PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM

Invité
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 buffalo bill

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
chatto

avatar

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 50
Localisation : 01(region de lyon)

MessageSujet: buffalo bill   Dim 6 Mar 2011 - 15:50


_________________
la ou sont mes pieds,je suis a ma place...
Revenir en haut Aller en bas
http://passion-de-louest.forumgratuit.org
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Lun 24 Déc 2012 - 11:01

Buffalo Bill en 1865, il a 19 ans.

Il s'engage en 1863 (il a 17 ans ) comme conducteur d'attelage (simple soldat ) au 7e Kansas cavalry co H ou il sert jusqu'à la fin de la guerre et son retour à la vie civile en 1865




William Frederick Cody dit Buffalo Bill 1846-1917
http://www.medarus.org/NM/NMPersonnages/NM_10_02_Biog_Americans/nm_10_02_buffalo_bill.htm

Né à North Plate, Scott County dans l'Iowa le 26 février 1846, le jeune William F. Cody passe sa jeunesse dans une prairie au plus près de la conquête de l'Ouest. A la mort de son père, il n'a que 11 ans, sa mère déménage au Kansas, où il travaille pour une compagnie de chariots en tant que convoyeur de bestiaux (cowboy). Il n'a que quatorze ans quand il participe à la ruée vers l'or à Pikes Peak, puis rejoint le Pony Express l'année suivante. Il fait partie de la chaîne de messagers qui franchissent les Montagnes Rocheuses afin de porter le courrier entre le Missouri et la Californie.
L'aventurier

Pendant la Guerre Civile William F. Cody Buffalo Billcommence par servir comme éclaireur de l'armée fédérale contre les Kiowas et les Comanches. A partir de 1863 il s'engage dans la Septième de Cavalerie et passe à l'action au Missouri et au Tennessee. Après la guerre Civile il se marie avec Louisa Frederici, à St-Louis, le 6 mars 1866, et continue à travailler pour l'armée. Ses missions : repérer les pillards, indiens ou blancs, faciliter le passage des rivières.

En 1867, William Cody est engagé par la Kansas Pacific une compagnie de chemin de fer. Il est choisi pour chasser le bison ("buffalo") dont la chaire est destinée à nourrir les ouvriers du chantier qui avancent dans la construction d'une ligne de chemin de fer de la "Kansas Pacific Railroad".

L'histoire dit qu'en 1867, il pouvait en tuer, proprement et promptement, jusqu'à douze par jour... et qu'il en aurait tué 4280 têtes en 17 mois. Son surnom de "Buffalo Bill" lui est d'ailleurs donné par les ouvriers de la compagnie de chemin de fer, qu'il fournit en viande fraîche (Buffalo est le nom du bison américain). S'il manie hardiment sa Winchester contre les Indiens et les bisons, Buffalo Bill se pose également comme ardent défenseur des Peaux-Rouges.

Devenu Buffalo Bill, il entre dans la légende de l'Ouest.

En 1868, William Cody réintègre l'armée. Il était le chef des éclaireurs pour la Cinquième Cavalerie et prit part à seize batailles, dont la défaite Cheyenne à Summit Springs au Colorado, en 1869. Il reçoit la Médaille d'Honneur du Congrès américain en 1872 pour services rendus, mais cette récompense lui sera retirée en 1916 car il n'était pas membre régulier des forces armées (il la recevra à nouveau en 1989, à titre posthume).

Cody était avant tout un homme de terrain, et il escorta plusieurs fois de riches européens dans des expéditions de chasse dans l'Ouest.

En 1876, il est rappelé dans l'armée comme éclaireur dans la campagne qui suivit la défaite de Custer à Little Bighorn. Il fait lui-même le récit d'un combat qui l'aurait opposé à un chef Cheyenne Yellow Hair, que "William Cody tira en premier avec un fusil, ensuite le poignarda au cœur et finallement le scalpa, en environ cinq secondes". D'autres décrivent la rencontre comme un combat à mains nues, le chef Indien étant Yellow Hand. D'autres encore disent que W. Cody souleva simplement le scalp de la victime après sa mort. Cody avait su enjolivé l'évènement pour en faire le mélodrame de la saison théâtrale d'automne: "Premier scalp de Buffalo Bill pour Custer".
Héros de romans

Toutefois, ce n'est pas à cette activité foisonnante que Cody doit d'accéder à la célébrité mais à la plume d'un journaliste de la côte Est. Plagiant les romans de Femimore Cooper alors très populaires, Ned Buntline (pseudonyme de Edward Zane Carroll Judson) raconte les aventures de W.F. Cody rebaptisé Buffalo Bill. Le rédacteur pimente son récit d'histoires rocambolesques que l'on raconte dans les saloons. Le journaliste réussit à camper un personnage plus vrai que nature. Le succès est énorme et immédiat. Sous la plume de Ned Buntline, il devient un héros national pour les exploits de son alter ego "Buffalo Bill". En effet, en 1869, Buntline créa un Buffalo Bill qui se classa avec Davy Crockett, Daniel Boone et Kit Carson dans l'imagination populaire et qui était comme eux un mélange de faits incroyables et de fiction romantique.

Buntline persuada William Cody en 1872 d'assumer ce rôle sur scène en étant la vedette dans, "Les Scouts des Plaines". Il assura ce rôle pendant 11 ans avant de devenir lui-même auteur et producteur de son autobiographie et de quelques romans d'aventures, aidé par Prentiss Ingraham.
"Buffalo Bill's Wild West Show"
Buffalo Bill WWS

Après une expérience au théâtre, Cody s'associe avec un dentiste du Nebraska, tireur d'élite amateur, pour monter en 1883 son "Buffalo Bill's Wild West Show". La première représentation est donnée le 19 mai 1883 à Omaha dans le Nebraska. Pendant trois heures, dans la poussière et les hurlements, les spectateurs assistent à une attaque de diligence par les Indiens, au combat de Custer, aux acrobaties à cheval de Buck Taylor, quand ils ne voient pas défiler Sitting Bull en personne. Moitié cirque et moitié leçon d'histoire, son spectacle fait de la conquête une aventure merveilleuse où s'affrontent les bons et les méchants. En 1884, la tireuse d'élite Annie Oakley rejoint également la troupe, à laquelle elle donne une touche de féminité. Le Wild West fait non seulement le tour du pays mais se rend également en Europe, notamment à Londres en 1887, à Paris en 1889. Avec Buffalo Bill, la conquête de l'Ouest entre dans le spectacle et la légende au moment même où elle s'achève.

De retour aux États-Unis, William Cody s'installe dans son ranch du Wyoming, à Cody, une ville qu'il a contribuée à fonder, non loin du parc naturel de Yellowstone.

En 1890, l'armée fit de nouveau appel à ses services afin de ramener l'ordre lors des mouvements Indiens associés à la "Ghost Dance". Il alla également à" Wounded Knee" après le massacre pour restaurer l'autorité.

Incapable de bien gérer la fortune accumulée par ses spectacles, il meurt le 10 janvier 1917 à Denver dans le Colorado.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Lun 24 Déc 2012 - 11:13

1875




1880




1892




Vers 1895





1911


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Lun 24 Déc 2012 - 11:16

Sitting Bull Buffalo Bill
The Meeting Of Sitting Bull And Buffalo Bill.
Four years after the tribal leader surrendered to the United States, Sitting Bull posed with Buffalo Bill for this iconic 1885 photo. For a time, Sitting Bull even toured with Bill’s Wild West Show.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Lun 24 Déc 2012 - 11:17


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Lun 24 Déc 2012 - 11:25


_________________


Dernière édition par Général Lawrence Sisco le Lun 9 Fév 2015 - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Lun 24 Déc 2012 - 18:05


chatto, ton message a disparu...!?! Shocked

_________________


Dernière édition par Général Leroy A. Stone le Dim 3 Fév 2013 - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Dim 3 Fév 2013 - 9:32

Buffalo Bill en représentation dans ma bonne vieille ville de Chartres le 5 juin 1905.

http://www.lechorepublicain.fr/eure-et-loir/actualite/2012/08/11/lequipee-de-buffalo-bill-a-chartres-1241497.html




Buffalo Bill, légendaire héros des guerres indiennes, a présenté sa revue Far-West à Chartres. C’était le 5 juin 1905 aux Grands-Prés.


L’évènement, totalement oublié de nos jours, ferait presque passer la vérité historique pour un canular. Et pourtant, le 5 juin 1905, l’Eure-et-Loir et la ville de Chartres ont accueilli l’une des plus illustres figures du Far-West, en la personne du célèbre colonel Cody, plus connu sous le nom de Buffalo Bill (1846-1917). Retraité des guerres indiennes et reconverti en grand conservateur de l’héritage culturel du vieil Ouest, l’aventurier, cette année-là, parcourt l’Europe, d’avril à novembre, à la tête du Buffalo Bill’s Wild West (N.D.L.R : l’Ouest sauvage de Buffalo Bill) : un spectacle itinérant mêlant numéros équestres et reconstitutions militaires.
Arrivée le jour même par le train avec 500 chevaux et plus de 800 performers -Indiens, cow-boys, cosaques, dragons japonais- la cavale haquenée de Buffalo Bill a traversé la ville de Chartres en direction des Grands Prés, sur l’emplacement de l’actuel stade, où la représentation a eu lieu devant plusieurs milliers de spectateurs. Au programme : reconstitution de batailles (Little Big Horn), rodéo, lasso, tir au pistolet et attaque de diligence. Dans l’édition du 6 juin du Journal de Chartres, le spectacle est qualifié de curieux et nouveau », laissant le spectateur « béat d’admiration, haletant, essoufflé et désemparé ». Oublié par les Chartrains et l’histoire malgré ces épithètes, la venue de Buffalo Bill à Chartres doit sa résurrection médiatique à la récente acquisition d’une collection de photographies anciennes -le fonds Nessler-Rioton- cédé aux archives départementales d’Eure-et-Loir. Parmi ces photos, une vingtaine ont pour sujet l’arrivée de la revue en gare de Chartres et l’installation des tipis et du spectacle sur le site des Grand Prés.
Tipis, attelages, bivouacs, guerriers sioux, squaws et mustangs

Sur ces clichés, des attelages, des paquetages, des scènes de campement, de fiers mustangs, des guerriers sioux et leurs squaws bivouaquant en pleine Beauce. Aucun cliché, en revanche, du colonel Cody, inexplicablement oublié par l’œil du photographe.

_________________


Dernière édition par Général Lawrence Sisco le Sam 9 Juil 2016 - 22:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Dim 3 Fév 2013 - 11:04

Archives départementales d'Eure et Loir

http://www.archinoe.net/console/ir_ead_visu.php?ir=9094#.UQ5DPWe0Nbl

20 photos  


1905


2010


1905


2013


1905





_________________


Dernière édition par Général Lawrence Sisco le Sam 9 Juil 2016 - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Dim 3 Fév 2013 - 11:18












_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Dim 3 Fév 2013 - 11:21










_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Dim 3 Fév 2013 - 11:23








_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Dim 3 Fév 2013 - 11:37

Un article intéressant sur les Sioux "échappés" du Wild West Show s'étant fondu dans la population provençale lors de la tournée européenne de 1905...

http://oklahoccitania.canalblog.com/archives/2011/05/28/21038062.html

A prendre avec des pincettes concernant le mauvais traitement des indiens par Buffalo Bill !!!

Voyons d'abord la présentation que Patrick Bensen fait de Buffalo Bill et des descendants de ses Indiens perdus en Europe :

« Comme le vieux Bill avait toujours un œil sur le porte-monnaie, il proposa aux tribus de se joindre à lui dans le Wild West Show. Un succès pour les Blancs, mais une mascarade dans l'histoire des Premières Nations. En 1890, il quitta l'armée pour "montrer les sauvages" aux Européens. Il enrôla les Indiens pour une tournée européenne.
Comme il ne les nourrissait pas, ne les payait pas et les laissait mourir partout en Europe, les guerriers des Plaines s'échappèrent pour tenter leur chance là où ils se trouvaient. Des centaines de Sioux et d'autre nations avaient l'espoir de nourrir leurs familles avec l'argent qu'on leur avait promis. Ils ne savaient pas que la plupart d'entre-eux ne reverraient jamais leur patrie.
Tous les soirs, après le spectable, le vieux Bill perdait ses "sauvages". Comme l'Europe n'avait aucune loi contre eux, Cody ne pouvait rien faire. En 1906, les Sioux Lakotas qui s'échappèrent dans le sud de l'Europe (à Gènes, en Italie) eurent la chance de trouver de l'aide des populations locales.
D'autres n'eurent pas cette chance. Quatre générations plus tard, on me rapporta cette histoire insolite et je décidai alors d'aller voir sur place si je pouvais trouver des descendants. Et j'en ai trouvé, en France sur la côte d'azur. »


Catherine Masset, psychanalyste, descendante de Sioux Lakota et son mari


Wanblee La Tanka, producteur de spectacles, descendant de Sioux Lakota

Rappelons, pour terminer, l'amitié du marquis Folco de Baroncelli et de Jacob White Eyes, un Lakota du Wild West Show. Ce gentilhomme camarguais, ami de Frédéric Mistral, avait rencontré White Eyes lors du passage du cirque à Marseille en 1905 et avait longtemps correspondu avec lui.
Baroncelli était aussi un éleveur de taureaux camarguais et se réclamait volontiers de la culture guardiane. Son intérêt pour les Indiens d'Amérique et leurs cultures qu'il observait depuis la sienne, provençale, donc occitane, son attirance pour la culture gitane qui l'avait incité à prendre la défense du peuple Tsigane et de l'aider à organiser les grandes rencontres annuelles des Saintes Marie de La Mer, ne sont pas sans rappeler la démarche d'OK-OC qui, sans le savoir et plus de trois-quarts de siècle après, a marché sur les mêmes traces. Signe sans doute que la piste était bonne.
Enfin un roman passionnant, traduit de l'américain, reprend ce thème de l'Indien perdu en route par le cirque Tartarin.

Il s'agit de " A la grâce de Marseille " de James Welch paru chez Albin Michel en 2001

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Dim 3 Fév 2013 - 11:43



Danse avec les mots

Remarquable roman picaresque, "A la grâce de Marseille" de James Welch édité conjointement par les éditions 10/18 et les éditions Albin Michel décrit les tribulations malheureuses d’un Sioux Oglala perdu dans Marseille à la fin du XIXème siècle. En 1899, le Wild West Show, grand spectacle itinérant dirigé par le célèbre Buffalo Bill et mettant en scène la vie dans les réserves indiennes, s’embarque pour l’Europe après une triomphale tournée américaine. Pour Charging Elk (Elan qui charge), Marseille est une simple ville étape. Mais une mauvaise chute de cheval le conduit à la "maison des malades". Incapable de parler la langue des blancs et d’absorber leur nourriture, blessé et affaibli, sans aucun repère, il s’enfuit néanmoins de l’hôpital pour tenter de rejoindre la troupe du show. Hélas, celle-ci a continué sa route, abandonnant le jeune indien dans la rue. Les tourments de l’exil sont dépeints avec une grande force tout au long de cette fresque épique qui se déroule sur seize ans. Le mythe de l’éternel retour est bien sur le moteur du roman, mais il s’agit également d’un pamphlet contre l’intolérance, une leçon d’humanité en même temps qu’un regard porté sur les moeurs d’une époque révolue. Dans un style naturaliste, James Welch décrit la misère, les bas fonds de la ville, les prisons, les mentalités étriqués de la classe dominante. Il brosse également un portrait saisissant de l’identité indienne en dehors de tout fantasme falsificateur. A travers l’apnée de Charging Elk dans les méandres de cette ville inconnue, c’est toute la détresse des indiens face à la culture des blancs qui sert de toile de fond. Dans son malheur, le jeune Sioux privé de repères culturels et linguistiques a malgré tout une chance : celle d’être à Marseille, ville portuaire et cosmopolite par essence, où l’immigrant se sent souvent un peu plus à l’aise qu’ailleurs. Et c’est finalement de cette ville que viendra pour lui un nouvel espoir. A n’en pas douter, il s’agit là d’un roman puissant qui fait souffler sur Marseille le vent des plaines et emporte le lecteur à la vitesse d’un cheval au galop. Splendide !

Un avis:
A la grâce de Marseille de James Welch
Titre original : The heartsong of charging elk
Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques , Littérature => Anglophone
critiqué par Bluewitch, le 13 juillet 2001 (Quelque part sous les étoiles, entre Bruxelles et Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 33 ans)
La note: 9 etoiles
Moyenne des notes : 8 etoiles (basée sur 7 avis)
Cote pondérée : 7 etoiles (2 036ème position).
Visites : 2 243 (depuis Novembre 2007)

Absolument superbe !

Dans ce dernier et passionnant roman, James Welch nous conte la vie de Charging Elk, un Indien Lakota arrivé en France en 1889 avec la troupe du Wild West Show de Buffalo Bill.
Il est alors âgé de 23 ans, ne parle pas l'anglais et encore moins le français, et ne songe avec fierté qu'à l'acclamation des foules et l'admiration des « wasichus », les étrangers. C'est son désir d'aventure et de découverte qui lui a fait quitter sa famille et son pays pour l’Ancien Monde, et il est parti pour pouvoir revenir en héros après deux années d’absence.
Suite à une chute de cheval, il est hospitalisé dans une clinique de Marseille. Craignant de se trouver dans un « mouroir », il s’enfuit, malade et égaré, pour découvrir qu'il a été abandonné par la troupe de Buffalo Bill, déjà en route vers l’Italie. Désespéré de ne plus pouvoir rentrer chez lui, de retrouver ses plaines où il vivait sans jamais s'être rendu à l’homme blanc, il erre dans les rues de Marseille pour finalement être emmené par la police et confié à une famille française qui tentera tant bien que mal de l'intégrer dans une civilisation aveugle et xénophobe.
S’ensuivront épreuves, déceptions, amours… Un ensemble d'événements qui le conduiront jusqu’au meurtre. Ce drame bouleversera évidemment le cours de son existence mais modifiera aussi sa route et sa perception de la vie, de ses croyances et de celles des hommes blancs.
Choc des cultures, nostalgie d’une civilisation amenée à disparaître, tout se mêle dans ce roman passionnant qui nous fait découvrir un homme en exil, bousculé entre ses croyances et celles de ce monde inconnu, confronté à une société ignorante et aveugle à laquelle il ne pourra jamais appartenir car elle est incapable de voir en lui autre chose qu’un sauvage, un être dont il faut se méfier. La quête du bonheur et de l’appartenance sera bien longue…
Quel splendide roman, quel souffle ! Bouleversant, captivant, superbement écrit, je n’ai rien à reprocher à ce livre magnifique. Il nous marque au fer rouge et ne se referme que péniblement, on ne peut s’empêcher d'y songer encore longtemps après, d’avoir envie de s'y replonger. Vraiment, il y a là de quoi ravir et bouleverser. Un chef-d’oeuvre, ni plus ni moins ![b]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
yves.j

avatar

Messages : 594
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 59
Localisation : Bas Rhin--- BARR

MessageSujet: Re: buffalo bill   Dim 3 Fév 2013 - 12:35

Bonjour à tous;j'ai pris cet extrait sur Wikipedia:
Le jeune William Frederick Cody devint soldat pendant la guerre. Après une vie aventureuse, débutée à quatorze ans, où il participe aux guerres indiennes en tant qu’éclaireur et au développement du Pony Express, il entre dans la légende grâce à l’écrivain Ned Buntline qui raconta ses aventures. Son nom en langue indienne sioux était « Pahaska ».

Son surnom provient du fait qu’il fournissait en viande de bison (buffalo en anglais) les employés des chemins de fer Kansas Pacific Railway et qu’il gagna un duel contre Bill Comstock en tuant 69 bisons contre 48 en une journée. Ils furent juste abattus pour le prestige des chasseurs. Les bisons consommés, par ailleurs, ne furent dépecés que de leurs flancs n'étant pas en contact avec le sol, évitant ainsi aux chasseurs de se fatiguer à les retourner[réf. né


Par ces faits;tuer des animaux juste pour le plaisir et non pour se nourrir,je considère ce Mr sans intérêt.
J'espère ne froisser personne par mon opinion personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Dim 17 Aoû 2014 - 2:22

Buffalo Bill dans la presse française locale en 1905

http://www.bm-poitiers.fr/medias/medias.aspx?INSTANCE=EXPLOITATION&PORTAL_ID=portal_model_instance__buffalo.xml










http://www.gutenberg.org/files/34385/34385-h/34385-h.htm


Avant la représentation: les cavaliers peaux-rouges sont prêts à faire irruption sur la piste.

LE RETOUR DE BUFFALO-BILL A PARIS.--Le défilé des cavaliers indiens.
Voir la suite des gravures à la page suivante.

BUFFALO-BILL AU CHAMP DE MARS: DANS LES COULISSES
1. Un cavalier Indien et le colonel Cody.--2. Indiens occupés à peindre leurs tentes.--3. Un village du Far-West américain à Paris.--4. Le colonel Cody en conversation avec un Peau-Rouge de sa troupe.--5. Russes et Japonais dans le même camp.--6. Femmes et enfant peaux-rouges.--7. Les Indiens en costume de guerre prêts à s'élancer sur la piste.--8. La cavalerie de Buffalo Bill avant le défilé.--9. Le village indien.
 



Une belle bio et des photos peu connues : 



[url=http://www.interclubs-country-grand-est.com/Documents/ACTUS/SOMEWHERE IN USA/2014-02 Buffalo Bill/Buffalo Bill.htm]http://www.interclubs-country-grand-est.com/Documents/ACTUS/SOMEWHERE%20IN%20USA/2014-02%20Buffalo%20Bill/Buffalo%20Bill.htm[/url]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3146
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: buffalo bill   Lun 18 Aoû 2014 - 18:27

Personnage mitigé pour moi.Son principal interrèt était de briller.Bien sur il faut admettre qu'il a monté un spectacle absolument grandiose.Mais après avoir été éclaireur pour la cavalerie américaine ,où il a quand même participé à pisté les indiens,notament avec Custer,il a aussi contribué à la quasi disparition des bisons en travaillant pour le chemin de fer,pour ravitailler en viande les ouvriers.Même s'il connaissait bien Sitting Bull,il pensait d'abord à ses interrèts propre.
Alors je ne déborde pas de sympathie pour le bonhomme...Français d'origine ne l'oublions pas .    

_________________
www.macleanstory.fr  
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
yves.j

avatar

Messages : 594
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 59
Localisation : Bas Rhin--- BARR

MessageSujet: Re: buffalo bill   Mar 19 Aoû 2014 - 17:54

Salut Freddy, tu viens d'exprimer à peu de choses près ce que je pense du monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Johnnie Reb

avatar

Messages : 1232
Date d'inscription : 17/05/2012
Age : 71
Localisation : Alsace (68)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Mer 20 Aoû 2014 - 6:52

yves.j a écrit:
Salut Freddy, tu viens d'exprimer à peu de choses près ce que je pense du monsieur.

Je confirme.
Revenir en haut Aller en bas
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Dim 30 Nov 2014 - 13:56

On peut trouver la liste et la date des tournées du Wild West show et notamment dans des villes françaises ici :

http://www.buffalobill.org/PDFs/Buffalo_Bill_Visits.pdf

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3146
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: buffalo bill   Dim 30 Nov 2014 - 16:11

Je savais qu'il était passé par Strasbourg mais je ne l'ai pas trouvé sur la liste France. ET je me suis rappellé que nous étions annexé à L'Allemagne en ces temps là....finalement il est resté en Alsace d'Octobre 1890 à Avril 1891 dans la grande banlieue de Strasbourg dans un village qui s'appelle Benfed.

_________________
www.macleanstory.fr  
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Dim 30 Nov 2014 - 16:17

Oui, très juste Freddy.
Je vais essayer de faire un copié collé afin que les dates françaises soient plus lisibles sur l'écran du forum...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3146
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: buffalo bill   Dim 30 Nov 2014 - 16:20

Général Lawrence Sisco a écrit:
Oui, très juste Freddy.
Je vais essayer de faire un copié collé afin que les dates françaises soient plus lisibles sur l'écran du forum...

J'ai tout bien lu,il fallait juste la bonne rubrique.....

_________________
www.macleanstory.fr  
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: buffalo bill   Dim 30 Nov 2014 - 16:40




_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: buffalo bill   

Revenir en haut Aller en bas
 
buffalo bill
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (Coll°) Les merveilleux exploits de Buffalo-Bill [ed Duclos]
» [Série] Buffalo Bill (Eichler)
» Buffalo Bill,le prestigieux héros du Texas(E.F.F)
» (Collection) Buffalo-Bill contre Sitting-Bull [ed° Prima]
» buffalo bill

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM :: HISTOIRE DE L OUEST :: MEXIQUE, PIONNIERS, COLONS,CIVILS....-
Sauter vers: