PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM

Invité
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Canadiens français et la guerre de Sécession

Aller en bas 
AuteurMessage
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4479
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 57
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Les Canadiens français et la guerre de Sécession   Mar 1 Sep 2015 - 23:14

Voici des informations tirées de l'ouvrage de Jean Lamarre, Les Canadiens français et la guerre de Sécession que vous pouvez consulter sur le lien suivant :

http://www.erudit.org/livre/CEFAN/2002-2/000617co.pdf

Les premières statistiques ont été lancées par l’abbé David-Hercule Beaudry, curé de Saint-Constant, au Québec. Le 12 février 1865, lors d’une cérémonie tenue à Montréal pour commémorer la mémoire des Canadiens français tombés au combat aux États-Unis, il avait affirmé que 40 000 Canadiens français avaient participé à la guerre et que 14 000 hommes avaient perdu la vie.

Dans son étude de 1960, Robin W. Winks mentionne que les estimations les plus répandues concernant le nombre de participants canadiens oscillent entre 40 000 et 53 000. De plus, les Canadiens français et de Canadiens anglais se sont enrôlés dans les armées du Nord et du Sud. Au sujet de l'estimation de l’abbé Beaudry, il est d'avis qu'elle est tout à fait farfelue et qu'elle ne repose sur aucune base scientifique. En aucun moment, Beaudry ne précise la source de cette information. Winks soutient même que la contribution canadienne était beaucoup moins importante que les estimations proposées. Il conclut que compte tenu de la piètre qualité des archives, de l’incurie des responsables chargés de l’inscrïption des enrôlés et de la difficulté d’isoler nominalement les Canadiens français dont l’orthographe des noms avait souvent été modifiée, il ne sera jamais possible de déterminer avec précision le nombre de participants canadiens. »

Damien-Claude Bélanger dans son étude (2001) aborde les débats entourant le nombre de participants canadiens-français. Il y va lui aussi de sa propre évaluation : « (…) Se basant sur le pourcentage d’engagés candiens-français dans certaines localités de la Nouvelle-Angleterre, et en appliquant ce pourcentage au nombre approximatif de Canadien français présents aux États-Unis en 1860, Bélanger suggère prudemment qu’entre 10 000 et 20 000 Canadien français excluant ceux qui franchissent la frontière une fois le conflit amorcé, aurait combattu lors de la guerre.»

En appliquant la méthode de Danny R. Jenkins (1993), Jean Lamarre propose ces chiffres : « (…) Si nous souscrivons aux conclusions de Jenkins qui estimait que le nombre de Canadiens ayant participé à la guerre oscille entre 34 000 et 55 000, nous pouvons émettre l’hypothèse que le nombre de Canadiens français ayant participé à la guerre dans les armées du Nord oscillerait entre 12 500 et 20 200. Ce chiffre, qui rejoint celui de Bélanger, exclut les Canadiens français ayant franchi la frontière durant la guerre.»

Vous vous demandez peut-être pourquoi il est si difficile d'arrêter un chiffre. Jean Lamarre donne des explications intéressantes sur les raisons que les estimations sont imparfaites. « (…) Dabord, précisons qu’à cette époque, l’émigration canadienne-française aux Etats-Unis est caractérisée par un fort mouvement de va-et-vient, une situation qui rend difficile toute évaluation de la population à un moment précis et notamment lors des recensements. Il faut également noter que le début de la guerre stimule le retour de milliers de Canadiens dont le nom apparaissait dans le recensement de 1860. La conjugaison de ces deux éléments a pour effet de diminuer de manière considérable l’effectif canadien utilisé comme base de calcul pour cette évaluation. Si l’effectif canadien sur le territoire américain en 1860 est surévalué, le nombre de Canadiens français qui s’enrôlent est probablement moins important que nos données le suggèrent. Dans l’ensemble, si on inclut dans l’évaluation le nombre de Canadiens français qui ont franchi la frontière durant le conflit, le nombre de participants oscillerait entre 10 000 et 15 000. »

Voici quelques exemples de noms modifiés dans la liste de soldats nordistes canadiens-français que l'auteur a inclus en annexe :

Aubin qui est devenu Oben
Beauchamps = Bochamps
Bélanger = Balongea
Bélanger = Belonger
Bélanger = Belongia
Boisvert = Greenwood.... la traduction classsique!
Bouchard = Busha
Boudreau = Bodreau
Boudreau = Boodro
Gilbert = Gilbear.... tout simplement au son!!!
(...)

Dans la liste de Jean Lamarre, il n'y a que deux cas où nom et prénom sont différents :
Laliberté, Horace = Bow, Narcis
Lenois, Narcisse = Leonois, Nelson

---------------------------------

Les soldats canadiens-français ne constituaient pas de contingents. Jean Lamarre explique que :" (...) Le 28e régiment d'infanterie du Massachusetts est celui où les Canadiens français ont été le mieux représentés, suivi par deux régiments du New Hampshire, un régiment du Maine et deux du Michigan. Ils n'ont jamais représenté plus de 10% de l'effectif régimentaire."

Tableau



Je n'ai pas vu d'infos qui montrent qu'ils ont été accueillis et perçus différemment des autres immigrants. Dès leur arrivée aux États-Unis, les soldats canadiens-français se retrouvaient dans une réalité anglophone avec laquelle ils étaient peu familiers. Une majorité d'entre eux n'avaient pas d'expérience militaire. Leur adaptation était plus facile quand il y avait des membres de leur communauté ou de leur famille dans leur régiment. Certains ont été des "bounty jumpers" et des "substituts" à des hommes conscrits.

Enfin, en étudiant les dossiers personnels des soldats canadiens-français, Jean Lamarre en a retracé dans les régiments de la Floride et de la Louisiane. Pour ce qui est du nombre de soldats canadiens en général, Ella Lonn croit qu'ils ont été quelques milliers dans l'armée confédérée. (1) Le chiffre de 40 000 soldats avancé par certains est une grossière exagération.


Notes :

(1) Ce chiffre va dans le sens du "10 000 Canadiens (dont des francophones)" indiqué dans l'article de Paddy « BILLY YANK » et « JOHNNY REB » Un portrait du soldat de la guerre de sécession par les chiffres»

------------------------------------

A lire également : http://faculty.marianopolis.edu/c.belanger/quebechistory/frncdns/studies/database.htm

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
 
Les Canadiens français et la guerre de Sécession
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Canadiens français et la guerre de Sécession
» Sherman Français après guerre
» Drums & shakos LB version guerre de Sécession
» Private du 54th Massachusetts guerre de Sécession visage et casquette terminé par G.G
» Guerre de Sécession en 28mm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM :: HISTOIRE DE L OUEST :: MILITAIRES ET ARMEES-
Sauter vers: