PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM

Invité
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la loi et l ordre dans l ouest

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: la loi et l ordre dans l ouest   Lun 30 Mai 2011 - 7:53


Le 17 juillet 1886, l'éditorialiste du Border Ruffian, de CoolIdge, dans le Kansas, définit ainsi le marshal d'une ville : « Il a une peau de rhinocéros, une tête invulnérable aux balles, il peut voir dans toutes les directions, courir plus vite qu'un cheval, ne craint rien ni personne, sait tirer aussi juste que le capitaine A. Bogardus, et préfère tuer quatre ou cinq voyous, joueurs et ivrognes avant son petit-déjeuner plutôt que de manger sans avoir pris un peu d'exercice. Un tel homme peut obtenir un travail dans cette ville avec des gages raisonnables, et, s'il résiste à tous les dangers et à toutes les tentations pendant quelques années, il peut même avoir son nom cite dans un roman a dix sous. »




1851 : Le Comité des vigilants fait régner l'ordre à San Francisco.

1861 : Le Kansas devient un Etat. Les Texas Rangers sont dispersés.

1866 : La loi et l'ordre commencent à s'imposer dans l'Ouest, à l'issue de la guerre de Sécession.

1876 : Le téléphone commence à être utilisé pour traquer les criminels.



Lorsque les colons commencèrent à affluer dans l'Ouest, ils eurent besoin d'y trouver une certaine forme de civilisation, désirant par-dessus tout que la loi et l'ordre y soient respectés. Durant les premiers temps, jusqu'a la fin de la guerre de Sécession, la transformation des Territoires en États permit l'application progressive des arrêtés locaux, des lois étatiques et de la loi fédérale. Ce fut un processus très lent, mais, avec du temps et de la patience, il finit par aboutir. Pendant la période territoriale de la plupart des États, des tribunaux de districts fédéraux furent mis en place, appuyés par l'armée ou par des marshals fédéraux. Bien que concernés, en principe, uniquement par les crimes fédéraux (désertions, vols de biens de l'État, meurtres dans les réserves indiennes) , les marshals se montrèrent très efficaces dans la lutte contre les criminels de tout acabit. La justice des vigilants, quoique souvent contestée, fut elle aussi des plus utiles, et parfois les habitants d'une région capturaient eux-mêmes les coupables de délits et les livraient aux autorités. Quels que fussent les moyens employés, le message était clair: la loi et la paix devaient régner dans l'Ouest.

Le système légal américain était inspiré de la loi anglaise, avec des shérifs et des marshals élus ou nommés par les représentants officiels des comtés et des villes. Un shérif avait la responsabilité d'un comté, et disposait d'un sous-shérif ( terme rarement employé aujourd'hui) et de plusieurs adjoints. Le marshal, ou chef de police, était désigné ou élu par le conseil municipal, et sa juridiction s'étendait aux seules limites de la ville. Il devait faire appliquer les lois locales et de l'État, et pouvait faire appel au shérif ou à des agents fédéraux en cas de difficulté.



La loi, comme le gouvernement, avançait sur les traces des émigrants et n'était appliquée que lorsqu'il y avait suffisamment de personnes établies en un lieu pour exiger son respect. Une fois cela acquis, et quand de bons moyens de communication furent mis en place (le télégraphe entre 1850 et 1860, le téléphone à partir de 1870), la loi et l'ordre prospérèrent. Alors qu'autrefois hors-la-loi et fuyards pouvaient se réfugier dans les immensités sauvages, les communications réduisirent leur champ d'action et resserrèrent autour d'eux les filets de la justice.

L'usage des armes à feu fut toujours un problème. L'emploi du revolver dans les disputes privées était fréquemment condamné, mais, pour tous ceux dont la survie dépendait d'une arme, le revolver était le meilleur moyen de se protéger. Les hommes qui s'engageaient, légalement ou non, dans des duels à mort couraient le risque de passer devant les tribu­naux, sauf s'ils pouvaient prouver qu'ils avaient tiré pour se défendre. Cette règle s'appliquait aux simples citoyens comme aux gardiens de la loi. Mais tous les efforts pour restreindre l'utilisation des armes à feu étaient condamnés à l'échec, car, en dépit des lois de la ville ou de l'État, désarmer tous les habitants d'un lieu était pratiquement impossible. La seule solution fut d'imposer des amendes ou des peines de prison à ceux qui avaient la gâchette trop facile.

Dans le vieil Ouest, l'attitude envers la loi était celle d'une population craignant Dieu, élevée dans le respect des valeurs familiales et qui, à l'exception d'individus ou de groupes particuliers, montrait un sens moral plus grand que celui d'aujourd'hui. Cela peut sembler impensable selon nos standards actuels, mais c'était la norme: une loi admise par tous, et frappant impitoyablement tous ceux qui refusaient de la respecter.
Revenir en haut Aller en bas
chatto

avatar

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 50
Localisation : 01(region de lyon)

MessageSujet: Re: la loi et l ordre dans l ouest   Lun 30 Mai 2011 - 16:55

c est vrais que dans la plupart des films et autres docs diverses,la religion étais bien présente,ils étaient tres croyant,et donc se basaient vachement sur la bible,exemple "la petite maison dans la prairie"


US Marshall [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Policiers et adjoints nommés par le gouverneur d'un état.
Le pouvoir par délégation pouvait être étendu au delà de l'etat, sur le plan fédéral.
Cette fonction est aujourd'hui remplacée par le FBI.

Shérif[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Chef de police, élu tout les quatre ans, par la population d'un county (subdivision de l'état).
Le shérif nomme les adjoints.

Marshall [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Policier nommé par le maire (Mayor) d'une ville, et les adjoints par le Marshall sur accord préalable du maire.




_________________
la ou sont mes pieds,je suis a ma place...
Revenir en haut Aller en bas
http://passion-de-louest.forumgratuit.org
 
la loi et l ordre dans l ouest
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la loi et l ordre dans l ouest
» [Labro, Philippe] Un été dans l'Ouest
» Il était une fois dans l'ouest
» Mon voyage dans l'Ouest Américain (avis, conseils)
» " Il était une fois dans l'Ouest "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM :: HISTOIRE DE L OUEST :: LA VIE dans la VIEILLE AMERIQUE-
Sauter vers: