PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM

Invité
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Appareils "modernes" qui existaient déjà à l'époque mais qui étaient rares...

Aller en bas 
AuteurMessage
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4467
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Appareils "modernes" qui existaient déjà à l'époque mais qui étaient rares...   Dim 10 Jan 2016 - 16:57

La cuisinière à gaz


En Angleterre
La découverte, d'un gaz obtenu par distillation de la houille, aux alentours de 1800, et les recherches et inventions conjuguées du Français Philippe Lebon (gaz de bois), de l'Anglais William Murdoch et de l'Allemand Frédéric-Albert Winsor affirmeront le gaz comme moyen d'éclairage industriel, public et ensuite privé. En 1812, Frédéric-Albert Winsor fonde la Gas Light and Coke Company (aussi connue sous le nom de "Westminster Gas Light and Coke Company") qui produit du gaz et du coke. C'est la première compagnie de gaz manufacturé. Le gaz de houille d'abord utilisé pour l'éclairage, servira ensuite pour les turbines et moteurs, la cuisine et le chauffage, souvent fournis aux ménages par un système de distribution par canalisations appartenant aux municipalités.
Les premières gazinières sont apparues dès les années 1820. James Sharp déposa un brevet pour une gazinière à Northampton en Angleterre en 1826 et ouvrit une usine de fabrication en 1836.
Au Crystal Palace à La Great Exhibition of the Works of Industry of all Nations à Londres en 1851, vitrine de la puissance britannique d'époque victorienne, une gazinière fut exposée au public mais ce n'est que dans les années 1880 que la technologie devint un succès commercial. La lenteur du développement du réseau de gaz et la réticence face à l'entrée de la science dans les cuisines peut expliquer pourquoi la gazinière n'a pas obtenu un succès immédiat:
« Parmi les exposants à l'exposition industrielle se trouvait M. James Sharp, de Southampton. Il y a vingt-cinq ans, il a inventé un appareil de cuisson à gaz. Grâce à celle-ci, un dîner peut être cuit de manière parfaite et avec la plus grande précision, sans exiger beaucoup d'attention, ou augmenter la température de l'appartement dans lequel il est placé. Même au prix élevé du gaz à cette époque, le coût de la cuisson par cet appareil était insignifiant comparé à celle de la cuisson par la méthode ordinaire. Un nombre important de personnes prit l'habitude de visiter l'inventeur afin de voir l'appareil en fonctionnement; les témoignages flatteurs qu'il a reçus, les contacts qu'il eut avec des hommes fortunés, le convainquirent d'en entamer la fabrication en grand nombre. M. Sharp parcourut une grande partie du pays, donnant des conférences sur les avantages économiques de la cuisson au gaz, et expliquant les principes scientifiques sur lesquels son appareil a été construit. Un grand nombre furent vendus, et tous ceux qui l'ont essayé n'ont rien trouvé à redire de l'appareil. Toutefois, la méfiance, quant à l'introduction de la science dans la cuisine, le refus des compagnies de gaz d'assurer les approvisionnements en gaz, ont empêché l'adoption plus générale de l'appareil, et les spéculations quant à la fabrication en série ont échoué. D'autres personnes, cependant, récoltent maintenant les bénéfices de l'invention, et la cuisson au gaz est désormais courante dans les hôtels et maisons d'habitation, bien que les appareils actuellement en usage sont inférieurs à l’original. Les revues scientifiques exhortent à l'adoption de la cuisson au gaz, sous le rapport du confort et de l'économie.
 
M. Sharp a maintenant préparé, pour la grande exposition de 1851, un appareil de cuisson à gaz de construction supérieure. Dans les quatre pieds carrés, au rez-de chaussée du Crystal Palace, il a installé un appareil qui peut cuisiner un dîner pour 100 personnes avec 2 dollars de gaz à son prix actuel. Un enfant peut presque s'en occuper, et par ailleurs la température de l'appareil n'augmente pas alors que la cuisson est en cours. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cuisinière à gaz 1868
 
En France
Entre 1785 et 1786, l'ingénieur Philippe Lebon invente le gaz d'éclairage en France. Mais sa tentative d'industrialisation est un échec. En 1816, la compagnie de Winsor arrive à Paris et contribue à l'éclairage de Paris. En 1860, les usines sont au nombre de sept, lesquelles, avec des forces de production différentes, concourent toutes à l'éclairage de Paris.
De 1860 à 1959, la consommation de gaz passe à Paris de 62 à 716 millions de m3. L’indice de consommation par habitant base 100 en 1860 monte à 828 en 1960. Jusqu’au tournant des deux siècles, le gaz est d’éclairage pour l’essentiel.


Aux Etats-Unis
Il est évident qu’il y en avait également quelques-unes dans des villes comme New-York

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Général Lawrence Sisco le Dim 10 Jan 2016 - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4467
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Appareils "modernes" qui existaient déjà à l'époque mais qui étaient rares...   Dim 10 Jan 2016 - 17:14

Le réfrigérateur


Avant l'invention des réfrigérateurs, on conservait les denrées périssables dans une pièce spéciale, le cellier, généralement orientée vers le Nord. L'usage se développa aussi, particulièrement à la Renaissance, de stocker la glace découpée l'hiver sur les étangs, dans une glacière. Il s'agissait d'un trou fermé par un couvercle isolant dans lequel on alternait des couches de paille, ou de sciure de bois, et de glace. Comme « l'air froid » descend et que « l'air chaud » monte, l'orifice de remplissage se situant en haut, la température basse se maintenait et une partie de la glace, ainsi stockée, se conservait jusqu'à l'été.
Des inventeurs tentèrent de fabriquer de la glace artificielle à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle. En 1755, l’Écossais William Cullen obtient un peu de glace par vapeur d’eau sous « cloche à vide » et en fit la première démonstration publique en 1756 .

En 1834, Jacob Perkins un Américain, invente la première machine frigorifique fonctionnelle. Puis un peu plus tard, Perkins est crédité du premier brevet de réfrigération utilisant le cycle de compression de vapeur4, attribué le 14 août 1835. Le système de la machine était l'utilisation de l'éther dans un cycle de compression de vapeur. Cette idée serait venu en premier d'un autre inventeur américain, Oliver Evans, qui avait conçu ce système en 1805, mais qui n'a jamais fait construire son projet.


En 1850, Ferdinand Carré invente une machine frigorifique à l'eau et à l'ammoniac.
Mais la première utilisation industrielle d'une machine frigorifique est celle de James Harrison en 1851, lorsqu'il a fabriqué un système de réfrigération à compression de vapeur (vapor compression refrigeration system). James Harrison était un imprimeur écossais, émigré en Australie, qui avait acheté une entreprise de presse. Alors qu'il nettoyait des caractères à l'éther, il remarqua que le liquide refroidissait fortement le métal en s'évaporant. Harrison eut l'idée de comprimer l'éther gazeux avec une pompe pour le transformer en liquide, puis de laisser l'éther liquide revenir à l'état gazeux en provoquant un refroidissement. Harrison mit ce système en œuvre dans une brasserie australienne, où le gaz froid d'éther était pompé dans des tuyaux qui circulaient dans le bâtiment. Il utilisa le même principe pour fabriquer de la glace en faisant passer dans de l'eau les tuyaux refroidis par l'éther gazeux. Mais il fit faillite en 1860 car la glace naturelle qu'on importait par bateau d'Amérique restait moins chère.

En 1858 le Français Charles Tellier crée la première machine frigorifique à circulation de gaz ammoniac liquéfié, permettant la production de froid à usage aussi bien domestique qu'industriel. En 1865, il construit une machine à compression mécanique à gaz liquéfié. Ces inventions permettent la réfrigération industrielle (dès 1865) et le transport réfrigéré, notamment par bateau (navire frigorifique) : le premier navire équipé de systèmes de réfrigération à l'éther méthylique selon les principes de Tellier a été le Frigorifique, entré en fonction en 1876.

Cette même année en 1876, c'est l'allemand Carl von Linde qui invente le réfrigérateur domestique tel que nous le connaissons aujourd'hui et utilisons. Une des premières utilisations de la réfrigération domestique a eu lieu au domaine de Biltmore à Asheville (Caroline du Nord), aux États-Unis, autour de 1895. Le principe de l'invention de Linde permet de fabriquer industriellement en 1913, le tout premier réfrigérateur domestique le « Domelre » par Fred W. Wolf de Chicago.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4467
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Appareils "modernes" qui existaient déjà à l'époque mais qui étaient rares...   Dim 10 Jan 2016 - 17:34

Le phonographe
 
Les ancêtres du phonographe
En 1807, le physicien anglais Thomas Young met au point un dispositif permettant d’enregistrer les vibrations d’un corps sonore sur un cylindre.
 
En 1857, Léon Scott de Martinville perfectionne ce procédé d’enregistrement sonore.
Il invente le phonautographe, un appareil constitué d’une membrane vibrante, placée au bout d’un tube acoustique qui transmet les vibrations sonores à un stylet.
Le stylet grave les vibrations sur un cylindre enduit de noir de fumée.
Cependant, cette invention ne permet pas de relire les courbes ainsi gravées.
 
L’invention du phonographe
En avril 1877, Charles Cros imagine un appareil de reproduction des sons qu'il nomme paléophone.
Il a l’idée que l’on peut graver les vibrations sonores sur un disque métallique et reproduire ensuite le son initial en faisant glisser un stylet rattaché à une membrane sur cette gravure.
 
Mais, le 19 décembre de la même année, l'inventeur américain Thomas Edison dépose le brevet du phonographe, avant que Charles Cros ait la possibilité de construire un prototype.
Son invention permet d'enregistrer 2 minutes de sons grâce à un stylet qui grave les vibrations sur un cylindre d'étain. Une fois l'enregistrement terminé, les gravures sont lues par le stylet et transformées en sons par un diaphragme.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Thomas Edison avec son second phonographe, photographié par Mathew Brady à Washington, avril 1878
 
Améliorations du procédé
En 1880, l’inventeur du Téléphone Graham Bell s’associe avec Chichester et Charles Tainter pour améliorer le concept du phonographe.
Ils rebaptisent l’appareil Graphophone et lui apportent des améliorations.
Pour améliorer la qualité du son, ils utilisent un rouleau de carton enduit de cire (à la place de l’étain) et une pointe de saphir inusable qui abîme moins le sillon.
 
Vers 1887, l’Allemand Emile Berliners met au point le disque plat qu’il appelle "phonogravure" et fonde la firme GRAMOPHONE.
Les gramophones, qui étaient une évolution des phonographes, en ont pris le nom par la suite. La différence entre ces deux types d'appareils reposait sur le support d'enregistrement : cylindre pour les phonographes, disque pour les gramophones.
 
Après une guerre de brevets entre les deux compagnies, les sociétés Edison et Bell finissent par fusionner en 1888.
Avec l’aide de Bell, Edison perfectionne son invention : les écouteurs sont remplacés par des cornets qui amplifient le son, la manivelle par un moteur électrique, puis à ressort.
Les membranes deviennent plus sensibles et la qualité du son s’améliore.
 

En France, les frères Pathé commencèrent à fabriquer leur propre matériel et à faire des enregistrements. En 1889, leur catalogue contient 1500 titres, en 1904, 12.000 titres.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3148
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: Appareils "modernes" qui existaient déjà à l'époque mais qui étaient rares...   Dim 10 Jan 2016 - 19:22


C'est pour ça que le 19ème siècle,on a tout inventé(où presque),on ne fait qu'améliorer....

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4467
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Appareils "modernes" qui existaient déjà à l'époque mais qui étaient rares...   Dim 10 Jan 2016 - 20:08

L'appareil photo

1816 - 1818
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Joseph Nicéphore Niépce, pour ses premières expériences dépose au fond de sa camera obscura une feuille de papier enduite de sels d'argent. Il obtient alors une vue de la nature prise depuis sa fenêtre... Mais là encore, impossible d'arrêter le noircissement de la feuille...

Nicéphore Niépce, toujours lui, essaye de contourner ses échecs en tentant de créer non plus des négatifs mais des positifs en utilisant, sur sa feuille de papier non plus des substances qui noircissent à la lumière mais des substances qui se décolorent à la lumière. C'était une demi bonne idée cependant puisque là aussi il fallait stopper la réaction pour fixer l'image et il n'y est pas parvenu !...
Ces dernières recherches permettent tout de même à Niépce de comprendre qu’il n’est pas nécessaire d’utiliser une substance dont la transformation due à la lumière est directement visible à l’œil. Il entrevoit la possibilité que, même si un phénomène est invisible, il peut induire l’apparition d’une image au cours d’une réaction chimique, soit avec le support, soit avec un autre composé. Il s’intéresse alors à toutes les substances qui semblent être affectées par la lumière.

Scientifique complet, Niépce, tout en travaillant sur le moteur a explosion (dont il inventa l'injection que l'on utilise encore aujourd'hui) découvre dans un traité de chimie que la résine de Gaïac jaune, extraite d’un résineux, sous l’action de la lumière, devient verte, mais surtout qu'elle perd sa solubilité dans l’alcool. Niépce comprend que grâce à cette propriété, on peut faire la différence entre la résine transformée et celle restée intacte, et donc qu'on peut fixer l’image...

Il avait enfin « inventé » la photographie : malheureusement, une fois sa feuille placée dans sa camera obscura,... rien ne s'est produit !... Il n'avait pas pu savoir que ce n'était pas la lumière qui entraînait le changement de propriété de sa résine mais une fraction de la lumière du jour qui était incapable de traverser les lentilles de sa camera obscura... le rayonnement UV !... 

1822
Après la résine de Gaïac, Niépce (toujours lui !) emploie une autre résine d’origine minérale : l’asphalte ou bitume de Judée. Il montre que sous l’action de la lumière cette résine devient insoluble dans ses solvants habituels et il réussit ainsi à reproduire des dessins placés en contact avec des supports enduits de bitume... et invente ainsi ce principe qui demeurera longtemps la base de la photogravure employée pour imprimer les photos et les documents graphiques... il a donc inventé la photogravure !... 

1824
Niépce, toujours lui (!!!), place des pierres lithographiques recouvertes de bitume, au fond d’une chambre obscure et obtient pour la première fois au monde, l'image fixée d’un paysage. Il faut un temps de pose extrêmement long de plusieurs jours en plein soleil... Mais il s'agit d'une photographie !!! La camera obscura se voit donc propulsée au rang d'appareil photographique grâce aux travaux de Nicéphore Niépce !... 

1828
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Niépce (vous l'auriez juré non ?) découvre une nouvelle méthode qui conduit à des images d’une qualité supérieure avec des demi-teintes. En prenant comme support de l'argent poli et en faisant agir des vapeurs d'iode sur l'image au bitume il obtient de véritables photographies en noir et blanc sur le métal. La précision des images est étonnante pour l'époque. Le temps de pose est toujours de plusieurs jours en plein soleil... mais c'est de la photographie !... Je ne parlerai pas des techniques de ce qu'il a appelé l'héliographie, ça dépasse le cadre de l'histoire de l'appareil photographique (même si cela doit se trouver dans l'histoire de la photographie au sens large !) 


1829
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Niépce (dois-je le dire ?), décide de s'associer à Louis Jacques Mandé Daguerre, peintre et décorateur de théâtre qui passait pour un spécialiste de la camera obscura, dans l'espoir de raccourcir le temps de pose de son procédé, Niépce demande à Daguerre de lui construise une camera obscura donnant des images plus lumineuses. Cette association n'apporta pas de progrès notables au procédé au bitume, en revanche, les deux associés mettent au point de nouveaux procédés photographiques avec pour produits photosensibles, des résines d'arbres et le résidu de la distillation de l'essence de lavande. Le temps de pose est alors abaissé à environ 8 heures de soleil.


1833
Niépce (eh non, pas cette fois !) décède et c'est son fils qui prend sa suite dans la société créée par Daguerre et lui. Malheureusement, le fils n'est pas le père... Il n'obtient aucun résultat et Daguerre en profite pour l'évincer de la société...

1835
Daguerre obtient des images positives avec des temps de pose beaucoup plus courts qu’avec l’héliographie ou le physautotype (techniques de Niépce).

1837
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Daguerre parvient à fixer ses positifs en utilisant des techniques apprises auprès de Niépce, associées à d’autres entièrement originales. Daguerre est alors en possession d’un procédé complet qui produit en quelques minutes des images à la camera obscura. L’héliographie et le physautotype sont d’ores et déjà supplantés avant même d’avoir été divulgués... Daguerre fait « disparaître » Isidore Niépce (le fils de Nicéphore) de la société pour prendre pour lui-seul toutes les techniques commercialement viables...
Bien que la méthode Daguerre soit discutable humainement parlant, commercialement tout est permis et en fin de compte c'est la photographie qui y a gagné. 

1839
Le lundi 19 août 1839, l’Académie des Sciences procède à la divulgation des procédés de l’héliographie, de physautotype et du daguerréotype. La présentation qu’en fait Arago (ami de Daguerre) éclipse instantanément les deux premiers. Le nom de Niépce est tellement minimisé qu’il est aussitôt oublié. Seul le procédé du daguerréotype est présenté comme ayant un avenir...

En quelques semaines, le procédé est amélioré et il devient possible de faire des portraits (temps de pose très "courts"). La « Daguerrotypie » se propage dans le monde entier, au plus grand profit de son « inventeur »... 

Cette fois, l'appareil photo est réellement né ! Ce n'est toujours qu'une camera obscura, mais elle fait des photographies !...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Grâce aux daguerréotypes, l'appareil photographique devient populaire. En effet, Daguerre a seulement modifié la chambre noire d'un appareil rudimentaire. Il adapta celle-ci pour y ajouter une plaque sensible à la lumière. Bien que l'invention de Daguerre fasse crier au miracle, elle avait des limites. En effet, le temps de pose atteignait tout de même 20 minutes en plein soleil !!! Sans compter que chaque daguerréotype est unique et ne peut être reproduit...


1841
William Henry Fox Talbot créa le calotype (ou talbotype) qui était un vrai négatif qui permettait de créer autant de positif que l'on voulait à partir du même négatif.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Parallèlement, il inventa les « souricières ». Ce sont de petits appareils photographiques portatifs (6cm de côté) qui avaient une chambre noire réduite par rapport aux daguerréotypes pour ainsi concentrer les rayons lumineux en un seul point. Il adapta à ces appareils des lentilles de microscopes. Cependant, l'image obtenue était tellement petite (6cm²) qu'il rejeta son idée... L'agrandissement étant alors extrêmement compliqué et hors de prix... 


1842
Apparition du principe de l'actinomètre. C'était le début de la naissance de ce qui deviendra bientôt le posemètre. 

1854
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le photographe français André Adolphe Eugène Disdéri inventa un nouveau type d'appareil pouvant prendre jusqu'à 12 portraits sur une même plaque de verre de 18x24 cm réduisant ainsi le prix par portrait. Son invention fut appelée appareil "à cartes-de-visites".


1858
Les problèmes d'agrandissement n'étant toujours pas résolus, pour obtenir de grandes photos, il fallait utiliser de grands appareils... Ainsi, Charles Thurston Thompson fabriqua un appareil de 4 mètres de long et prenait des photographies de 90 cm².

1862
Naissance de l'actinomètre (ancêtre du posemètre) grâce à Bunsen et Roscoë.

1869
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Première photographie couleur obtenue par superposition de 3 négatifs (rouge, vert et bleu) par Louis Ducot du Hauron.
Ce n'est pas de la kodachrome mais c'est une grande image et en couleurs !... 

1880
Les fabricants d'appareils commencèrent à fabriquer des modèles miniatures qui pouvaient être cachés n'importe où. Généralement connus sous le nom "d'appareils de détectives" car leur taille et leur forme les rendaient totalement invisibles.

Déjà, à cette époque la recherche tous azimuts du boîtier « miracle » faisait rage !... De ce point de vue, le XXIème siècle n'a rien inventé dans la course aux "nouveautés"... 

1880 toujours, une véritable révolution avec l'invention de l'obturateur central qui a d'un seul coup remplacé la "boîte à image" en véritable appareil photographique. 

1888
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Copyright © 2000 George Eastman House, Rochester, NY
L'innovation qui va révolutionner le monde de la photographie. George Eastman mit au point une boîte (le Brownie Kodak) qui s'accompagnait du slogan : « Pressez le bouton, nous nous chargeons du reste ». Ce fut le premier d'une très grande lignée. 

Ce qui fit sa notoriété fut sa simplicité... Plus besoin de manipuler les plaques, le "Kodak" était le premier appareil à utiliser des pellicules en bobines... Notons au passage que le nom "Kodak" ne voulait strictement rien dire ! Il a été inventé de façon à pouvoir être prononcé facilement dans toutes les langues... on faisait déjà du marketing à l'époque !...
Les photographies obtenues à partir de son premier modèle étaient circulaires et non pas rectangulaires afin d'utiliser la totalité de l'image projetée par l'objectif. 

Pour justifier de son slogan publicitaire, Georges Eastman avait inventé, outre le Kodak, le principe du "je me charge de tout", le photographe n'avait plus besoin de penser au développement ou au tirage sur papier, il n'avait plus qu'à appuyer sur un bouton pour prendre des photographies... En achetant sa pellicule, il payait également le développement et le tirage effectué par les "points de vente" Kodak en envoyant ses bobines à l'usine Eastman qui lui retournait ses tirages photo... Cette politique commerciale ayant perduré jusqu'au XXIè siècle avec les Kodachromes... 

1900
Invention de l'obturateur à rideau.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]ANECDOTIQUE : 1900 : La compagnie des Chemins de Fer de Chicago, souhaitant avoir une grande photographie très précise de son nouveau train passa commande d'un appareil gigantesque qu'on appela « le mammouth » et que ne mesurait pas moins de 4 mètres et pesait 700 kg. A cela il fallait rajouter les 250 kg de la plaque de verre de 3 m² (ça c'était du négatif !). Et il ne fallait pas moins de 15 hommes pour utiliser ce monstre qui... en fin de compte n'a servi qu'une seule fois (devinez pourquoi !).


1905
Le premier appareil utilisant le film 35 mm, format alors utilisé uniquement par le cinéma est à l'étude dans les ateliers Leica. Mis au point par Oskar Barnack, il ne sortira qu'en 1924.

1906
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Première vraie photographie en couleur due à Auguste et Louis Lumière : les autochro

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4467
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Appareils "modernes" qui existaient déjà à l'époque mais qui étaient rares...   Lun 25 Jan 2016 - 12:36

Les inventions de 1800 à 1849

1800 métier à tisser Jacquard Joseph Marie Jacquard [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1800 pile hydro-électrique Alessandro Volta (I)
1802 cafetière (caféolette) François Descroisilles [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1804
 hélice John Stevens (US)
1805 placage des métaux Luigi Gasparo Brugnatelli (I)
1807 bateau à aubes et à vapeur Fulton
1810 conserves alimentaires Nicolas Appert [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1810 presse typographique à vapeur Frederick König (All)
1810 machine à filer le lin Philippe de Girard [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1813 bicyclette (vélocipède) Drais (All)
1814 locomotive George Stephenson (GB)
1815 lampe de sûreté Humphry Davy (GB)
1815 revolver Collier
1815 revolver Lenormand [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1819 stéthoscope Théophile Hyacinthe Laennec [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1820 hygromètre John Frederic Daniell (GB)
1820 galvanomètre Johann Salomo Christoph Schweigger (All)
1820 télégraphe électrique Ampère [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1821 lentille à échelon Augustin Fresnel [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1821 moteur électrique Michael Faraday (GB)
1821 frein dynamométrique Prony
1821 principe du moteur électrique Faraday
1823 électroaimant William Sturgeon (GB)
1826 photographie Nicéphore Niépce [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1829 machine à écrire W. A. Burt (US)
1829 pile photovoltaïque Antoine Becquerel [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1829 alphabet Braille Louis Braille [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1829 serrure de précision A Fichet [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1830 machine à coudre Barthélemy Thimonnier [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1831 allumettes phosphoriques à friction Charles Sauria [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1831 moissonneuse à barre de coupe Cyrus Hall McCormick (US)
1831 générateur de courant Michael Faraday (GB)
1834 tramway Thomas Davenport (US)
1834 réfrigérateur J Perkins (US)
1835 pistolet à barillet (revolver) Samuel Colt  (US)
1836 fibre de verre I Bubus-Bonnel [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1836 acétylène F. Davy (Gb)
1837 télégraphie électrique William Fothergill Cooke et Charles Wheatstone (GB)
1838 code morse Samuel Finley Breese Morse (US)
1838 daguerréotype Jacques Daguerre [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1839 procédé calotype (photographie) William Henry Fox Talbot (GB)
1839 caoutchouc vulcanisé Charles Goodyear (US)
1839 horloge électrique C von Steinhell (All)
1840 machine à couper le papier (massicot) Guillaume Massiquot [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1840 ébonite Th Hancock (GB)
1841 seringue Pravaz
1842 marteau-pilon à vapeur James Nasmyth (GB)
1842 bicyclette (pédalier) Mac Millan (Ecosse)
1845 pneu Robert William Thompson (US)
1846
 saxophone Adolphe Sax (Franco-Belge)
1846 fulmicoton (nitrocellulose) Christian Friedrich Schönbein (All)
1846 éther Crawford Williamson Long (US)
1846 serrure à combinaison A Fichet [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1847 nitroglycérine Sobrero (I)
1849 béton armé Joseph Monier [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Général Lawrence Sisco le Lun 25 Jan 2016 - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4467
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Appareils "modernes" qui existaient déjà à l'époque mais qui étaient rares...   Lun 25 Jan 2016 - 12:38

J'ai trouvé ceci intéressant. 

Attention, ce sont les dates des inventions et découvertes et pas forcement leur exploitation à l’échelle industrielle,
exemple : 1851 fermeture éclair Howe (exploitée qu'à partir de 1891) (US)

Les inventions de 1850 à 1899

1850 coton mercerisé John Mercer (GB)
1850 colloïde photosensible (gravure photomécanique) Alphonse Poitevin [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1851 fermeture éclair Howe (exploitée qu'à partir de 1891)
1851 ophtalmoscope Hermann Ludwig Ferdinand von Helmholtz (All)
1852 dirigeable souple Henri Giffard [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1852 gyroscope Léon Foucault [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1853 aspirine Gerhardt [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1854 ascenseur (avec frein) Elisha Graves Otis (US)
1854 téléphone Bourseul [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1855 seringue hypodermique Alexander Wood (GB)
1855 allumettes de sûreté Johan Edvard Lundström suédois
1855 brûleur à gaz Robert Wilhelm Bunsen (All)
1856 convertisseur Bessemer (production de l'acier) Henry Bessemer (GB)
1857 ascenseur à vapeur Elisha Graves Otis (US)
1857 premier avion (en modèle réduit) Du Temple
1859 spectroscope Gustav Robert Kirchhoff et Robert Wilhelm Bunsen (All)
1860 accumulateur électrique Planté [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1860 frein à air comprimé Martin
1860 mitrailleuse Gatling
1860 bande Velpeau Velpeau
1860 moteur à gaz Étienne Lenoir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1861 four électrique Wilhelm Siemens (GB)
1861 mitrailleuse Richard Jordan Gatling (US)
1861 bicyclette (entrainement direct) Michaux [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1861 téléphone Reiss (All)
1863 patins à roulettes J Plimpton (US)
1864 stylo Mallat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1865 celluloïde Parkes (GB)
1865 pasteurisation Pasteur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1866 papier à partir de pulpe de bois Benjamin Chew Tilghman (US)
1866 dynamite Alfred Bernhard Nobel (suède)
1867 ascenseur (réalisation pratique) Edoux [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1868 antisepsie Joseph Lister (GB)
1868 pile sèche Georges Leclanché [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1868 frein à air comprimé George Westinghouse (US)
1868 vélocipède à grande vitesse à vapeur Louis Guillaume Perreaux [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1869 procédé trichrome de photographie des couleurs Charles Cros [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1869 aspirateur Mac Gaffey (US)
1870 celluloïd John Wesley et Isaiah Hyatt (US)
1871 presse rotative continue Richard March Hoe (US)
1871 marteau pneumatique S Ingersoll (US)
1871 dynamo Gramme (Belgique)
1872 chewing-gum T Adams (US)
1872 mitrailleuse (perfectionnement) Hotchkiss (US)
1874 télégraphe quadruplex Thomas Alva Edison (US)
1874 fil de fer barbelé J Farewell, Glidden (US)
1876 téléphone Alexander Graham Bell (US)
1876 praxinoscope Émile Reynaud [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1876 carburateur à essence Daimel (All)
1877 moteur à combustion interne (quatre-temps) Nikolaus August Otto (All)
1877 gramophone (enregistrement sur cylindres) Thomas Alva Edison (US)
1877 microphone Emil Berliner (US)
1877 microphone D Hughes, E Gray et G Bel (US)
1877 soudure électrique Elihu Thomson (US)
1877 camion frigorifique G. F. Swift (US)
1878 tube à rayons cathodiques William Crookes (GB)
1879 lampe à incandescence Thomas Alva Edison et Joseph Wilson Swan (US) et (GB)
1879 moteur d'automobile (deux-temps) Karl Benz (All)
1879 lampe à arc Charles Francis Bush (US)
1879 rhéostat L Clerc [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1879 bicyclette (transmission par chaîne) Lawson (GB)
1879 caoutchouc synthétique Bouchardat [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1880 linotype Ottmar Mergenthaler (US)
1880 ascenseur électrique Werner von Siemens (All)
1883 sifflet à ultra sons F Galton (GB)
1884 turbine à vapeur Charles Algernon Parsons (GB)
1884 soie artificielle (nitrocellulose) Hilaire Bernigaud de Chardonnet [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1884 turbine à vapeur multi-roues Charles Algernon Parsons (GB)
1884 disque Nipkow Paul Gottlieb Nipkow (All) (dispositif de balayage mécanique pour télévision)
1884 porte-plume à réservoir Lewis Edson Waterman (US)
1884 poudre blanche (sans fumée) Paul Vieille [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1884 poubelle Poubelle [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1885 vaccin contre la rage Louis Pasteur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1885 graphophone (machine à dicter) Chichester A. Bell et Charles Sumnair Tainter (US)
1885 transformateur à courant alternatif William Stanley (US)
1886 verres optiques Carl Zeiss
1886 arracheuse de betteraves A. Bajac [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1887 gramophone (enregistrements sur disques) Emil Berliner (US)
1887 manchon à incandescence Carl Auer von Welsbach autrichien
1887 machine à ronéotyper Albert Black Dick (US)
1887 monotype Tolbert Lanston (US)
1887 moteur à combustion Benz et Daimler
1888 pneu en caoutchouc gonflé à l'air John Boyd Dunlop (GB-Irlande?)
1888 caisse enregistreuse William Seward Burroughs (US)
1888 appareil photographique Kodak Georges Eastman (US)
1888 stylo à bille (prototype) Loud (US)
1889 turbine à vapeur C. G. de Laval suédois
1890 couteau Opinel Joseph Opinel [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1890 appareil volant (Éole) précurseur de l'avion Clément Ader [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1890 rayonne (cuprammonium) Louis Henri Despeissis [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1890 cohéreur à limailles (micro radio)Édouard Branly [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1890 fermeture éclair W Judson (US)
1891 planeur Otto Lilienthal (All)
1891 caoutchouc synthétique William August Tilden (GB)
1892 moteur au courant alternatif Nicola Tesla (US)
1892 chronophotographie Étienne Jules Marey [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1892 rayonne (viscose - cellophane) Charles Frederick Cross (GB)
1892 bouteille Thermos (vase Dewar) James Dewar (GB)
1892 escalier roulant J Reno (US)
1893 cellule photoélectrique Julius Elster et Hans F. Geitel (All)
1893 moteur diesel Rudolf Diesel (All)
1893 périscope T Garnier [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1893 antenne radion Popov (URSS)
1893 automobile à essence Charles E. et J. Frank Duryea (US)
1894 projecteur de cinéma Auguste et Louis Lumière [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1895 pneu de voiture démontable Édouard Michelin [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1895 rayons X Wilhelm Conrad Röntgen (All)
1895 cellophane Charles Frederick Gross (GB)
1895 rasoir de sûreté King Camps Gillette (US)
1896 télégraphe sans fil (radio) Marchese Guglielmo Marconi (I)
1897 tube cathodique Ferdinand Braun (All)
1898 papier photographique sensible Leo Hendrik Baekeland (US)
1898 radium Pierre et Marie Curie [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1899 magnétophone Poulsen

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Johnnie Reb

avatar

Messages : 1232
Date d'inscription : 17/05/2012
Age : 71
Localisation : Alsace (68)

MessageSujet: Re: Appareils "modernes" qui existaient déjà à l'époque mais qui étaient rares...   Mar 26 Jan 2016 - 8:09

Il y a quand même pas mal de français dans le lot. Ca fait plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
two medicine man

avatar

Messages : 2743
Date d'inscription : 24/11/2010
Age : 54
Localisation : mohon(56)

MessageSujet: Re: Appareils "modernes" qui existaient déjà à l'époque mais qui étaient rares...   Mar 26 Jan 2016 - 8:18

Johnnie Reb a écrit:
Il y a quand même pas mal de français dans le lot. Ca fait plaisir.


Je me suis fais la même réflexion, mais c'était avant Rolling Eyes Rolling Eyes


à plus

_________________
[[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Que vouloir de plus
Revenir en haut Aller en bas
Johnnie Reb

avatar

Messages : 1232
Date d'inscription : 17/05/2012
Age : 71
Localisation : Alsace (68)

MessageSujet: Re: Appareils "modernes" qui existaient déjà à l'époque mais qui étaient rares...   Mar 26 Jan 2016 - 13:39

two medicine man a écrit:
Johnnie Reb a écrit:
Il y a quand même pas mal de français dans le lot. Ca fait plaisir.


Je me suis fais la même réflexion, mais c'était avant Rolling Eyes Rolling Eyes


à plus

Oui, je sais. Ni Bretons ni Alsaciens. Mais le monde n'est pas parfait,loin s'en faut

Revenir en haut Aller en bas
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4467
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Appareils "modernes" qui existaient déjà à l'époque mais qui étaient rares...   Dim 20 Mar 2016 - 11:33

Johann Philipp Reis construit en 1859 le premier appareil électrique capable de transmettre le son à distance : un modèle d'oreille humaine dans lequel un morceau de vessie de porc joue le rôle de tympan et une pièce de platine celui du marteau. En 1863, il crée le nom « téléphone ».


Il fait partie des inventeurs possibles du téléphone, tout comme Alexander Graham Bell (brevet en 1876) ou Elisha Gray (brevet en 1876).




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4467
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: Appareils "modernes" qui existaient déjà à l'époque mais qui étaient rares...   Lun 21 Mar 2016 - 12:46

1844 
Premier message en code morse

 
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 Envoi par l'inventeur Samuel Morse du premier message sur la première ligne de télégraphe.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Le télégraphe de Samuel Morse
 
Il a expédié "What hath God wrought?" (Quelle oeuvre Dieu a faite?). Ce message fut transmis de la Cour Suprême du Capitol (Washington ) vers le dépôt de chemin de fer de Baltimore.
 
Dès 1846,  le développement du télégraphe de Morse se fera par des sociétés privées et connaîtra un développement rapide dans le monde entier.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appareils "modernes" qui existaient déjà à l'époque mais qui étaient rares...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appareils "modernes" qui existaient déjà à l'époque mais qui étaient rares...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appareils "modernes" qui existaient déjà à l'époque mais qui étaient rares...
» Les appareils photos de Willy RONIS
» Les Romans Modernes (M. Vermot)
» [coll.] Les bons romans populaires (ed. Modernes)
» Qu'en pensez-vous ? Broderies modernes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM :: HISTOIRE DE L OUEST :: LA VIE dans la VIEILLE AMERIQUE-
Sauter vers: