PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM

Invité
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bear Lake , Le rendez-vous des trappeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pat le trappeur

avatar

Messages : 1786
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 54
Localisation : Le Mans

MessageSujet: Bear Lake , Le rendez-vous des trappeurs   Lun 28 Fév 2011 - 5:41

Un jour de soleil, les eaux turquoise du Lac de l'Ours vaudraient à elles seules de prendre ce chemin vers le Wyoming. Si on en vient, au contraire, le Wildlife Refuge vaut un arrêt, pour observer le gibier d'eau. Pour l'amateur d'histoire, Bear Lake est d'une autre importance : c'est là que se sont tenus, sur la rive sud, deux "Rendez-Vous" des trappeurs de l'American Fur Company, en 1827 et 1828.

La mode, en Europe, était aux chapeaux haut-de-forme en feutre de castor. Depuis longtemps, le Canada, avec la Compagnie de la Baie d'Hudson, et avant elle la Compagnie des Cents Associés, avait été la source principale. L'expédition de Lewis et Clark jusqu'au Pacifique, puis celle de Zebulon Pike dans les Rocheuses, firent comprendre aux Américains qu'ils avaient là une extraordinaire ressource en fourrures. Aux antipodes, la Chine était elle aussi un marché à conquérir sur les Anglais.

Une bonne partie de cette immense territoire, la Louisiane, était investie depuis longtemps par les "coureurs des bois" français du Canada, et les négociants installés à Saint Louis. Lorsqu'en 1803, Napoléon 1er vendit la Louisiane aux Etats-Unis, ceux-ci s'accrurent de près de deux millions de kilomètres carrés, qui comprenaient tout le bassin occidental du Mississippi : non seulement l'actuelle Louisiane, mais aussi l'Arkansas, le Kansas, le Missouri, l'Iowa, l'Oklahoma, le Minnesota, les deux Dakotas, le Nebraska, l'est du Wyoming et du Montana, et le nord-est du Colorado.



Les eaux turquoises de Bear Lake procurent un paysage charmant à la route US 89 (09/83)
Au sud et à l'ouest, c'était la Nouvelle-Espagne. Au nord-ouest, l'Angleterre et les Etats-Unis se disputaient la souveraineté.

En hiver, les cours d'eau sont gelés : le castor hiberne. En été, il mue. Pour une belle fourrure, la chasse ne peut avoir lieu qu'au printemps et à l'automne. La ville la plus proche des Rocheuses était Saint Louis. On remontait le Missouri avec un quillard. La voile ne servait guère : le plus souvent, les matelots faisaient avancer l'embarcation en tirant sur la cordelle, parfois sous les flèches des Indiens.

Le bateau était chargé des provisions et de l'équipement nécessaires pour la double saison de chasse et l'hivernage dans la montagne. L'été venu, on rentrait à Saint Louis, où l'on n'avait que le temps de vendre ses peaux et de s'équiper pour une nouvelle campagne. Le voyage durait de un à deux mois. Certains trappeurs ne revenaient pas : une flèche avait mis fin à leurs jours. D'autres, de retour à Saint Louis, s'empressaient de changer de métier : passer ses journées à patauger dans l'eau glacée jusqu'au-dessus des genoux n'est pas fait pour tout le monde ! On les remplaçait par des bleus, qui devaient tout apprendre.



Le Mandan : c'est dans ce type d'embarcation que les trappeurs remontaient le Missouri. Celui-ci servit pour le film : "La captive aux yeux clairs". Il est exposé à Fort Benton, Montana. A l'arrière-plan, le Missouri.
William Ashley eut l'idée doublement géniale de faire partir une équipe pour 3 ans, et de lui envoyer les provisions indispensables par voie de terre. Finis les allers-retours. Les marchandises, introuvables sur place, se vendraient un bon prix aux Indiens des tribus alliées comme aux trappeurs. Ceux-ci, qui travaillaient dispersés, se retrouveraient en un lieu connu de tous et défini par avance : le "Rendez-Vous".

Au début de l'été 1825, une caravane de chevaux quitta Saint Louis. Elle remonta d'abord le Missouri, puis la Platte. Suivant la Sweetwater, au Wyoming, elle passa le col de South Pass, récemment découvert, qui ressemble à une simple plaine. Elle aboutit à la Green River, où était le lieu du premier Rendez-Vous.

Les marchandises sont présentées sur des couvertures étalées par terre : enfin un peigne, un rasoir, une chemise de tiretaine, un couteau, des pièges neuf, des munitions... Faute de suffisamment de femmes, les hommes dansent entre eux, au son de l'accordéon. Trappeurs et Indiens rivalisent à la lutte, au tir, à la vitesse et à l'habileté équestres. Il y a du whisky : on boit beaucoup, après ces mois d'abstinence ! Parfois, les couteaux sortent des gaines... quelqu'un est blessé, meurt ... Au bout de cette semaine de vacances, tout le monde se disperse. Chacun repart pour une année de travail, dans l'eau froide, la solitude, le danger de se trouver seul, nez à nez avec un grizzly ou des Indiens hostiles.

Deux ans plus tard, on ne se contente plus de chevaux : ce sont des chariots qui viennent. A Bear Lake, il y aura jusqu'à mille personnes au Rendez-Vous. La trace de ces chariots sur la Prairie ouvre l'avenir : il ne passera pas vingt ans avant que les premiers convois vers l'Oregon ne s'organisent, guidés par d'anciens trappeurs.
Revenir en haut Aller en bas
chatto

avatar

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 49
Localisation : 01(region de lyon)

MessageSujet: Re: Bear Lake , Le rendez-vous des trappeurs   Lun 28 Fév 2011 - 17:14


_________________
la ou sont mes pieds,je suis a ma place...
Revenir en haut Aller en bas
http://passion-de-louest.forumgratuit.org
 
Bear Lake , Le rendez-vous des trappeurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bear Lake , Le rendez-vous des trappeurs
» LES COLLECTIONS OUBLIEES: 2- AU RENDEZ VOUS DE L'AVENTURE / VAILLANT
» [Collection] Au rendez-vous de l'aventure Lib. Vaillant
» INFO] Affichage des rendez-vous
» MANU - Rendez-vous / 29.09.08

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM :: HISTOIRE DE L OUEST :: TRAPPEURS-
Sauter vers: