PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM

Invité
 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Joshua L. Chamberlain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Général Lawrence Sisco
Admin
avatar

Messages : 4393
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 55
Localisation : au Sud... (de l'Eure et Loir)

MessageSujet: Joshua L. Chamberlain   Mar 28 Juil 2015 - 19:29


Joshua L. Chamberlain Biographie
(Ecrit par Christine Roussel)



Lawrence Joshua Chamberlain est un des héros de Gettysburg. La résistance qu’il opposa aux confédérés à Little Round Top le 2 juillet 1863 ne manqua pas de le faire remarquer auprès de ses supérieurs.

Lawrence Joshua Chamberlain est né le 8 septembre 1828 à Brewer dans l’Etat du Maine. Il est l’aîné d’une famille de 5 enfants. Ses parents, Joshua et Sarah Dupee Chamberlain appelèrent leur fils Lawrence en hommage au célèbre Commodore James Lawrence. Le jeune Lawrence fut élevé dans le puritanisme et le protestantisme dans un foyer où étaient primordiales les bonnes manières, la gaîté et la joie, la moralité et l’éducation.

Enfant, il aimait beaucoup les activités de plein air comme l’équitation, courir dans les champs, nager, faire du bateau et observer les animaux et la nature. Son adolescence se passa calmement entre de sérieuses études et une aide précieuse à la ferme familiale.

Son père, ancien lieutenant-colonel, désireux de faire de son fils aîné un militaire, l’inscrivit à la Major Whiting’s Military Academy où il suivit une préparation à l’entrée à West Point. Mais sa mère, une femme très religieuse, voulait faire de lui un pasteur. Bien qu’une carrière militaire l’attira plus, l’idée de servir en temps de paix ne le motivait pas. Après maintes réflexions, c’est donc, à la grande joie de sa mère et à la déception de son père, qu’il accepta d’être pasteur.

En 1848, Lawrence entra au Collège Bowdoin à Brunswick. C’est là qu’il commença à utiliser le prénom de Joshua. Le jeune homme de 19 ans était solitaire et parlait peu dû à un handicap qui l’embarrassait depuis sa plus tendre enfance. En effet, Joshua bégayait. Il réussit à surmonter son défaut de prononciation en adoptant plusieurs techniques et 3 ans plus tard, il fut récompensé en composition et comme orateur.

Tout au long de sa vie, son sens de l’honneur n’allait jamais le trahir même en pleine guerre. Quand il n’étudiait pas, Joshua aimait chanter, jouer du violon qu’il avait d’ailleurs appris lui-même. Il excellait aussi à l’orgue.

Alors qu’il assistait à l’office à l’église locale de Brunswick, Joshua tomba amoureux de la jeune Frances Caroline Adams qui jouait souvent de l’orgue en accompagnant les choeurs. Tous deux se fiancèrent l’année suivante en 1852, après que Joshua fut diplôme "Phi Beta Kappa" et obtint son bac. Ils ne se marièrent pas avant 1855, attendant que Joshua obtienne sa maîtrise au Bangor Theological seminary and Bowdoin College.

En 1856, Joshua devint professeur de rhétorique à Bowdoin. En 1861, il accéda au poste de professeur de langage moderne. Chamberlain avait une réelle aptitude à parler différentes langues comme le grec, le latin, le français, l’allemand, l’hébreu, l’espagnol, l’italien, l’arabe et le syrien. Pendant ce temps, son foyer s’était agrandit avec l’arrivée de son premier enfant, une fille prénommée Grace (surnommée Daisy) et un fils Harold (surnommé Wyllys).

A l’approche de la guerre civile cette même année, bien qu’anti-esclavagiste mais non abolitionniste, Joshua éprouva un vif désir à servir son pays. Beaucoup d’élèves du Collège Bowdoin s’était déjà enrôlés et le temps passant, de plus en plus d’hommes du Maine portaient l’uniforme bleu. Ayant demandé une permission pour aller étudier en Europe, Joshua en profita pour offrir ses services au Gouverneur Militaire Washburn. En dépit de l’opposition de ses supérieurs au Collège, Joshua fit ses premiers pas dans la guerre comme Lieutenant-colonel dans le 20th Régiment de volontaires du Maine.

Sous le commandement de Adelbert Ames, un ancien West Pointer, Chamberlain apprit les rudiments de la vie militaire et de la carrière d’officier. En effet, il fut témoin de la transformation de pas moins de 900 hommes sans aucune formation militaire en soldats entraînés et disciplinés. Parmi les officiers du régiment se trouvait le frère de Chamberlain, Thomas. Ce dernier, le plus jeune des frères de Joshua, fut appointé sergent et allait, d’ici la fin de la guerre, atteindre le grade de lieutenant-colonel.

Chamberlain et ses hommes ne furent pas engagés dans la bataille d’Antietam (ils restèrent en réserve) mais prirent part à celle de Fredericksburg. Dans un article qu’il écrivit pour le « Cosmopolitan magazine » en 1912, Chamberlain y mentionna ce qu’il appelait « le bivouac avec les morts » faisant référence aux successives et sanglantes charges à Marye’s Heights. Chamberlain ayant démontré d’excellentes qualités de leader d’hommes, il fut nommé colonel du régiment en mai 1863 (Ames étant appelé à d‘autres fonctions).

Il s’illustra réellement à la bataille de Gettysburg en juillet 1863. Son régiment, positionné sur les hauteurs de Little Round Top, mit en déroute les confédérés et fit beaucoup de prisonniers. En effet, voyant ses hommes à cours de munitions, il ordonna de fixer les baïonnettes et de charger, ce qui eut pour effet de surprendre l’adversaire, déjà très épuisé il faut le dire, par plusieurs charges successives.

Peu de temps après sa victoire à Gettysburg, Chamberlain fut chargé de commander la 3ème brigade, 1ère division du 5ème Corps et participa aux campagnes de Culpeper et Centreville (octobre 1863). Les hommes aimaient beaucoup Chamberlain. Par son courage et sa gentillesse, il avait gagné leur admiration et leur respect. Il était très attentif à leurs besoins ainsi qu’aux blessés et malades. Il veillait lui-même à ce que les affaires personnelles des hommes morts au combat soient envoyées aux familles.

Chamberlain ayant contracté une pneumonie ainsi que la malaria, fut envoyé en convalescence à Washington DC où il passa l’hiver. Début mai 1864, il reprit les commandes de son régiment avec lequel il participa à la bataille de Spotsylvania et Pole Creek. Début juin, le 20th Maine se battit à Bethesda Church près de Cold Harbor. Cela allait être la dernière fois que Chamberlain commanderait le 20th Maine, le Général Warren ayant décidé de réorganiser tout le 5ème Corps. Quelques jours plus tard, Chamberlain était appointé commandant de la 1ère division 1ère brigade des régiments de Pennsylvanie.


Mi-juin, il fut gravement blessé à Rive’s Salient. Une balle minié entra dans sa hanche droite, traversa son bassin et alla se loger dans sa hanche gauche, causant au passage d‘énormes dégâts. Le croyant perdu, il fut promu à la hâte Brigadier Général par le Général Ulysse S. Grant. Chamberlain fut admis à l’hôpital de l’Académie Navale d’Annapolis où après une délicate opération, les médecins lui prédirent peu de chances de survie. Mais Chamberlain, de robuste constitution et aussi très chanceux, se remit de ses blessures. Bien qu’il ne put pas remonter à cheval tout de suite, il reprit du service en novembre. N’étant pas complètement guérit, il fut ré hospitalisé en décembre, cette fois-ci à Philadelphie, mais retourna près de ses hommes un mois plus tard, et ce malgré l’opposition des médecins.

Le 29 mars 1865, Chamberlain et ses hommes furent engagés dans un dur combat à Quaker Road. De nouveau il fut blessé par une balle l’ayant atteint juste sous le cœur et ayant traversé son corps sans causer aucun dégât. Ce fait fut contredit par plusieurs de ses hommes y compris par l’un des officiers Ellis Spear qui se tenait près de lui. Pour eux, Chamberlain n’a jamais été blessé à Quaker Road (voir Joshua Chamberlain : the soldier and the man par Edward G. Longacre). Réellement blessé ou pas, Chamberlain resta aux commandes du régiment. Sa « bravoure et son courage » lui valurent, par le Président Lincoln lui-même, son brevet de Major Général.

Le 1er avril 1865, à la bataille de Five Forks, la brigade de Chamberlain captura plus de 1000 soldats confédérés, incluant 19 officiers et 5 drapeaux. Le jour suivant, après avoir repoussé la cavalerie ennemie et fait de nombreux prisonniers, la brigade de Chamberlain prit la route d’Appomattox Court House. Finalement, le 9 avril, le Général Lee appela à une trêve, mettant fin à 4 sanglantes années de guerre entre les 2 armées.

Chamberlain fut profondément touché lorsqu’il apprit qu’il avait été choisi pour recevoir les armes et couleurs de l’armée de Lee. Ce fut un grand honneur pour

La guerre étant terminée, l’armée triomphante du Potomac allait participer à une grande revue le 23 mai à Washington DC.

Après la guerre, Chamberlain retourna à la vie civile, donnant beaucoup de conférences et participant à de nombreuses réunions de vétérans. Il reprit aussi son poste de professeur au collège Bowdoin. Il décida aussi d’embrasser une carrière politique et en septembre 1866, il fut élu à la majorité Gouverneur du Maine. Il occupa ce poste jusque fin 1870.

En 1871, il fut élu président du collège Bowdoin. Ce poste qu’il occupa jusqu’en 1883 lui valut bien des déboires. En effet, il essaya d’introduire des idées nouvelles concernant la science et l’ingénierie ainsi que des entraînements militaires (en prévision d’autres guerres), ce qui le rendit impopulaire. Les étudiants craignant que leur collège ne se transforme en « école militaire » se rebellèrent. Chamberlain mâta la rébellion, menaçant les élèves d’exclusion. Finalement, le calme revint mais l’entraînement militaire fut supprimé. Pendant ce temps, l’économie de l’Etat déclinant, Chamberlain relança l’immigration en provenance des pays scandinaves.

En 1878, il fut nommé ambassadeur des Etats-Unis à l’Exposition Universelle de Paris. A l’occasion de cet événement, Chamberlain, sa femme et leurs deux enfants, visitèrent l’Europe pendant 5 mois.

En 1880, en tant que commandant de la milice de l’Etat du Maine, il fut appelé à rétablir l’ordre lors d’émeutes à Augusta. Il déjoua aussi un complot visant à l’assassiner.

Dans les dernières années de sa vie, Chamberlain tenta sa chance dans différentes activités comme Surveillant de la douane du Port de Portland. Il entreprit aussi d’écrire ses mémoires. Il publia plusieurs livres (*). Il s’essaya aussi dans les affaires en Floride avec son fils, mais sans grand succès.

En 1893, il obtint du congrès la prestigieuse et distinguée « Médaille d’honneur » pour sa bravoure à Gettysburg.

Sa femme Fanny, mourut en 1905. Il lui survécut jusqu’en 1914. Il s’éteignit le 29 février à l’âge de 86 ans.

Il est enterré au cimetière de Pine Grove à Brunswick (Maine).

Des 5 enfants qu’il eut avec Fanny, seuls 2 survécurent (les 3 autres moururent en très bas âge). Son fils Harold resta célibataire tandis que sa fille Grâce sa maria et eut 3 filles, lesquelles n’eurent pas d’enfants

Bien que jamais oublié dans le Maine, Joshua Chamberlain disparut des mémoires pendant pratiquement tout le 20ème siècle. Aucune statue le représentant ne fut érigée à Gettysburg et peu d’historiens étudièrent ses campagnes mais le regain d’intérêt pour la guerre de sécession dans les années 1990 (peut être dû au film “Gettysburg”) suffit à le faire figurer parmi les Généraux de l’Union les plus célèbres.

Sa maison de Brunswick peut être visitée de nos jours. Elle a été entièrement restaurée ces dernières années et contient plusieurs reliques lui ayant appartenues telles que : selle, couverture, bottes, épée, casquette et même la balle qui lui traversa la hanche !


(*)

- « Bayonet ! Forward » : My Civil War Reminiscences by General Joshua Lawrence Chamberlain

- The Passing of the Armies : The Last Campaign of the Armies by Joshua Lawrence Chamberlain

- Through Blood and Fire at Gettysburg : My experiences with the 20th Maine Regiment on Little Round Top by Joshua Lawrence Chamberlain

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/TheBoegler/videos
 
Joshua L. Chamberlain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PASSION DE L'OUEST. MAC LEAN'S AND FRIEND'S OLD WEST FORUM :: HISTOIRE DE L OUEST :: MILITAIRES ET ARMEES-
Sauter vers: