PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM

Invité
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les APACHES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: les APACHES    Ven 5 Nov 2010 - 21:36

bonsoir voici un sujet sur les APACHE de la part de notre amis JB DU ROCKING M RANCH'S
http://www.chab-belgium.com/pdf/french/Apaches.pdf
assez long mais très intéressant ( tu va te régaler CHATTO )
Revenir en haut Aller en bas
chatto

avatar

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 49
Localisation : 01(region de lyon)

MessageSujet: Re: les APACHES    Lun 8 Nov 2010 - 13:08

merci beaucoup jed,tres belle doc,tres detailler,tres instructif, :bravo: :bravo:
Revenir en haut Aller en bas
http://passion-de-louest.forumgratuit.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les APACHES    Lun 8 Nov 2010 - 17:17

voici une suite
Cochise (1812-1874)


Chef des Apaches-Chiricahuas

C’est l’un des plus grands chefs apaches. Après avoir longtemps combattu les Mexicains, il mènera dix ans de guerre contre les Américains pour défendre sa terre et son peuple, puis signera la paix avec le général Howard.


Son véritable nom est Shi-Ka-She. Il appartient au clan des Chiricahuas Chokonens. D’une taille exceptionnelle, il avait, d’après les témoignages, une noble allure, une épaisse chevelure, un regard vif et pénétrant.
Un grand chef


Il épouse l’une des filles de Mangas Coloradas, chef des Mimbrenos. Dans les années 1850, avec son beau-père et le jeune Geronimo, il participe à de nombreux raids contre les Mexicains.
Il devient bientôt pour tous les Chiricahuas un chef reconnu pour sa bravoure, sa science du combat, son dévouement à son peuple.
Cochise montre envers les Américains une attitude conciliante. En 1858, il autorise le tracé d’une piste à travers les Chiricahuas Mountains, puis la construction d’un relais de diligence à Apache Pass.
bibliothèque de l'Histoire des pionniers en Arizona
l'incident bascom (3 février 1861)


En février 1861, un fermier, John Ward, se présente à Fort Buchanan, prétendant que des guerriers du clan de Cochise ont capturé son fils adoptif Mickey, un enfant métis d’une dizaine d’années. Le commandant du fort envoie pour régler l’affaire George N. Bascom, un jeune sous-lieutenant frais émoulu de l’Académie militaire de West Point. Une cinquantaine de soldats lourdement armés l’accompagnent.
La rencontre a lieu le 3 février près du relais de diligence. Cochise arrive accompagné de sa femme, de son fils le petit Nachise, ainsi que de son frère et de deux de ses neveux. Bascom invite les Indiens à entrer sous la tente dressée pour l’entrevue. Bascom avait donné ordre à ses soldats de cerner silencieusement la tente dès que les Apaches y seraient entrés. Rassuré par le dispositif militaire qui l’entoure, Bascom accuse brutalement Cochise de l’enlèvement. Cochise proteste de son innocence. Le lieutenant ne craint pas de traiter le chef apache de menteur. La situation se tend.
Soudain, Cochise bondit, tire son couteau, fend la toile de la tente et parvient à s’échapper, malgré un coup de baïonnette reçu dans le genou. Son frère et ses neveux sont capturés. Cochise enlève alors le gardien du relais et deux prospecteurs blancs.
Une nouvelle rencontre se termine, du fait de l’intransigeance brutale de Bascom, par un échange de coups de feu. Cochise ordonne l’exécution de ses prisonniers qui périssent dans d’atroces tortures. Les cadavres, retrouvés par les soldats, sont enterrés sous un grand chêne. Le capitaine Bernard J. D. Irwin arrive une semaine plus tard avec des renforts et trois Apaches capturés en route. Il fait pendre aussitôt les Apaches qu’il détient aux branches de l’arbre qui abrite les tombes des Américains suppliciés. La guerre est commencée.
Le jeune Mickey, qui n’a jamais été enlevé, mais s’est seulement réfugié chez les Apaches Pinals pour fuir un beau-père brutal, réapparaîtra quelques années plus tard comme éclaireur de l’armée sous le nom de Mickey Free.
Après le drame d’Apache Pass, Cochise, qui ne fait plus aucune confiance aux Blancs, lance ses attaques contre les forts et les convois de l’armée, les établissements des colons. La guerre ensanglantera le Sud-Ouest pendant plus de dix ans avant que Cochise ne fasse la paix.
La bataille d'apache pass (15 juillet 1862)



Cochise et Mangas Coloradas tentent d'empêcher les troupes du général James H. Carleton venant de Californie de traverser leur territoire. Le 15 juillet, une bataille acharnée a lieu près du col d'Apache Pass. Des hauteurs du défilé, les Indiens font rouler d'énormes rochers sur les soldats qui parviennent à se dégager grâce à leurs canons qui déroutent les Apaches. Mangas Coloradas est grièvement blessé lors d'une charge. Cochise et quelques guerriers emmènent le vieux chef à Janos au Mexique, à plus de deux cents kilomètres, où ils savent trouver un médecin. Cochise menace : " S'il meure, cette ville mourra !". Mangas Coloradas se rétablira et reviendra parmi les siens.

L’assassinat, au début de l'année 1863, de Mangas Coloradas par les soldats qui l’avaient capturé par traîtrise, renforce chez Cochise la volonté de combattre les Américains. Depuis les Dragoon Mountains, ses guerriers lancent des raids meurtriers contre les établissements blancs et les diligences qui empruntent la Butterfield Trail. Cependant, en 1867, il entre en relation avec Thomas Jeffords, responsable d’une ligne de courriers. Cochise, qui se lie bientôt d’amitié avec Jeffords, consent à laisser passer les courriers.
la flèche brisée


En octobre 1872, le général Oliver O. Howard demande à Thomas J. Jeffords de le guider jusqu’au camp de Cochise. Howard et Cochise parviennent à conclure la paix. On dit que Cochise brisa une flèche pour symboliser son désir de paix. Cet épisode est raconté dans le roman "La Flèche brisée" d’Elliot Arnold et dans le célèbre film de Delmer Daves. Cochise accepte de s’installer avec son peuple sur une réserve dont les limites sont dessinées autour de Fort Bowie au cœur du territoire chiricahua. Cochise exige que Jeffords, en qui il a confiance, soit l’agent de la réserve. Les derniers mois de sa vie sont assombris par l’inquiétude qu’il ressent quant à l’avenir des Apaches.
Cochise meurt de maladie le 8 juin 1874 dans les Dragoon Mountains où il avait tant combattu pour la liberté de son peuple. Son corps est enterré dans un lieu qui porte aujourd’hui le nom de "Cochise Stronghold".
NAICHE, fils de cochise


Naiche (ou Nachise, ou Natchez) est le second fils de Cochise. Alors âgé de quatre ans, il est présent lors de "l’incident Bascom", en 1861. Le petit Naiche et sa mère sont retenus quelques temps en otages par l’armée.
Son frère aîné Tazay, le successeur de Cochise, meurt de maladie en 1876, durant un voyage à Washington où il négociait des terres pour son peuple. Naiche accuse les Blancs d’avoir causé la mort de son frère. Il prend alors le parti de la résistance armée et rejoint Geronimo dont il restera le fidèle compagnon.
Naiche fait sa reddition avec Geronimo et les derniers résistants apaches en septembre 1886 à Skeleton Canyon, dans le sud de l’Arizona. Il partage la captivité des Apaches en Floride puis, en 1894, il suit Geronimo à Fort Sill, en Oklahoma. Il est autorisé à retourner en Arizona en 1913, où il meurt en 1921.
Revenir en haut Aller en bas
chatto

avatar

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 49
Localisation : 01(region de lyon)

MessageSujet: Re: les APACHES    Lun 8 Nov 2010 - 18:41

merci jed tu me "gate" ,voici un portrait de cochise pour illustré le post:
,merci
Revenir en haut Aller en bas
http://passion-de-louest.forumgratuit.org
chatto

avatar

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 49
Localisation : 01(region de lyon)

MessageSujet: Re: les APACHES    Lun 8 Nov 2010 - 18:48

Revenir en haut Aller en bas
http://passion-de-louest.forumgratuit.org
chatto

avatar

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 49
Localisation : 01(region de lyon)

MessageSujet: Re: les APACHES    Lun 8 Nov 2010 - 19:20

une petite photo du vrais "chato":
,et celui du film geronimo de 1993:
Revenir en haut Aller en bas
http://passion-de-louest.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les APACHES    

Revenir en haut Aller en bas
 
les APACHES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM :: HISTOIRE DE L OUEST :: MILITAIRES ET ARMEES-
Sauter vers: