 - 1/48
» Recherche info Sherman M4A1 (76) française
» sac de sable sur sherman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM :: HISTOIRE DE L OUEST :: MILITAIRES ET ARMEES-
Sauter vers: