PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM

Invité
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Félix Agnus Un Zouave français devenu général américain by Christine Roussel & Brian Pohanka

Aller en bas 
AuteurMessage
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4479
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 57
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Félix Agnus Un Zouave français devenu général américain by Christine Roussel & Brian Pohanka   Lun 28 Déc 2015 - 10:56

LES ARCHIVES DU  " COURRIER DE LA GUERRE D'AMERIQUE"



Félix Agnus
Un Zouave français devenu général américain


Félix Agnus naît à Lyon le 5 mai 1839. Alors qu'il est encore jeune, sa famille s'installe à Paris où il entre au collège de Jolie Clair à Montrouge. En 1852, à l'âge de 13 ans, Félix quitte sa famille pour s'embarquer comme marin à bord d'un bateau de commerce. Le jeune garçon fait le tour du monde en découvrant les mers du sud, l'Ile St Hélène, la côte ouest de l'Afrique, le Cap Horn etc ….

En 1859, l'Empereur Napoléon III déclare la guerre à l'Autriche et se prépare à conduire son armée vers la péninsule italienne, Félix s'engage dans le 3 ème régiment de zouaves. Il prend part avec son  unité à la bataille de Montebello le 20 mai 1859 puis sert plus tard dans le « Corps volant » commandé par l'italien Giuseppe Garibaldi.

En 1860, Félix Agnus émigre aux Etats-Unis où il trouve un emploi de graveur chez Tiffany and Co (célèbre bijoutier à New York). A l'aube de la guerre de sécession, il s'enrôle dans la Compagnie H, 5th New York volunteers infantry ou Duryée's zouaves. Le 5th NY est, rappelons-le, l'une des 50 organisations de volontaires qui porte un dérivé d'uniforme de zouaves français, très proche de l'original (voir à ce propos le « Courrier… » n° 56).

Le 9 mai 1861, Félix est engagé pour une période de deux ans au grade de sergent. Les volontaires, impatients de partir pour le front, sont très impressionnés par les compétences du jeune Félix et par sa rapide acquisition et maîtrise de la langue anglaise.

Le 10 juin 1861, la bataille de Big Bethel dans la péninsule de Virginie, est le premier affrontement sur terre de la guerre et la bravoure de Félix Agnus est particulièrement remarquée par ses supérieurs. En effet, il vient au secours d'un capitaine blessé du nom de Judson Kilpatrick qui deviendra plus tard le célèbre général de cavalerie. Félix Agnus est alors promu au rang de 1 er sergent de la Compagnie H.

Le 1 er septembre 1861, alors que le 5th NY campe à Fédéral Hill à Baltimore, Félix gagne ses galons de 2 nd lieutenant. C'est durant les six mois d'assignement en garnison que Félix fait connaissance avec Annie Elisabeth Fulton, fille du propriétaire du journal le « Baltimore American ». Bientôt il est question de romance entre les deux jeunes gens.


En mars 1862, le 5th NY quitte Baltimore pour la péninsule de Virginie, où en tant que partie de l'armée de Mac Clellan, il paie un lourd et sanglant tribut mais se distingue dans les batailles des sept jours.

Lors de la bataille de Gaine's Mill en juin 1862, le 5th NY perd un tiers de ses effectifs dans une contre-attaque désespérée contre la South Carolina Brigade du général Gregg. Le lieutenant Agnus est blessé alors qu'il mène ses hommes à la charge. Une balle l'atteint à l'épaule droite. Bien qu'Agnus évite l'amputation de peu, environ sept cm d'os doivent être retirés, ce qui, par la suite, limite considérablement l'utilisation son bras.

Agnus est alors envoyé à Baltimore par bateau-hopital. Charles C. et Edington Fulton du journal l'American, le découvrent prostré dans la cabine du bateau à vapeur et le ramènent chez Charles Fulton où Annie, la fille de ce dernier, soigne son fiancé jusqu'à ce qu'il recouvre la santé.
Pendant sa convalescence, Félix Agnus reçoit sa promotion au rang de 1st Lieutenant dans le 5th NY mais le 28 novembre 1862, il choisit d'être transféré dans une toute nouvelle unité de zouaves, le 165th NY ou "second batallion, Duryée's zouaves"  dans laquelle il est commissionné Capitaine de la Compagnie A, la Compagnie des couleurs.

Le 165th NY est envoyé en Louisiane rejoindre les forces du Général Nathaniel Bank où les zouaves se tiennent en garnison à la Nouvelle-Orléans et Baton Rouge, avant de prendre part au siège sanglant de Port Hudson. Félix est alors de nouveau blessé mais légèrement cette fois, lors de la charge contre les fortifications des confédérés.

Le 27 mai 1863, le commandant de son régiment est tué et le 2 septembre 1863, Félix reçoit sa promotion au rang de Major. Il a alors l'honneur de commander des hommes "triés sur le volet" lors de l'assaut final de Port Hudson qui se révéla inutile car la garnison confédérée capitula.

Après la reddition de Port Hudson, le 165th sert dans l'Ouest de la Louisiane où il est engagé dans des échauffourées contre les Texas Rangers. A Fayetteville, le Major Agnus se retrouve pris dans un combat au corps-à-corps avec un confédéré à cheval. Il reçoit alors un profond coup de sabre au poignet.

Lors de l'expédition amphibie de Sabine Pass, le Major Agnus se voit confier le commandement de l'ancien vapeur "Pocahontas". Alors qu'il transporte des dépêches militaires à Galveston, le bateau s'échoue de nuit sur la rive et se retrouve le matin sous le feu d'une batterie confédérée se trouvant à proximité. Le Pocahontas dispose de 2 batteries de canons à son bord ainsi que 120 chevaux qu'Agnus fait abattre et jeter par-dessus bord afin d'alléger le bateau. Pour montrer l'exemple, il abat son propre cheval en premier. Le bateau peut ainsi repartir et reprendre sa route en toute sécurité.

Le 165th étant alors en effectif réduit, le Major Agnus se voit accordé une permission afin de recruter de nouveaux hommes à New York et ainsi renforcer son unité. Avec ses nouvelles recrues, il rejoint les forces du Général Grant en Virginie. Il prend part alors avec son régiment à la campagne du Général Sheridan menée dans la Vallée de la Shenandoah à l'automne 1864. Le 19 octobre, Agnus est témoin du fameux raid de Sheridan allant de Winchester au champ de bataille de Cedar Creek.

Après la victoire dans la Vallée de la Shenandoah, le 165th NY est assigné au Fort Delaware où il a pour mission de garder des prisonniers confédérés. C'est là qu'Agnus est promu Lieutenant Colonel "pour sa bravoure et sa conduite exemplaire lors de la bataille de Gaines's Mill", puis Colonel "pour son héroïsme à Port Hudson". Peu après, les zouaves reçoivent l'ordre de rester en garnison à Savannah où Agnus, cette fois, se voit propulsé au rang de Brigadier Général de Volontaires. Agnus dira plus tard que pendant la guerre, il n'a reçu pas moins de onze blessures, deux d'entre elles étant très graves.

Le 13 décembre 1864, Agnus épouse Annie Elisabeth Fulton, sa fiancée qu'il avait rencontré à Baltimore et qui l'avait soigné à la suite de sa blessure à Gaines's Mill. Ils auront 2 filles, Emily Annette née en 1866 et Elise Carroll née en 1872.

A la fin de la guerre, Félix Agnus obtient le poste d'inspecteur général du département du sud. Il supervise alors la confiscation et la destruction des armes, provisions et réserves des confédérés. Il met fin à son mandat militaire et retourne à la vie civile. Il occupe en premier le poste d'assistant contrôleur au "Baltimore Revenue Office" puis se voit proposer le poste de Consul américain de Londonberry en Irlande mais il décline l'offre.  
Félix Agnus commence alors une longue carrière au "Baltimore American" le 4 juillet 1869, comme superviseur du département des affaires. Son habileté à diriger ainsi que sa connaissance du monde économique font prospérer le journal et accordent à Agnus une place importante dans le monde des affaires de Baltimore. Charles Fulton, son beau-père, meurt en 1883 faisant de son gendre l'administrateur et l'éditeur du journal.

En tant que tel, Félix Agnus fait de l'American un des plus grands journaux du pays. Quand l'incendie de Baltimore en 1904 détruit le siège du journal, Félix Agnus fait reconstruire un plus beau et plus grand bâtiment. En 1908, il crée un  journal du soir appelé le "Star".

Agnus est très apprécié pour ses discours lors des réunions de vétérans. Ses appuis politiques sont alors très précieux dans son idée de convertir l'Arsenal de Pikesville en une maison de vétérans confédérés.

Il refuse alors d'être nommé sénateur du parti républicain du Maryland mais accepte de faire partie de l'Académie Militaire des Etats-Unis. Le Président Roosevelt le nomme  Président de la Commission du canal de la Chesapeake et du Delaware. Il est aussi un membre du tribunal municipal de Baltimore et fait également partie de nombreuses associations dans d'autres villes. Le 1 er décembre 1920, il vend ses parts de l'American et du Star et met un terme à sa carrière de journaliste à l'âge de 81 ans.

Agnus a construit une immense maison qu'il appelle « Nacirema » dans la « Green Spring Valley », maison qui appartiendra plus tard à une célèbre chanteuse d'opéra « Lily Pons ». James G. Blain dira d'Agnus qu'il est « un grand homme originaire de France ainsi qu'un grand américain qui est venu honorer ce pays avec le même enthousiasme et la même ferveur que  l'avait fait auparavant un autre français du nom de Lafayette ».

Félix Agnus meurt le 31 octobre 1925 et est enterré à « Druid Ridge Cemetery ». Pendant des années, sa tombe fut célèbre pour être la copie du fameux « Adam's memorial » d'Augustus St Gauden. Malheureusement ce caveau devait devenir une « planque » pour lycéens et collégiens des alentours. Pour éviter toute détérioration supplémentaire, la statue fut enlevée et placée dans un entrepôt afin d'éviter le vandalisme. Elle se trouve maintenant à Washington DC en lieu sûr.


                                                                                   Christine Roussel & Brian Pohanka


L'uniforme de Félix Agnus fait partie de la collection du "Maryland Historical Society". Il représente l'un des différents dérivés d'uniformes d'officiers de zouaves portés par le 165th NY "2 nd Battalion , Duryée Zouaves". La veste et le gilet sont similaires à ceux portés par les engagés mais comportent des ornements dorés sur les manches qui indiquent le rang dans le corps d'officiers. Plutôt que le fez à pompon porté par les hommes engagés, les officiers portaient généralement un képi rouge avec ornements dorés quasiment identiques à ceux que portaient les officiers dans les régiments de zouaves français. Il y a des années, la "Compagnie des historiens militaires" a publié une planche décrivant l'uniforme de Félix Agnus et une variante portée par un autre officier du 165th NY.

  

Félix Agnus au moment de la guerre
civile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
 
Félix Agnus Un Zouave français devenu général américain by Christine Roussel & Brian Pohanka
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Félix Agnus Un Zouave français devenu général américain by Christine Roussel & Brian Pohanka
» Ajouter le français sur un TZ7 / ZS3 américain.
» Zouave au Maroc
» Il est devenu musulman
» Pierre Niney, ce jeune acteur français qui a de beaux jours devant lui !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM :: HISTOIRE DE L OUEST :: MILITAIRES ET ARMEES-
Sauter vers: