PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM

Invité
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada

Aller en bas 
AuteurMessage
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Dim 27 Déc 2015 - 11:42

C'est vrai que je n'ai jamais croisé des reconstitueurs de la police monté canadienne, ça pourrait être sympa...


C'est vrai que ça a de la gueule ! Le fameux chapeau n'est apparu qu'à la toute fin du 19ème siècle.




1875


1878




1899





_________________


Dernière édition par Général Lawrence Sisco le Dim 27 Déc 2015 - 12:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Dim 27 Déc 2015 - 11:50

http://www.rcmp-grc.gc.ca/fr/lhistoire-de-la-grc

L'histoire de la GRC


Les fondements d’une institution


Créée à l’origine pour répondre au besoin d’un service de police national chargé d’appliquer la loi dans les territoires de l’Ouest nouvellement acquis par le Canada, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) est devenue au fil des ans une organisation reconnue mondialement composée de plus de 28 000 employés.

En mai 1873, le Parlement du Canada a mis sur pied un service de police central. Un groupe de 150 recrues ont été envoyées dans l’Ouest, au Manitoba. Le nouveau corps de police a plus tard été baptisé la Police à cheval du Nord-Ouest (PCN-O).

En juillet 1874, les agents de la Police à cheval, qui étaient alors au nombre de 275, ont fait route vers l’Ouest en direction du sud de l’Alberta, où des marchands de whisky américains se livraient au troc avec les Autochtones.

Un poste permanent a été établi à Fort Macleod, en Alberta. Une partie de la moitié des effectifs a été affectée à Fort Edmonton, tandis que les agents restants sont retournés vers l’est, à Fort Pelly, en Saskatchewan, qui a été choisi comme quartier général.

L’été suivant, Fort Calgary, à proximité de la rivière Bow, en Alberta, et Fort Walsh, à Cypress Hills, en Saskatchewan, ont été établis.

En 1885, l’effectif de la police à cheval était passé à 1 000 hommes. Cependant, en 1896, l’arrivée au pouvoir du premier ministre Sir Wilfrid Laurier a menacé son avenir, car ce dernier a décidé de réduire la PCN-O, puis de la dissoudre. Mais le corps policier bénéficiait d’un grand soutien dans l’Ouest, et son rôle s’est accru lors de la ruée vers l’or du Klondike.

Entre 1905 et 1916, l’organisation a été engagée à contrat pour assurer des services policiers en Alberta et en Saskatchewan. Les ententes ont pris fin en raison de la volonté de ces provinces de créer leurs propres services de police.


L’établissement d’une tradition


En 1919, le Parlement a décidé de fusionner la Gendarmerie et la Police du Dominion, un service de police fédéral qui exerçait son autorité dans l’Est du Canada. Lorsque la loi est entrée en vigueur, le 1er février 1920, le nom est devenu Gendarmerie royale du Canada, et le quartier général a été transféré de Regina à Ottawa.

La GRC a conclu une nouvelle entente de services de police contractuels avec la Saskatchewan en 1928. De 1932 à 1938, les effectifs de la GRC ont pratiquement doublé pour atteindre 2 350 employés lorsqu’elle a commencé à assurer des services de police provinciaux en Alberta, au Manitoba, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard.

Dans les années suivant la Seconde Guerre mondiale, la GRC a connu une nouvelle expansion en tant que service de police provincial. En 1950, elle a assumé le mandat de services de police à Terre-Neuve et a annexé le service de police provincial de la Colombie-Britannique.

Des gendarmes de sexe féminin entrent pour la première fois dans les rangs de la GRC en 1974. C’est également au cours des années 70 que les responsabilités de la GRC s’étendent à de nouveaux domaines, comme les services de police aéroportuaires, la protection des personnes de marque et la lutte antidrogue.

Aujourd’hui, les opérations de la GRC sont axées sur le crime organisé, le terrorisme, le trafic de la drogue, les délits économiques et les infractions qui menacent l’intégrité de la frontière nationale. De plus, elle assure des services de police dans huit provinces et trois territoires et, par l’entremise de ses Services nationaux de police, met des ressources à la disposition d’autres organismes canadiens d’application de la loi.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Dim 27 Déc 2015 - 11:56

http://www.historicplaces.ca/fr/pages/45_rcmp_grc.aspx


Maintiens le droit : La Police à cheval du Nord-Ouest (1873 1920)







Les tuniques rouges s'en viennent! Non, il ne s'agit pas de l'armée britannique, mais bien des agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC). La police montée et l'uniforme des gendarmes, composé du chapeau Stetson, des bottes brunes Strathcona, de la culotte d'équitation bleue garnie d'une bande jaune sur chaque côté et, surtout, de la tunique rouge si caractéristique, font partie des symboles du Canada les plus connus au monde. Découvrez l'histoire du célèbre service de police national du Canada, né sous le nom de Police à cheval du Nord-Ouest (P.C.N.-O.), grâce aux lieux patrimoniaux associés à cette organisation, qui a 
été créée pour maintenir la loi et l'ordre dans l'Ouest canadien.
En 1870, le gouvernement fédéral achète les Territoires du Nord-Ouest (c.-à-d. la région qui compose aujourd'hui l'Alberta et la Saskatchewan) de la Compagnie de la Baie d'Hudson. Pour le premier ministre sir John A. Macdonald, il faut cependant mettre sur pied un corps de police suffisamment fort pour contrôler ce vaste territoire sauvage et sans loi, particulièrement pour freiner la contrebande de whisky en plein essor. Il faut également assurer de bonnes relations entre les communautés autochtones et le nombre croissant de colons venus peupler l'Ouest afin d'étendre la souveraineté canadienne d'un océan à l'autre. C'est donc pour ces raisons et pour d'autres encore que la P.C.N.-O. est créée en 1873-1874.
Pour apprécier pleinement l'histoire fascinante de la GRC, il faut en comprendre les origines. Bâti en 1874-1875, le fort Livingstone, en Saskatchewan, représente l'un des premiers postes construits pour la P.C.N.-O. En plus d'être le quartier général de l'organisation, le fort fait office de capitale des Territoires du Nord-Ouest en 1876 et 1877. Le fort accueille 185 hommes jusqu'à ce que le quartier général de la P.C.N.-O. soit déplacé au fort Macleod, en Alberta. C'est dans ce fort nommé en l'honneur de James F. Macleod, commissaire adjoint de la P.C.N.-O., que se déroulent les premières négociations avec les Premières nations, à savoir la Confédération des Pieds‑Noirs. En maintenant la loi et en respectant le mode de vie des Premières nations, Macleod gagne la confiance des Pieds-Noirs, ce qui contribue au peuplement sans heurt du sud de l'Alberta.





Le 8 juillet 1874, la P.C.N.-O. quitte le fort Dufferin, au Manitoba, pour entreprendre sa célèbre « Marche vers l'Ouest ». Le spectacle est impressionnant : plus de 200 hommes, accompagnés de 310 chevaux, de bœufs et d'autres animaux d'élevage, se dirigent vers l'Ouest avec des armes et des provisions pour trois mois dans le but d'atteindre le sud de l'Alberta. Déterminée à enrayer la contrebande de whisky qui prend de l'expansion dans l'Ouest, alors laissé à lui-même, la troupe marche en direction du fort Whoop-Up, l'un des postes de traite du whisky américain les plus anciens, les plus grands et les plus connus du sud de l'Alberta. À l'époque, de nombreux Américains s'établissent de l'autre côté de la frontière pour échapper à l'interdiction de vendre de l'alcool aux États-Unis et pour profiter du fait que l'Ouest canadien ne dispose pas des forces nécessaires pour enrayer la contrebande. Le fort Whoop-Up, et la contrebande de whisky en général, met en péril l'autorité du gouvernement canadien sur ses propres territoires; la P.C.N.-O. représente la solution à ce problème. À La Roche Percée, en Saskatchewan, la troupe se sépare en deux : une partie des membres de l'expédition se dirigent vers le nord pour y établir un poste de la P.C.N.-O., tandis que les autres poursuivent leur marche jusqu'au fort Whoop‑Up, où ils s'installent en octobre. La « Marche vers l'Ouest » laissera une marque importante dans l'histoire du Canada, car chaque pas que parcourront les gendarmes de la P.C.N.-O. aura une incidence durable sur la loi et l'ordre.
La Rébellion du Nord‑Ouest de 1885 est largement attribuée à l'arrivée constante de colons dans l'Ouest ainsi qu'à la violation des droits des Métis. La P.C.N.-O. se mêle au conflit et se bat pour rétablir l'ordre, notamment lors de la bataille de Duck Lake, au fort Battleford et à Batoche. Les « Steele's Scouts », dirigés par le major-général Samuel B. Steele de la P.C.N.‑O., sont chargés de capturer Gros Ours, le chef des Cris-des-Plaines. Gros Ours capitule devant la P.C.N.-O. au fort Carlton.





Les efforts de la P.C.N.-O. pour rétablir la loi et l'ordre ne s'arrêtent pas là. Le 16 août 1896, des cris de joie se font entendre dans la région nordique du Yukon, où des prospecteurs viennent de trouver des quantités d'or importantes à laBonanza Creek. Cette trouvaille marque le début de la ruée vers l'or du Klondike, dans le cadre de laquelle d'innombrables personnes affluent vers la région, qui était jusque‑là très peu peuplée, pour y établir une concession. Ces arrivées soudaines forcent le gouvernement à mettre en place des mesures de réglementation. Un petit contingent de gendarmes de la P.C.N.-O. se trouve déjà dans la région depuis le début de l'été, mais il devient rapidement évident que des renforts seront nécessaires. En 1898, plus de 250 gendarmes sont basés au Yukon. La présence de la P.C.N.-O. comme autorité gouvernementale devient un symbole et un gage de sécurité au milieu de la frénésie de la ruée vers l'or. Le fort Steele témoigne de la stabilité et de l'ordre amenés par la P.C.N.-O. dans la région pendant cette période. Samuel B. Steele, récemment nommé surintendant et responsable de la région, décrit l'impact de la P.C.N.-O. en ces termes : « La conduite de ces gens changeait dès [que les gendarmes de la P.C.N.-O.] franchissaient le sommet. Le pistolet était mis dans la valise et ne servait plus. Le bandit, s'il y en avait, changeait de manière d'agir, personne ne le craignait. » La P.C.N.-O., malgré sa jeunesse, commence déjà à se forger une réputation.





Bien que la P.C.N.-O. n'est censée être qu'une mesure temporaire, ses efforts pour maintenir l'ordre se poursuivent et sont reconnus par le roi Édouard VII, qui accorde au service le titre « royale » en 1904. Il devient clair que la P.C.N.-O. est là pour rester. Son rôle dans la société canadienne prend de l'ampleur, particulièrement lors de la guerre d'Afrique du Sud (1899‑1902) et des deux Guerres mondiales. Le 1er février 1920, la Royale gendarmerie à cheval du Nord-Ouest fusionne avec la Police fédérale pour devenir le service aujourd'hui connu sous le nom de Gendarmerie royale du Canada. La devise du corps policier est toujours demeurée la même : Maintiens le droit. De ses humbles débuts, la P.C.N.-O. s'est développée pour symboliser l'engagement du Canada envers cette devise, hier et aujourd'hui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3146
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Dim 27 Déc 2015 - 13:49

Général Lawrence Sisco a écrit:
C'est vrai que je n'ai jamais croisé des reconstitueurs de la police monté canadienne, ça pourrait être sympa...


C'est vrai que ça a de la gueule ! Le fameux chapeau n'est apparu qu'à la toute fin du 19ème siècle.




1875


1878




1899

il y une association à Heiligenberg en Alsace qui les représente!!






_________________
www.macleanstory.fr  
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
nevada smith

avatar

Messages : 286
Date d'inscription : 12/05/2014
Age : 63
Localisation : Candiac, Province de québec, Canada

MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Dim 27 Déc 2015 - 14:51

J'ai eu l'occasion de voir le Grand Carrousel de la GRC ou RCMP à l'oeuvre au festival western de Sainte-Tite:
http://www.infodimanche.com/photos/region/carrousel-de-la-grc-a-saint-antonin

Je peux vous dire que c'est impressionnant de précision et de rigueur militaire.
Parmi tous les corps "policiers" au Canada, la GRC reste, et de loin, celui qui a le plus de respect de la population.

Quant au festival de Sainte Tite, c'est la seule et dernière fois que j'y ai mis les pieds, mais c'est un avis purement personnel car il attire des dizaines de milliers de visiteurs chaque année...

Bonnes fêtes de fin d'année, on a enfin un peu de neige (et malheureusement du verglas).

Nevada.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3146
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Dim 3 Jan 2016 - 10:50

J'ai retrouver une photo des du club en Alsace qui sont fan de la police montée Canadienne...

_________________
www.macleanstory.fr  
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Dim 3 Jan 2016 - 11:03

Ah oui, de quel club font-il partie, si il font partie d'un club ou d'une asso.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3146
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Dim 3 Jan 2016 - 11:53

Général Lawrence Sisco a écrit:
Ah oui, de quel club font-il partie, si il font partie d'un club ou d'une asso.

_________________
www.macleanstory.fr  
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3146
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Dim 3 Jan 2016 - 11:56

Mac Lean a écrit:
Général Lawrence Sisco a écrit:
Ah oui, de quel club font-il partie, si il font partie d'un club ou d'une asso.


Bizarement le club des: Old West Texas Ranger de Heiligenberg....

_________________
www.macleanstory.fr  
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3146
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Lun 4 Jan 2016 - 15:28

J'ai campé la bas j'étais encore "jeune"...

_________________
www.macleanstory.fr  
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Lun 4 Jan 2016 - 16:38

Ah oui, merci Freddy, je ne connaissais pas.

J'ai trouvé ça sur eux :


N° 193 - Jeudi 20 août 2009  
 
Heiligenberg / Fête country et indienne 
 
[size=48]A la conquête de l'Ouest[/size] 

Dimanche, l'association « Old West Texas Rangers » a fêté son rassemblement annuel dans les prés sur les hauteurs de Heiligenberg. Réussite totale, grâce à la météo ensoleillée et à la passion des acteurs.

Les membres de la troupe des « Old West Texas Rangers » ont réalisé leurs rêves de gosses en construisant un saloon dans la campagne alsacienne. (Photo DNA)
 
« C'est la première fois que nous avons vraiment du beau temps toute la journée », constate avec satisfaction Alain Criqui, le président de l'association organisatrice, les « Old West Texas Rangers ». Derrière ce nom très western se cache un groupe de copains qui a réalisé un rêve d'enfant : construire un saloon.
Ils ont créé leur association en 2002 et commencé le chantier de ce saloon en mars de la même année. Pendant de longs week-ends, ils ont construit cet édifice dans un magnifique site à Heiligenberg. Un travail un peu rude mais motivé par la passion et l'amitié : « En hiver, le coca gelait parfois dans les bouteilles », se souvient l'un des membres de l'association. En août 2004, après deux années de dur labeur, le « Holy mountain saloon » était né.
Le but de cette association est de faire revivre la conquête de l'ouest américain. Pour cela, le saloon permet de mettre en place de nombreuses activités et de stocker le matériel : documentation, équipement, campement, habillement...
Ainsi, chaque année à la mi-août, les « Old West Texas Rangers » organisent une petite fête bien sympathique dans une ambiance western et country. Le site est complété par les beaux tipis des indiens Lakotas, des tentes US, des lodges de trappeurs et de marchands exposant leurs authentiques objets de collection western.
John Wayne et Terence Hill
Visiteurs et acteurs flânent sur le site en évoquant leurs émotions d'enfance avec l'animateur Old Jack : livres, films, musiques, bals folks et leurs idoles. Parmi ces dernières, John Wayne et Terence Hill sont les plus cités.
En fin d'après-midi, les passionnés effectuent une très belle parade en costume d'indiens, de trappeurs, de militaires sudistes, nordistes, de police montée canadienne, de dames élégantes, de shérif et même de docteur.
L'époque choisie se situant entre 1840 et 1890, ils y veillent avec un grand sens du détail exact et d'authenticité. Tous ceux qui ont assisté à cette fête en sont partis ravis, avec un petit coin de Far-West dans la tête.
B.R.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
yves.j

avatar

Messages : 594
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 59
Localisation : Bas Rhin--- BARR

MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Lun 4 Jan 2016 - 18:30


Revenir en haut Aller en bas
Mac Lean
Admin
avatar

Messages : 3146
Date d'inscription : 18/04/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau.67

MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Lun 4 Jan 2016 - 19:14

Je n'y était qu-une fois ,je n"avais pas apprécier que le Saloon n'était ouvert qu'au membres de l"assoc,"
Les campeurs n'y avaient pas l'accès.J'ai tout de même gardé d'excellente relation avec le président
Alain Criqui qui et aussi le président de club de tir de Wimmenau.
Il m'avait organisé une séance lors de l'un de mes campements à Fort Deadwood, Johnny s'en souvient surement.
Comme quoi ce n'est parce que on une idée divergente on doit forcément se faire la gueule....

_________________
www.macleanstory.fr  
Revenir en haut Aller en bas
http://macleanstory.fr
yves.j

avatar

Messages : 594
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 59
Localisation : Bas Rhin--- BARR

MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Lun 4 Jan 2016 - 19:34

Je leur ai fait une visite en août dernier, j'avais fait la connaissance d'Alain à fort Daedwood. Comme moi, il a travaillé à la SNCF. C'est peut être pour ça que j'ai pu visiter le saloon; mais je ne crois pas car j'ai même vu des gens y entrer sans accompagnateur de l'assoss.
Oui Alain est sympa, un gars très ouvert, large d'esprit, et très tolérant. Il était président de l'assoss, mais maintenant c'est une autre personne.
Bonne soirée à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Mar 30 Jan 2018 - 10:14

Chapeau "Quatre Bosses", Le légendaire "Stetson" !

L' HISTOIRE DU LEGENDAIRE « QUATRE BOSSES »

 
            C'est dans les années 1860 qu'on annonce au nommé John Batterson STETSON,  fils d’un chapelier à Orange dans le New Jersey, alors qu’il a une trentaine d’années, qu'il est atteint de tuberculose et que ses jours sont comptés, il décide donc de voyager vers l’Ouest et voir du pays avant de mourir. Ses voyages semblent avoir eu un effet bénéfique sur sa santé et son moral car, après avoir étudier les coutumes vestimentaires des pionniers et des cowboys qu’il fréquente pendant cinq années (en pleine ruée vers l’or), il constate que ces derniers utilisent des couvre-chefs de qualités très médiocres, il décide donc de leur proposer un chapeau plus performant et se lance en 1865, avec peu de moyens, dans la création d’une petite fabrique à Philadelphie : la Hat Company.
 



Un an après les " Hats Of The Westdont fait partie le fameux "[size=13]Boss Of The Plains" sont nés.

[/size]
            Contrairement à ce que tout le monde pense, J.B. Stetson ne serait pas le créateur du « Boss Of The Plains » en effet la société Christy’ Hats de Bristol en Angleterre, qui a déposé avant lui le brevet d’un modèle similaire, lui intente un procès. A l’issue d’une longue procédure, Stetson devra se rendre à l’évidence et acheter le brevet à Christy pour pouvoir commercialiser ce chapeau. Cela ne l’empêche pas de créer de nombreux modèles d’ excellente qualité, il est de plus un redoutable promoteur.
[size]
               Vingt ans après en 1886 la Stetson Hat Company, dont l’usine principale se situe à St Joseph dans le Missouri, est la plus grande fabrique de chapeau du monde.
[/size]
               Ce type de coiffure existait auparavant. mais l’innovation de J.B.Stetson consiste à mettre au point ce que les anglo-saxons appellent le fur-felt, autrement dit un feutre à base de poils d’animaux (castor, lapin,…) garantissant une étanchéité et une isolation supérieures à celles du feutre de laine (wool-felt), ainsi qu’une déformation moindre.
 
 
            Le Feutre :(un peu de culture, tout de même !) La fabrication du feutre est une technique très ancienne antérieure au  tissage, il s’agit d’une étoffe confectionnée à partir de l'enchevêtrement de fibres de laine non filées qui s’accrochent entre elles grâce aux minuscules écailles qui les recouvrent.
 
[size]
Fibre de laine grossie


[/size]
         Quelques icones de l’Ouest américain, comme William Frederick Cody alias "Buffalo Bill",Martha Jane Canary alias "Calamity Jane" et le Colonel George Armstrong Custer, font entre autres partie de ses « clients ».

              Il en coûtait, à cette époque, presque un mois de salaire pour s’offrir cette Rolls du chapeau. De nos jours, le premier prix pour un Stetson « Boss of the plains » fur-felt (industriel) est d’ environ 150 à 200 dollars.

            Vers 1894 ses chapeaux vont être adoptés de façon officieuse par la Police montée du nord ouest du Canada au détriment du casque colonial (blanc en liège) alors réglementaire. Elle fera en 1903 du «The Boss of the Plains » son couvre-chef officiel avec les quatre enfoncements symétriques que nous connaissons.

Les fameuses tuniques rougesLa guerre contre les Boers

            
            En 1899 alors qu’éclate la guerre des Boers entre l’Angleterre et les états Sud-Africains du Transvaal et d’Orange, Le Canada est sollicité dans le cadre de son appartenance à l’empire Britannique, et envoie un contingent de 7300 hommes dont certaines unités sont équipés dés 1901 du fameux « Boss of The Plains » que les scouts français surnomment le « quatre bosses » qui serait plutôt le « quatre creux ».


            Le général Baden Powell est très rapidement séduit par ce couvre-chef fonctionnel et en commande aussitôt 10 000 pour ses soldats et éclaireurs à la J.B. Stetson Hat Company.
[size]
               Lorsqu’en 1907 Baden Powell crée le BBS (British Boy Scouts) à Londres, le fameux Stetson « quatre bosses » de la Gendarmerie Royale du Canada (Police Montée Canadienne) sera approuvé comme future coiffure pour les scouts. On l’appellera aussi le « BiPi ».

                
                 John Batterson Stetson s’éteint en 1906. sa société produit alors deux millions de chapeaux par an.

               Vers la fin de sa vie,  il apporte un soutien financier important à des œuvres caritatives, il aide à la création d’universités qui portent toujours son nom et participe à la création des YMCA à Philadelphie. Sa société fabrique toujours des chapeaux, d’une part industriellement, mais également pour de nombreux modèles de façon traditionnelle entièrement à la main.



[/size]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4451
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 56
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Mar 30 Jan 2018 - 10:37


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
LAWMAN

avatar

Messages : 307
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 65
Localisation : COLMAR

MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   Mar 30 Jan 2018 - 18:11

Mac Lean a écrit:
Je n'y était qu-une fois ,je n"avais pas apprécier que le Saloon n'était ouvert qu'au membres de l"assoc,"
Les campeurs n'y avaient pas l'accès.J'ai tout de même gardé d'excellente relation avec le président
Alain Criqui qui et aussi le président de club de tir de Wimmenau.
Il m'avait organisé une séance lors de l'un de mes campements à Fort Deadwood, Johnny s'en souvient surement.
Comme quoi ce n'est parce que on une idée divergente on doit forcément se faire la gueule....

Possible qu'il y ait aussi des questions légales comme assurance, local réglementaire sur le plan sécurité, vente d'alcool etc...pas toujours simple en France
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Police montée ou Gendarmerie royale du Canada
» STARLUX police montée Canadienne
» Corps de Gendarmerie - "Garde de PARIS"
» CITROEN TUBE H chez CLE, au 1/48
» Police montée du Canada, armement et création;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM :: HISTOIRE DE L OUEST :: MILITAIRES ET ARMEES-
Sauter vers: